Cliquez
pour afficher
le menu
Tétière CMQ Métallurgie plasturgie
Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Accueil Hauts-de-France Amiens Se former dans ma région campus-plasturgie-metallurgie La métallurgie

Les formations de la métallurgie

Picardie - Amiens / Publication : 15 novembre 2017
Du CAP au BTS, les formations de la métallurgie préparent à des métiers industriels variés. Du travail des métaux à la fabrication d’équipements mécaniques, en passant par la maintenance, ces métiers ont un point commun : ils manquent sur le marché du travail.

Les entreprises ne parviennent pas à recruter les salariés dont elles ont besoin. Elles doivent parfois refuser des clients par manque de personnel pour faire le travail. Cette situation inquiète les responsables des petites et moyennes entreprises : qui prendra la relève des salariés expérimentés qui partiront bientôt à la retraite ?

Certaines entreprises envoient directement leurs offres d'emploi aux lycées pour pré-recruter leurs futurs collaborateurs ou collaboratrices. Les périodes de stage servent souvent de période d'essai avant l'embauche et l'apprentissage est très apprécié dans ce secteur.

Pourtant, les formations qui mènent à ces métiers manquent de candidats et de candidates. Elles méritent d'être découvertes.

Clique sur ton centre d'intérêt préféré pour découvrir quelques formations correspondantes

J’aime concevoir et créer des objets à l’aide de l’informatique

Plusieurs diplômes forment des spécialistes capables d'utiliser des logiciels de dessin, de conception ou de fabrication assistés par ordinateur. Ils interviennent avant le démarrage de la fabrication des produits et sont capables de déterminer les méthodes de fabrication les plus adaptées.

Pour les découvrir, cliquez sur l'un d'eux !

Bac pro Étude et définition de produits industriels

 

 

Objectifs de la formation

Les titulaires du bac pro EDPI sont spécialisés dans la création de schémas et d'images en 3D et 2D qui décrivent précisément un produit industriel et l'ensemble de ses éléments. Dans un bureau d'études, ils interviennent dans la construction ou l'amélioration de systèmes mécaniques, d'outillages ou d'installations industrielles (boîte de vitesse, automates, etc.). Les documents graphiques et techniques élaborés serviront lors de la fabrication : notices de montage, de maintenance ou d'utilisation.

Au programme

Les élèves acquièrent la maîtrise de logiciels de dessin ou de conception assistés par ordinateur. A partir d'un dossier technique, ils apprennent à analyser une problématique industrielle et à proposer des solutions constructives. Ils étudient la mécanique appliquée, les différents procédés industriels (moulage, forgeage, par exemple), la compétitivité des produits industriels, etc.

Les mathématiques et les sciences physiques sont importantes : calculs de dimensionnement, formules en cinématique, etc. Ils doivent aussi appréhender des formes et des volumes dans l’espace. 22 semaines de stage en entreprise sont prévues au cours des 3 ans de formation.

 

 

Paroles de profs

Les élèves de Frédéric Pelletier, professeur en génie mécanique, modifient un kart pour passer d'un moteur thermique à un moteur électrique.

"On veut savoir s'il n'y a pas de problème au niveau de la transmission des puissances, des vitesses, des couples, etc. Il faut savoir utiliser des formules en résistance des matériaux, en cinématique, en dynamique, en énergétique… On ne dessine pas un objet sans avoir auparavant vérifié s'il va résister. Après avoir dimensionné, on peut dessiner, créer des formes. C'est la vocation du bureau d'études. Les élèves proposent des schémas, des croquis à main levée sur des feuilles de brouillon pour solutionner le problème de mise en position et de maintien du moteur électrique sur le châssis. Après, ils font la saisie sur le logiciel le plus utilisé en entreprise."

Pour qui ?

Cette formation est faite pour moi si :

  • J'aime l’informatique et les nouvelles technologies
  • J'aime la mécanique
  • J'aime résoudre des problèmes variés, avec rapidité et efficacité

Accès à la formation

Ce bac pro se prépare en 3 ans après la 3e ou en 2 ans après un CAP du secteur industriel.

Où se former ?

Et après ?

Le bac pro permet de poursuivre ses études, par exemple en BTS, ou de s'insérer dans la vie professionnelle. Voici quelques exemples de métiers accessibles :

Différents secteurs d'activités recrutent : la construction aéronautique, spatiale, ferroviaire, navale, la construction métallique ; mais aussi l'industrie automobile, la maintenance industrielle, l'industrie agroalimentaire...

 

DUT Génie mécanique et productique

 

Objectifs de la formation

L'objectif prioritaire : contribuer à la compétitivité des entreprises.

Au programme

Les étudiants analysent tout le processus d'un produit : conception, fabrication, contrôle et lancement sur le marché. Ils apprennent donc à optimiser les choix techniques, scientifiques, économiques et humains. Ils intègrent aussi les impératifs de qualité, de maintenance et de sécurité à toutes les étapes de la vie des produits. Lionel Robert, professeur, apporte des précisions importantes : "La mécanique ne s'arrête pas à la réparation des voitures. Il y a des notions plus fondamentales de physique, de sciences des matériaux, de robotique et d'électrotechnique, de production à l'atelier sur des machines-outils, de programmation et de commande numérique…". La formation comprend 10 semaines de stage minimum à effectuer en entreprise au 4e semestre.

Pour qui ?

Cette formation est faite pour moi si :

  • J'ai des connaissances solides en sciences et technologie
  • J'aime la technique, le travail en atelier mais aussi l'informatique
  • J'ai une bonne capacité à me représenter les objets dans l'espace (3D)

Accès à la formation ?

Le DUT se prépare en 2 ans après un bac STI2D ou un bac S.

Où se former ?

Et après ?

Il est possible de poursuivre ses études, par exemple en Licence Pro ou en diplôme d'ingénieur ; ou de s’insérer dans la vie professionnelle. Voici quelques exemples de métiers accessibles :

Les titulaires de ce DUT peuvent exercer leurs activités dans de nombreux secteurs industriels qui cherchent à recruter : aéronautique, automobile, naval, mécanique et machines-outils, environnement et énergétique, nucléaire, médical, électroménager, transports,  BTP... L'offre d'emploi se situe en R & D (recherche et développement) ; dans les bureaux d'études ou des méthodes; dans la maintenance ; en gestion de production…

BTS Conception des processus de réalisation de produits (Options : A Production unitaire ou B Production sérielle)

Objectifs de la formation

Les titulaires du BTS CPRP interviennent dans les domaines de réalisation industrielle de sous-ensembles mécaniques. Ces spécialistes conçoivent les processus de production et choisissent les procédés les plus pertinents pour réaliser des pièces à l'unité ou en très grande(s) série(s). Dans le respect des coûts, des délais et des réglementations en vigueur, ils participent aux différentes phases de réalisation (conception, assemblage, simulation, mise au point) et valident la conformité du produit. Ces professionnels seront capables d'encadrer une équipe.

 

Programme

Au programme de ce BTS, de la physique, de la chimie, des maths et de l'anglais. Les étudiantes et les étudiants s'approprient les concepts scientifiques et technologiques (comportements des systèmes mécaniques, solutions constructives, etc.) à partir de problématiques industrielles et expérimentales. Leurs activités impliquent la maîtrise d'outils numériques de conception et de fabrication assistée par ordinateur. Ils étudient les procédés de réalisation en grande série ou unitaires, dont le prototypage. Les étudiants s'exercent sur différents types de machines pour tester et valider les procédés et les processus de réalisation choisis. Un stage de découverte de 2 semaines est proposé aux titulaires d'un baccalauréat général ou technologique. Un stage métier obligatoire, d'une durée de 6 à 10 semaines, complète la formation.

 

 

Témoignage de Nathan Mahieux, en 2e année de BTS CPRP au lycée Condorcet de Saint-Quentin

"En fin de première année, j'ai effectué un stage de 8 semaines dans une entreprise de mécanique générale. En deuxième année, nous n'avons pas de stage mais un projet individuel de fin d’études. Chaque étudiant doit étudier la fabrication en série d'une pièce, par exemple une pièce en aluminium pour le secteur aéronautique. Nous devons imaginer comment usiner la pièce pour élaborer la nomenclature (détails de toutes les phases de l’usinage) et choisir les outils appropriés. Ensuite nous déterminons les différents paramètres : vitesse de coupe, avancement de l’outil dans la matière pendant l'usinage… L'étape suivante est la préparation de l'usinage sur logiciel puis le test sur les machines. Les professeurs nous ont recommandé de prendre des photos des différentes étapes d'usinage car à l'examen, nous devrons présenter un diaporama devant un jury."

Accès à la formation

Le BTS se prépare en 2 ans, après un bac S, un bac STI2D ou un bac pro Technicien d'usinage ; Productique mécanique option décolletage ; Technicien outilleur ; Technicien modeleur

Où se former ?

Pour qui ?

Cette formation est faite pour moi si :

  • Je veux maîtriser les nouvelles technologies
  • J'aime résoudre des problèmes variés, avec rapidité et efficacité
  • J'aime prendre des responsabilités, encadrer une équipe

Et après ?

Le BTS permet de poursuivre ses études, par exemple en Licence professionnelle, ou d'entrer dans la vie professionnelle. Voici trois exemples de métiers accessibles :

Les titulaires de ce BTS peuvent exercer dans les PME/PMI et grandes entreprises de production industrielle au sein d'un bureau d'études, d'un service méthodes, d'un service qualité ou encore d'une unité de production.

Les secteurs d'embauche sont variés : industries automobiles, ferroviaires, aéronautiques ou navales, bâtiment, énergie nucléaire, pharmaceutique, agroalimentaire…

BTS Conception et réalisation en chaudronnerie industrielle

Objectifs de la formation

Ce BTS forme des spécialistes de l'exécution de plans d'ensembles et de plans de détails pour réaliser des ouvrages de chaudronnerie, tôlerie, tuyauterie industrielle et des structures métalliques. Cette formation permet de se perfectionner dans les opérations de fabrication sur machines à commande numérique et dans l'utilisation des logiciels de conception, fabrication, et gestion de production assistées par ordinateur.

Au programme

On y étudie la métallurgie et la mécanique appliquée (résistance des matériaux, élasticité, modélisation…). Les enseignements portent aussi sur les procédés de fabrication : formage, découpe, soudage, traitement, métallurgie... Les compétences acquises permettent de définir les méthodes de production, mettre au point des plannings de fabrication, et de suivre des chantiers d'installation. Les enseignements de gestion et d'économie permettent d'organiser le travail au sein d'une équipe, de gérer le contrôle et la qualité d’une production. 8 semaines de stage en entreprise sont prévues en fin de 1re année.

Pour qui ?

Cette formation est faite pour moi si :

  • J'aime travailler sur informatique (en 3D)
  • J'aime fabriquer des choses et être contact avec la matière
  • J'aime travailler en équipe

Accès à la formation

Le BTS se prépare en 2 ans après un bac pro Technicien en chaudronnerie industrielle ; après un bac STI2D ou après un bac S.

Où se former ?

Et après ?

Il est possible de poursuivre ses études, par exemple en Licence Pro, ou d’exercer directement ces métiers :

Les titulaires de ce BTS peuvent assurer des fonctions d'adjoint.e au dirigeant ou à la dirigeante dans des PME (petites et moyennes entreprises). Dans les grandes entreprises (SNCF, entreprises de chimie, d'aérospatiale…), les postes sont plus spécialisés et s’exercent en bureau d'études ou des méthodes, en atelier ou sur chantier. Différents secteurs industriels recrutent : les entreprises de chaudronnerie artisanales et industrielles ; la construction aéronautique et spatiale, ferroviaire, navale, automobile ; les industries agroalimentaires, chimiques, pétrolières…

Les titulaires de ce diplôme sont recherchés sur le marché du travail.

BTS Conception et réalisation de systèmes automatiques

Objectifs de la formation

Ce BTS forme des spécialistes des systèmes automatisés et des robots utilisés dans l’industrie : lignes d'assemblage d'automobiles, lignes de conditionnement de yaourts, machines-outils, etc.

Au programme

Ce BTS est centré sur la réalisation, la mise en service et la maintenance de systèmes automatisés.

Un large éventail de technologies est étudié : mécanique, électrotechnique, automatique et informatique industrielle. Les étudiants et les étudiantes apprennent à utiliser des logiciels de conception assistée par ordinateur. Ils étudient le fonctionnement des différentes pièces mécaniques utilisées dans ces systèmes (vérin, compresseur…), apprennent à programmer les robots. La formation comprend aussi l'étude des schémas électriques, hydrauliques ou pneumatiques.

Un stage de 6 semaines en 1e année complète la formation. En 2e année, les étudiants doivent réaliser en groupe un projet industriel, proposé par une entreprise. Le projet est évalué à l’examen.

Pour qui ?

Cette formation est faite pour moi si :

  • Je m'intéresse aux évolutions technologiques
  • J'aime résoudre des problèmes variés, avec rapidité et efficacité
  • J'aime travailler en équipe et prendre des responsabilités

Accès à la formation

Ce BTS se prépare en 2 ans après un bac STI2D, un bac S, un bac pro Maintenance des équipements industriels ou Métiers de l’électricité et de ses environnements connectés.

Où se former ?

Et après ?

Il est possible de poursuivre ses études, en licence professionnelle par exemple, ou de s'insérer dans la vie professionnelle. Voici un exemple de métier accessible :

Les titulaires de ce diplôme sont très recherchés par les entreprises, en particulier s'ils ont complété leur formation par une licence professionnelle de robotique.

Ils ou elles peuvent exercer dans les entreprises qui utilisent des systèmes automatisés, dans des secteurs très variés : agroalimentaire, production d’énergies, chimie, transformation des métaux…

L'emploi se trouve aussi dans les entreprises qui réalisent des systèmes automatiques, ainsi que dans les sociétés de service en automatismes.

BTS Conception de produits industriels

Objectifs de la formation

Les titulaires de ce BTS créent ou améliorent des produits industriels mécaniques destinés au grand public ou aux entreprises. Leur métier s'exerce essentiellement en bureau d'études comme dessinateur ou dessinatrice industrielle.

Au programme

Une grande partie de la formation est consacrée à l'apprentissage des outils numériques de dessin et de conception assistés par ordinateur. Les étudiants et les étudiantes sont initiés aux méthodes de conduite de projet. Les cours de technologie de construction portent sur les différents composants utilisés dans l'industrie : vis, freins, systèmes de poulie-courroie, embrayages….

Les cours de mathématiques et de mécanique sont également importants dans cette formation.

Un stage de 6 à 10 semaines en 1e année complète la formation. En 2e année, les étudiants doivent réaliser en groupe un projet industriel, proposé par une entreprise. Le projet est évalué à l’examen.

Pour qui ?

"C'est une formation pour les passionnés de dessin, de conception et de création, capables de rester concentrés sur un projet industriel pendant de longues heures derrière un écran d'ordinateur. Il faut s'intéresser à l'évolution des technologies industrielles et avoir le goût du travail en équipe", explique Philippe Mrowka, professeur de sciences en ingénierie industrielle.

À lire : Les bons plans du BTS CPI, avec les étudiants et un enseignant du lycée Pierre Méchain de Laon.

Accès à la formation

Ce BTS se prépare en 2 ans après un bac STI2D, un bac S, un bac pro Études et définition de produits industriels.

Et après ?

Il est possible de poursuivre ses études, en licence professionnelle par exemple, ou d'entrer dans la vie professionnelle. Voici un exemple de métier accessible :

Les diplômés s'insèrent dans des entreprises de toutes tailles et dans la plupart des secteurs industriels, en particulier s'ils poursuivent leurs études après le BTS.

J’aime piloter des machines et des équipements high tech

Les machines industrielles de fabrication et de conditionnements de produits sont pilotées par des personnes qui ont étudié le processus de fabrication des produits et qui ont des connaissances en mécanique, électronique, informatique, gestion de production, systèmes automatisés…

Le bac professionnel Pilote de ligne de production

Objectifs de la formation

Le ou la pilote de ligne de production veille au bon fonctionnement et à l'optimisation  de machines industrielles de fabrication ou de conditionnement de produits. Son objectif : la qualité des produits et le respect des délais. Ces machines automatisées ou semi-automatisées sont pilotées par des programmes informatiques.

Au programme

Les élèves étudient toutes les étapes d'un processus industriel. Leurs connaissances en mécanique, électronique, informatique, gestion de production, ou sur les systèmes automatisés, leur permettent d'identifier des dysfonctionnements (baisse de la température, débit insuffisant...), d'assurer une maintenance de 1er niveau en cas de panne et de proposer des améliorations.

Ce bac pro forme à l'utilisation des équipements dans les respects des procédures (hygiène, santé, sécurité, environnement) et prépare à encadrer l'activité de plusieurs opérateurs ou opératrices de ligne de production. 22 semaines de stage en entreprise sont prévues au cours des 3 ans de formation.

Pour qui ?

Cette formation est faite pour moi si :

  • J'aime résoudre des problèmes variés, avec rapidité et efficacité
  • J'aime l’informatique et les nouvelles technologies
  • J'aime prendre des responsabilités, encadrer une équipe

Accès à la formation

Ce bac pro se prépare en 3 ans après la classe de 3e ou en 2 ans après un CAP industriel, en particulièrement le CAP Conducteur d'installations de production.

Où se former ?

Et après  ?

Ce bac pro permet de poursuivre ses études, par exemple en BTS, ou d'entrer dans la vie professionnelle. Voici 2 exemples de métiers accessibles :

Ces métiers sont particulièrement recherchés dans les secteurs de la métallurgie, l'agroalimentaire, dans les industries de transformation des pâtes, papier et cartons, de traitement des déchets, l'industrie textile, pharmaceutique ou cosmétique…

J’aime installer et réparer des machines et des équipements industriels

Les diplômes du bac pro et du BTS forment des spécialistes de la maintenance industrielle, capables de toucher à l'électronique, l'informatique, la mécanique, l'hydraulique… Dans ce secteur industriel dynamique, les entreprises recrutent !

Pour les découvrir, cliquez sur l'un d'eux !

Bac Pro Maintenance des équipements industriels

 

Objectifs de la formation

Les techniciennes et les techniciens de maintenance industrielle misent tout sur la surveillance et l'entretien régulier des équipements. Leur objectif prioritaire : éviter la panne et l'interruption de la production. En cas de problème, il faut être disponible et réactif pour intervenir dans les meilleurs délais. Ce bac pro offre beaucoup de compétences grâce aux 5 domaines étudiés :

  • mécanique
  • électricité
  • systèmes automatisés
  • pneumatique
  • hydraulique

 

Au programme

En atelier, on apprend à diagnostiquer des pannes, ainsi qu'à démonter, réparer et remonter les équipements industriels. On réalise du câblage et de la programmation de machines. Les matières importantes sont les maths et la physique-chimie. Les élèves apprennent aussi à analyser des données techniques et à utiliser des logiciels de maintenance assistée par ordinateur.  22 semaines de stage en entreprise sont prévues au cours des 3 ans de formation.

