Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

Sommaire du dossier

Découvrir les secteurs porteurs en Hauts-de-France

Transformation des métaux

en région Hauts-de-France

Picardie - Amiens / Publication : 28 février 2018
Des bijoux en cuivre, fabriqués en Asie mineure il y a plus de 9000 ans, aux 36 000 tonnes d'acier du Viaduc de Millau, les êtres humains ont toujours cherché à élaborer de nouveaux alliages et transformer le métal.

La transformation des métaux

Les entreprises de ce vaste secteur transforment l'acier, l'aluminium, le zinc, l'étain ou encore le cuivre en tubes, profilés, portes et fenêtres en métal, radiateurs, vis, ressorts, couvercles de réacteurs nucléaires…

 

 

Les entreprises régionales

Dans les Hauts-de-France, ce secteur représente 1447 entreprises et près de 43 500 emplois.

Il est constitué pour plus de la moitié de TPE (moins de 10 salariés), pour plus d'un tiers de PME (entre 10 et 250 salariés) et d'une dizaine de grands donneurs d'ordre : ARCELORMITTAL (Dunkerque), Le Creuset (fabrication de cocottes, poêles en fonte émaillée dans l'Aisne), EJ Picardie (fabrication de plaques d'égouts en fonte, dans l'Oise)…

Innovation et recherche

La recherche porte sur la création de nouveaux alliages (mélange de différents métaux) pour l'aéronautique, l'automobile, le nucléaire… Elle permet de développer des métaux plus légers, performants et résistants, intégrant des composés électroniques. Elle contribue également à la mise au point de nouveaux procédés de fabrication ou d'assemblage des métaux.

Des métiers qui apparaissent et qui évoluent

Pour fabriquer des produits hauts de gamme, les industriels français ont besoin, en petit nombre, d'ingénieurs.es et de chercheurs ou chercheuses en métallurgie, de thermiciens.nes (spécialistes de la chaleur)…

Dans les grandes entreprises, la robotisation et l'arrivée du numérique (capteurs intégrés dans les machines et les pièces, par exemple), entrainent le développement des métiers suivants : architecte logiciel, ingénieur.e modélisation ou procédés, spécialiste méthodes et industrialisation, spécialiste de la robotique et des automatismes…

Pour fonctionner, l'usine du futur a également besoin de conducteurs et conductrices de ligne automatisée, de techniciens.nes d'usinage et de pros de la maintenance.

Trois métiers de la transformation des métaux

Ingénieur/Ingénieure matériaux

L'ingénieur.e matériaux crée de nouveaux alliages. Il ou elle intervient sur toutes les étapes de fabrication d'une pièce ou d'un produit, de la conception aux différents tests avant la mise en production.

 

 

Outilleur/Outilleuse

Léa prépare un bac pro technicien outilleur par alternance. L'outilleur ou l'outilleuse fabrique et entretient des moules obtenus à l'unité grâce à une précision extrême qui permet ensuite la production de milliers d'exemplaires d'une même pièce.

Technicien/Technicienne méthodes forge

Sans marteau ni enclume, dans des usines automatisées et informatisées qui produisent pour l'aéronautique, l'automobile, la robinetterie, le nucléaire... le technicien de forge définit les moyens de fabrication et organise la production en atelier.

 

 

 

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels