Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

La sécurité : un aspect fondamental du métier

Picardie - Amiens / publication : 14 octobre 2015
Rencontre avec Laurent Fagnart, cadre de traction à la SNCF et responsable de la sécurité des opérations de conduite.

Portrait Laurent Fagnart

Cadre de traction, Laurent Fagnart est responsable d'une équipe de 30 conducteurs, qu'il accompagne et évalue plusieurs fois par an. C'est le garant du haut niveau de sécurité lié aux opérations de conduite. Il nous confie que le métier de conducteur de train est un métier d'anticipation. "Un train, c'est pas une voiture. En cas de freinage d'urgence, pour certains trains, il faut plus d'un kilomètre pour arrêter la rame. Lorsqu'un conducteur ou une conductrice passe un signal, il ou elle doit déjà penser au suivant afin de maintenir une longueur d'avance. Plus on anticipe, moins on est surpris et mieux on réagit".

"Une concentration permanente"

"C’est un métier fatigant nerveusement qui implique une concentration permanente. Il faut donc une hygiène de vie irréprochable. Nos conducteurs et nos conductrices bénéficient d'une surveillance médicale régulière. Les yeux rivés sur la voie, le ou la conducteur-trice doit appuyer à intervalles réguliers sur une pédale et/ou sur le cercle du volant de traction. S'il ou elle omet de le faire, une alarme se déclenche pour le lui rappeler. Et sans réponse de sa part, le freinage d'urgence se déclenche et stoppe le train. C'est irréversible".

Arriver en toute sécurité et à l'heure

"Lorsqu'ils achètent un billet de train, les passagers ne se préoccupent que d'une chose : arriver à l'heure. Ils ne sont pas inquiets pour leur sécurité, et heureusement ! Pour eux, elle va de soi. Ils ne se rendent pas toujours compte de l'énorme travail que cela implique pour la garantir en toute circonstance".

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels