Sommaire du dossier

Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

Après le bac pro, osez le BTS !

Des élèves témoignent

Picardie - Amiens / Publication : 3 décembre 2018
Steve, Julien, Tiffany... ont choisi de préparer un BTS après leur Bac pro. Ils témoignent de leurs difficultés et de leurs atouts, de l'entraide entre élèves et du soutien des enseignants.

Thérèse, en 2e année de BTS Assistant de manager

"J'ai comparé les matières enseignées dans différents BTS et j'ai choisi le BTS Assistant de manager car il est vraiment dans la continuité de mon bac pro Gestion Administration.

Témoignage Thérèse_Félix Faure

En BTS, les cours sont plus approfondis et demandent plus de travail personnel. Les professeurs de langues vivantes et de management apportent un soutien supplémentaire aux élèves issus de bac pro et attendent en contre partie des efforts de notre part.

J'ai des difficultés en anglais et en espagnol car le niveau attendu en BTS est un peu élevé. C'est difficile de rattraper le niveau des élèves qui ont un bac STMG ou L. J'ai eu parfois des moments de découragement mais je m'accroche, je suis une battante ! Compte tenu de mes difficultés en langue, j'ai téléchargé l’application Duolingo pour améliorer mon niveau. Je participe en cours et fais en sorte que mes efforts finissent par payer.

Les compétences acquises en Bac pro m’aident beaucoup pour les matières professionnelles. Ce qui fait notre force aussi, c'est notre expérience professionnelle. Les stages suivis nous donnent une facilité d’adaptation et un professionnalisme pendant les périodes de formation.

Ces expériences m'ont aidé à trouver un stage dans une grande entreprise informatique : ISAGRI à Beauvais. L'an prochain, j'envisage de préparer une licence professionnelle ressources humaines en alternance. Mon conseil à un ou une élève de bac pro qui voudrait préparer un BTS Assistant de manager ? Il faut persévérer dans ses efforts et, si possible, faire son stage à l'étranger".

 

Julien, 1re année de BTS Électrotechnique

"Le passage du bac pro au BTS ? Je pensais que cela serait difficile et que j'allais vraiment devoir travailler à fond. Mais les profs nous ont appris de nouvelles techniques de mémorisation pour prendre les cours, travailler moins mais plus efficacement. Je me suis adapté plus vite que ce que j'avais imaginé".

 

Laura, en 1re année de BTS Technico-commercial, spécialité commercialisation de biens et services industriels

"J'avais beaucoup de facilités en bac pro, (la jeune femme a obtenu son diplôme avec une mention Bien), et quand les profs nous disaient qu'il faudrait travailler plus en BTS, on ne les écoutait pas toujours !

Témoignage Laura_Félix Faure

A la deuxième ou troisième mauvaise note, surtout en économie, j'ai vite compris qu'il faut fournir un minimum de travail personnel pour réussir. Et même si on a quelques lacunes, certaines matières, comme le management, sont tellement passionnantes qu'on s'accroche.

En début d'année, pendant les cours de commercialisation de biens et de services industriels, je me demandais ce que je faisais au milieu de tous ces garçons. Ça ne me plaisait pas puis je m'y suis intéressée de plus en plus et ça m'ouvre beaucoup d'horizons.

Les enseignants nous soutiennent beaucoup. Ils nous encadrent tout en nous en laissant de l'autonomie. Ils nous encouragent à travailler en groupes et on s'entraide. Des cours de soutien vont être organisés en économie pour tous ceux qui ont des difficultés, qu'ils viennent de bac pro ou de bacs généraux.

Notre atout, c'est notre expérience professionnelle. Je connais le monde de l'entreprise et le milieu du commerce. Je sais ce que sait que de travailler tard le soir et le samedi. Après mon BTS, je ne sais pas encore ce que je vais faire. Je n'exclus pas la possibilité de préparer une licence pro."

