Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

Sommaire du dossier

Du Bac pro au BTS : les clés pour réussir !

Choisir l'apprentissage

Picardie - Amiens / Publication : 5 décembre 2017
Acquérir une expérience professionnelle tout en préparant un diplôme : c’est l’alternance. L’apprentissage ou le contrat de professionnalisation sont une façon de se former qui exige une forte motivation.
À la clé : le diplôme et une expérience professionnelle qui facilite l’insertion. Deux conditions indispensables : trouver un employeur et avoir une bonne autonomie et organisation de travail.

ApprentissageDansLeSuperieur

1. L'apprentissage ? Comment se passe la formation ?

L'apprentissage est une formation initiale en alternance qui associe une formation chez un employeur et des enseignements dispensés dans un centre de formation d'apprentis (CFA).
La durée du contrat est en principe de 2 ans. Cependant, elle peut varier de 1 à 3 ans en fonction :
- du temps nécessaire à la préparation du diplôme,
- de votre niveau de formation initiale,
- en cas de redoublement.

Le contrat peut être écourté si vous obtenez votre titre ou diplôme avant son échéance ou prolongé en cas d'échec.

Les droits de l'apprenti sont ceux des autres salariés de l’entreprise : congés payés (5 semaines au minimum), protection maladie, maternité, accidents du travail…
Les obligations : respecter le règlement intérieur de l’entreprise, effectuer les tâches confiées par l’employeur ; en contrepartie, celui-ci vous rémunère et prend en charge votre formation. Un impératif : suivre les cours avec assiduité et se présenter aux examens !

De son côté, l'employeur est tenu de désigner un tuteur, nommé maître d'apprentissage, chargé de vous suivre, de vous évaluer, et effectuer des bilans à chaque fin de période en entreprise. Il assure le suivi pédagogique en lien avec le CFA.

Plus d'informations sur www.lapprenti.com

 

2. Quel est le statut de l'apprenti ?

L'apprenti.e possède le statut de salarié d'entreprise, les droits de tous les salariés, et est soumis aux mêmes obligations. Le contrat d'apprentissage est un contrat de travail qui lie un employeur et un.e apprenti.e. L'apprenti.e travaille pour l'employeur et pour cela il ou elle perçoit un salaire. L'apprenti.e est donc soumis aux règles du code du travail et aux conventions collectives.

Carte de l'apprenti

Le statut de l'apprenti.e a évolué : il est désormais apprenti.e étudiant.e des métiers.

Une carte nationale d'apprenti.e est délivrée à l'élève par son centre de formation. Sur le modèle de la carte d'étudiant, cette carte lui permet de bénéficier de tarifs réduits.

La couverture sociale de l'apprenti.e étudiant.e des métiers est similaire à celle des autres salariés dès 16 ans : affiliation au régime général de la sécurité sociale, congés payés, congés de maternité, droits ouverts à la retraite et aux allocations de chômage, etc.

 

3. Combien gagnerez-vous ?

 

 

Salaire

 

 

Ancienneté / âge

- de 18 ans

18 à 20 ans

21 ans et plus

1re année

25 % du SMIC
370,07€

41 % du SMIC
606,92€

 53 % du SMIC
784,56€

2e année

37 % du SMIC
547,71€

49 % du SMIC
725,35€

 61 % du SMIC
902,98€

3e année

53 % du SMIC
784,56€

65 % du SMIC
962,19€

 78 % du SMIC
1154,63€

Bon à savoir : Les salaires versés aux apprentis sont exonérés de l'impôt sur le revenu dans la limite du montant annuel du SMIC. Cette disposition s'applique aux apprentis ou au foyer fiscal auquel ils sont rattachés.

Les études sont gratuites. Pas de frais d’inscription, c’est l’employeur qui gère cela. Par contre les frais d'hébergement, de restauration et de transport vous reviennent. Toutefois, des aides de la région existent et prennent en charge une partie de ces frais. De plus, vous pouvez bénéficier d’aide au logement (chambre étudiant, CAF, CROUS…).

 

4. Est-ce que le diplôme qui vous intéresse se fait en apprentissage ?

Visuel Après le bac pro 2018

Tous les types de diplômes sont en principe accessibles par apprentissage. Cependant, il faut trouver un CFA qui le prépare en apprentissage.

Retrouvez les BTS et BTSA accessibles en apprentissage dans le guide " Après le bac pro".

 

 

 

5. Comment trouver un contrat d'apprentissage ?

De nombreux sites et lieux ressources existent pour vous aider à trouver un contrat d'apprentissage : aide à l'élaboration de CV, listes d'entreprises, offres de contrats...

Le bouche à oreille et les candidatures spontanées sont aussi un bon moyen de trouver un contrat. Il faut entreprendre vos démarches dès le 2ème trimestre si possible et ne pas vous décourager : c'est une recherche d'emploi, cela peut prendre du temps !

> Les lieux ressources

  • Le pôle Alternance du Forum du lycéen à l'étudiant, les 25, 26 et 27 janvier 2018 à Amiens.
  • Les CFA : de nombreux CFA aident les jeunes dans leur recherche d'entreprise et tiennent à disposition un vivier de contacts.
  • Pôle Emploi : des entreprises communiquent à Pôle Emploi leurs offres en contrat d'apprentissage (et en contrat de professionnalisation).
  • Les différentes chambres consulaires (Chambres de commerce et d'industrie, chambres de métiers et de l'artisanat, chambres d'agriculture...).

> Les sites ressources

Portail de l'alternance

Portail du Ministère du Travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social

Bourse de l'apprentissage

Bourse de l'alternance : des offres de contrats d'apprentissage, déposer son CV, géolocalisation...

6. Quelles différences entre un contrat d'apprentissage et un contrat de professionnalisation ?

L'apprentissage

L'apprentissage relève de la formation initiale, le contrat de professionnalisation de la formation tout au long de la vie et vise avant tout une insertion rapide.

Le salaire : peu d’écarts entre les deux formules, sinon qu’avec le contrat de professionnalisation, la rémunération est plus forte pour les plus de 26 ans qui ne peuvent en aucun cas être assujettis à un barème inférieur au SMIC. 

Le rythme : l'apprentissage consacre plus de temps à l'étude au CFA (en général 2/3 du total) qu'à la formation en entreprise. Le contrat de professionnalisation beaucoup moins (1/3 voire 1/4 du temps). 

L'âge d'accès : de 16 à 30 ans au maximum pour les apprentis (de façon expérimentale du 1er janvier 2017 au 31 décembre 2019, la limite d'âge d'entrée en apprentissage est relevée à 30 ans dans les Hauts-de-France*).

De 16 à 26 ans et plus pour les étudiants et les demandeurs d’emploi candidats au contrat de professionnalisation.

*Il n'y a aucune limite d'âge pour l'apprentissage :

  • si vous avez un projet de création ou de reprise d'entreprise dont la réalisation est subordonnée à l'obtention du diplôme ou titre sanctionnant la formation poursuivie.
  • si vous êtes considéré comme travailleur.euse handicapé.e

Valeur du diplôme ou certificat : équivalent. Ce sont des diplômes ou des titres professionnels reconnus par le RNCP.

Le contrat de professionnalisation est plus souple, moins stable dans son offre :
un contrat peut être proposé à une personne à tout moment de l'année,
mais pas nécessairement l'année suivante.
 L'Onisep ne les recense pas. Cette formation relève de la formation continue tout au long de la vie, vous retrouverez toute l’offre sur :
http://www.c2rp.fr/formations

Découvrez le témoignage de Tiago

Tiago, apprenti en terminale bac pro Industries des procédés, s'interroge, que faire après le bac pro : étudier ou travailler ?

 

Mobilité

La mobilité est un véritable enjeu dans l'insertion professionnelle des jeunes. Les CFA accompagnent et proposent donc à leurs apprentis de se perfectionner en participant à des séjours à l'étranger, en entreprise ou en institution.
Plusieurs bourses à la mobilité sont également disponibles à destination des apprentis.

Plus d'informations sur le site d'Euroguidance.

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels