Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Accueil Hauts-de-France Amiens Se former dans ma région Focus sur une filière

Études en soins infirmiers

Picardie - Amiens / Publication : 25 janvier 2019
Pour devenir infirmier ou infirmière, une seule solution obtenir : le Diplôme d’État d’infirmier.

Zoom sur le DE d'Infirmier

Il se prépare en trois ans au sein d’un IFSI (institut de formation en soins infirmiers). La formation alterne enseignements théoriques, pratiques et stages.

Déroulement de la formation

Les étudiants acquièrent les techniques infirmières : soins d’urgence et contribution au diagnostic notamment. Ils approfondissent leurs connaissances en sciences biologiques et médicales (physiologie, anatomie et psychiatrie), sciences humaines et sociales, droit (éthique, déontologie). L’anglais médical est enseigné. Les stages sont nombreux et variés : médecine, chirurgie, obstétrique, convalescence, psychiatrie, crèche, maison de retraire… Reconnu de niveau bac + 3, le DE d’infirmier confère le grade de licence.

Le service sanitaire : c’est quoi ?

Depuis la rentrée 2018, les étudiants dans le domaine de la santé doivent réaliser un service sanitaire d’une durée de trois mois. Ce nouveau module s’inscrit dans une démarche de prévention et de promotion de la santé, autour des thèmes de santé publique tels que l’activité physique, l’alimentation, la consommation de tabac et de drogues ou encore la vie affective et sexuelle. Ces interventions se déroulent dans différents lieux : établissements scolaires, Ehpad, prisons, structures médico-sociales ou encore entreprises.

Comment accéder à la formation ?

Dès 2019, il n’y aura plus de concours. L'admission en IFSI s'effectuera sur dossier via Parcoursup. Les étudiants formuleront un vœu "formation en soins infirmiers" et des sous-vœux permettant de candidater pour différents IFSI. Les étudiants qui auront suivi une prépa à l'entrée en IFSI en 2018-2019 verront leur parcours pris en compte et l'analyse des dossiers d'admission tiendra compte de la formation suivie pendant cette année transitoire.

Et l’emploi ?

On recense plus de 660 000 infirmiers. Si l’emploi est généralement au rendez-vous, les jeunes diplômés n’ont souvent pas d’autres choix que de faire leurs débuts en CDD. Ceux qui le souhaitent peuvent passer les concours de la fonction publique hospitalière, de l’Éducation nationale ou de l’armée. Avec de l’expérience, ils peuvent s’installer en libéral (statut choisi par 18 % des professionnels en activité).

Quelles évolutions ?

Il est possible, après l’obtention du diplôme, de se spécialiser en puériculture. L’accès à la formation se fait sur concours. Puis les étudiants se spécialisent, en un an, dans le domaine des soins à l’enfant et étudient sa physiologie, ses pathologies, son alimentation, ses besoins et son développement.
Il est également possible après deux années d’expérience de se présenter aux concours d’infirmier -anesthésiste ou infirmier de bloc opératoire et après quatre années au concours de cadre de santé.

Valentine Dhailly, en première année à l’IFSI d’Abbeville

 

 

"Le domaine de la santé m’a toujours attiré. Je veux travailler au contact des gens, les aider."

Comment se déroulent les cours ?

Nous sommes environ 90 étudiants de tout âge, entre 17 et 43 ans. L’ambiance est bonne et il y a de l’entraide entre nous. Le nombre d’heures de cours est de 35h/semaine. Les formateurs font cours sous forme de diaporamas qui sont à notre disposition pour qu’on puisse les retravailler et compléter nos notes. Il y a de nombreux intervenants pour chaque unité d’enseignement (des étudiants en pharmaco, des psychologues, des avocats, des urgentistes…).

L’adaptation a-t-elle était facile ?

Les débuts étaient compliqués du fait que ce soit une nouvelle école, une nouvelle ville. Il a fallu s’adapter. De plus, je ne connaissais personne mais des liens se forment au fil des jours. Cette formation m’apporte beaucoup en termes de relation avec les autres (vivre en communauté, travailler en groupe). Elle m’apprend aussi beaucoup de choses sur moi-même. Je dois faire preuve de plus d’autonomie vis-à-vis du travail à fournir, des cours à travailler. L’emploi du temps est différent chaque semaine.

Les écoles du paramédical

Visuel guide social paramédical

Les métiers du paramédical ou du social vous intéressent ? Consultez le guide des formations sociales et paramédicales dans l'académie d'Amiens.

 

 

 

 

Imprimer

À lire aussi

À la une

Les publications de l'Onisep

Les métiers du paramédical, collection Parcours
Les métiers du paramédical
* Prix hors frais de port

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels

Mon orientation en ligne