Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

L'emploi dans le numérique

Picardie - Amiens / Publication : 1er octobre 2018
Les technologies numériques ont depuis longtemps envahi tous les secteurs d'activité, mais leurs applications ne cessent d'évoluer. Big data, informatique décisionnelle, réalité virtuelle, systèmes embarqués ou encore intelligence artificielle créent de nouvelles perspectives économiques dans des domaines comme les transports, la santé, la production industrielle, la finance, le marketing ou même l’agriculture... Cette dynamique est bien sûr très favorable à l'emploi.

L'emploi dans le numérique

© Magali Delabarre / Onisep Amiens

 

 

Pour rappel, la filière numérique rassemble les entreprises des secteurs produisant des biens et services numériques : industries du numérique (fabrication d’ordinateurs et de matériel informatique, industrie des composants électroniques, fabrication d’équipements électroniques grand public, etc.), services de télécommunications, services informatiques, de l’édition de logiciels et de jeux vidéo, portails internet, services d’hébergement et du commerce et services en ligne.

Les ESN, championnes de l’emploi

Au sein de ce secteur qui innove en permanence, les professionnel.le.s sont surtout recherchés par les entreprises de services numériques - ESN - (qui rassemblent plus de 60% des salariés du numérique) et dans une moindre mesure par les éditeurs de logiciels. 

De nombreux débouchés se présentent également chez les constructeurs, équipementiers et distributeurs en matériels informatiques, opérateurs de télécommunication. Sans oublier la recherche en innovation et la formation des futurs concepteurs et utilisateurs. Côté start-up, elles sont en plein essor dans différents domaines : applications mobiles, objets connectés, e-commerce, Big data ou encore intelligence artificielle. Cette dernière, dont on entend parler avec notamment le "machine learning" ou les "chatbots", connaît cette année une croissance de +49% (source : Syntec, juin 2018).

D’autres débouchés dans les entreprises utilisatrices du numérique

Si les entreprises du numérique recrutent massivement, il ne faut pas oublier toutes celles qui utilisent les technologies numériques pour se développer et rester compétitives : transport, industrie, santé, banque, environnement, cinéma… Elles ont besoin de spécialistes en sécurité, Big data, cloud computing…, domaines émergents et très prometteurs en terme d’emploi.

Un bac+5 pour mieux s'insérer ?

Le secteur du numérique a une croissance trois fois plus forte que tous les autres et embauche aussi beaucoup plus de cadres. Entre 54 500 et 59 100 doivent être recrutés cette année, soit 17 % de plus qu’en 2017. Ce sont principalement des cadres de l’informatique, jeunes diplômés ou ayant entre un à cinq ans d’expérience (source : Syntec, juin 2018).

• Le niveau bac+5 semble aujourd’hui le mieux adapté aux demandes des employeurs, surtout dans les grandes entreprises. Les écoles d’ingénieurs sont les plus connues, mais les masters universitaires tirent également bien leur épingle du jeu.

• Certains postes, comme ceux de développeurs ou de développeuses, sont accessibles avec un bac+2 ou bac+3 (BTS, DUT, licence pro). Un peu moins qualifiés, ces profils sont néanmoins de plus en plus demandés par les recruteurs pour palier à la pénurie de profils ingénieurs, qui doit s'amplifier encore dans les années à venir (nombre insuffisant de jeunes formés chaque année).

À savoir : un grand nombre de diplômes de cette filière peut être préparé en alternance. Celles et ceux qui ont suivi ce mode de formation (contrat d’apprentissage ou de professionnalisation) sont une valeur sûre sur le marché de l’emploi numérique !

 

 

On manque de main d’œuvre !

Les besoins de recrutements augmentent mais sont freinés par la difficulté à trouver des compétences adaptées. Alors que 61% des entreprises du secteur indiquaient mi-2017 avoir des difficultés à recruter, ce taux a grimpé à 81% début 2018 (source : Syntec, juin 2018).

 

Des filles et des garçons pour compléter les rangs

Les femmes sont toujours très peu nombreuses dans le numérique, des bancs de l’école jusqu’à l’emploi.

En 2017, le secteur du numérique en France emploie seulement 33% de femmes (contre 53% tous secteurs d’activité confondus) et ce principalement dans les fonctions dites "de support" : ressources humaines, administration, marketing ou communication.

Parmi les techniciens d’études et du développement en informatique, 16% sont des femmes. Parmi les techniciens en installation, maintenance, support et services aux utilisateurs en informatique, elles ne sont plus que 14% (source : Conférence des grandes écoles, 2018).

Alors pourquoi se passer de 50% des talents ? Le secteur a besoin de tous et de toutes, d’un point de vue économique bien sûr, puisqu’il manque de main d’œuvre, mais aussi d’un point de vue sociétal : femmes et hommes pensent les services et  les besoins différemment et sont tout à fait complémentaires dans cette filière d’avenir.

Haut de page

Vient de paraître