 

Quentin en 1re année de BTS Après-vente automobile*

Je suis titulaire d'un bac pro dans le domaine de la carrosserie. La poursuite d'études logique aurait été d'aller en BTS Carrosserie... mais j'avais déjà un projet professionnel bien défini !

Quentin en 1re année de BTS Après-vente automobile

J'ai postulé en BTS AVA car je veux devenir expert automobile. Avant le bac pro, je savais déjà ce que je voulais faire donc je m'en suis donné les moyens. J'ai eu mon diplôme avec une mention "bien". J'avais peur de la différence de niveau, mais au final ça va. En bac pro je tournais autour de 14 de moyenne, maintenant je suis aux alentours de 12. J'ai plus de mal avec les matières théoriques comme les mathématiques qui sont plus poussées. Les élèves issus d'un bac STI2D ne sont pas forcément plus avantagés. Je suis interne par choix car ça m'oblige à travailler le soir. Le rythme est soutenu et il faut s’accrocher !

Je souhaite ensuite poursuivre mes études jusqu'à la section RCA (réparation carrosserie automobile).

(*) Le BTS Après-vente automobile est remplacé par le BTS Maintenance des véhicules, option véhicules particuliers

 

Tiffany, en BTS Métiers de la mode vêtements

Tifany étudiante en 1re annee de BTS metiers de la mode vetement

"Pour moi, un vêtement reflète la personnalité. Réaliser un vêtement à partir d'un croquis, construire un modèle réel, en 3D, je trouve ça génial !" Venant d'un bac pro, Tifany n'a pas eu de difficultés dans les matières techniques. "En revanche, j'ai eu un peu plus de mal avec certains cours généraux, comme l'économie-gestion et l'anglais. On a des dossiers à rendre, des oraux à préparer…

Ce BTS demande un investissement personnel. "Il faut être passionné par ce que l'on fait. Le soir, il faut rester au lycée pour travailler sur les machines, pour avancer dans nos projets". Le rythme est donc soutenu mais la jeune fille sait s'organiser pour pouvoir consacrer du temps libre à ses loisirs. Très inspirée, elle apprécie la liberté de création offerte par le BTS.

Retrouvez le témoignage complet de Tiffany dans la série " Ma 1re année en".

 

Steve, 1re année de BTS Industrialisation des produits mécaniques

"Au début, on a beaucoup de mal dans les matières générales mais on se rattrape dans les matières technologiques. On a largement les compétences requises et de l'expérience professionnelle.

Les profs ne nous jettent pas dans le grand bain : on fait des révisions et on reprend progressivement les choses étudiées en bac pro mais de façon plus poussée et plus rapide. En classe, tous les élèves s'entraident. Il faut fournir un certain travail personnel et s'investir. Si l'on s'en donne les moyens, le BTS est accessible."

 

Alban, étudiant en BTS

"En bac pro, 90% du cours se fait en classe. Le temps de travail personnel à fournir en dehors des cours est plus important en BTS. Il m'a fallu reprendre une habitude d'étude à la maison et cela n'a pas été facile. C'est une marche supplémentaire à gravir et je suis content d'y être arrivé".

 

 

Le point de vue d'un enseignant

"Les élèves issus de bac pro ont souvent des difficultés dans les matières d'enseignement général. La plupart d'entre eux les surmonte assez rapidement, avec du travail personnel et de la motivation. Je trouve qu'ils s'accrochent davantage que certains élèves issus des filières technologiques ou générales. On remarque qu'ils sont plus sûrs d'eux sur les questions techniques. S'ils parviennent à capitaliser sur cette confiance en eux, ils sont réactifs en cours ce qui crée une émulation entre les élèves et entraine une bonne dynamique de classe. En seconde année de BTS, les différences liées à l'origine scolaire sont lissées. J'apprécie de travailler avec ce public".

Professeur d'informatique en BTS Services informatiques aux organisations au lycée Jean Rostand de Chantilly.

Haut de page

Vient de paraître