Pour qui ?

Cette formation est faite pour moi si :

  • J'aime l’informatique et les nouvelles technologies
  • J'aime bricoler
  • J'aime travailler en équipe

Accès à la formation

Ce bac pro se prépare en 3 ans après la 3e ou en 2 ans après un CAP du secteur industriel.

Où se former ?

Et après ?

Ce bac pro permet de poursuivre ses études, par exemple en BTS, ou d'entrer dans la vie professionnelle. Voici 2 exemples de métiers accessibles :

Ces métiers sont particulièrement recherchés dans les secteurs de la métallurgie, de l'aéronautique, dans les industries pharmaceutiques, chimiques, agro-alimentaires…

À lire

Ma 1re année en bac pro Maintenance des équipements industriels

BTS Maintenance des systèmes option A systèmes de production

 

Objectifs de la formation

Ce BTS forme des experts et des expertes de la maintenance préventive et corrective sur des systèmes de production automatisés. Les enseignements sont pluri-technologiques : électrotechnique, mécanique, automatique et hydraulique. L'objectif est de diagnostiquer les dysfonctionnements, établir le plan de réparation, assurer la remise en service, et proposer des améliorations de fonctionnement. Ces professionnels seront capables d'encadrer une équipe, de superviser les interventions techniques et d'en évaluer les coûts.

Au programme

Les principales matières sont la physique, la chimie, les maths et l’anglais. En atelier, les étudiants opèrent une analyse technique approfondie des équipements et des machines. Ils apprennent à corriger les programmes informatiques qui pilotent les machines automatisées. Ils envisagent toutes les solutions technologiques possibles pour résoudre les pannes. 10 semaines de stage en entreprise sont prévues : 4 semaines en 1re année et 6 semaines en 2e année.

Pour qui ?

Cette formation est faite pour moi si :

  • Je veux maîtriser les nouvelles technologies
  • J'aime résoudre des problèmes variés, avec rapidité et efficacité
  • J'aime prendre des responsabilités, encadrer une équipe

Accès à la formation

Le BTS se prépare en 2 ans après un bac pro Maintenance des équipements industriels ; Métiers de l'électricité et de ses environnements connectés ; Pilote de ligne de production ; Plastiques et composites ; après un bac STI2D ou après un bac S.

Où se former ?

Et après ?

Ce BTS permet de poursuivre ses études, par exemple en Licence Pro, ou de s’insérer dans la vie professionnelle. Voici 2 exemples de métiers accessibles :

Les titulaires de ce BTS peuvent exercer dans les PME/PMI et grandes entreprises de production industrielle ; dans les entreprises spécialisées en maintenance sur les sites de production aéronautique, automobile, navale ; dans le secteur de l'industrie chimique, pétrochimique, pharmaceutique, agroalimentaire…

J’aime travailler de mes mains et maîtriser les hautes technologies

Plusieurs diplômes, du CAP au BTS, permettent d'accéder à des postes d'opérateurs/opératrices ou de techniciennes/techniciens en production industrielle : pour la conception, la fabrication, l'assemblage de pièces métalliques de toutes dimensions. Ces professionnels sont très recherchés sur le marché du travail.

Pour les découvrir, cliquez sur l'un d'eux !

BTS Conception et réalisation en chaudronnerie industrielle

Objectifs de la formation

Ce BTS forme des spécialistes de l'exécution de plans d'ensembles et de plans de détails pour réaliser des ouvrages de chaudronnerie, tôlerie, tuyauterie industrielle et des structures métalliques. Cette formation permet de se perfectionner dans les opérations de fabrication sur machines à commande numérique et dans l'utilisation des logiciels de conception, fabrication, et gestion de production assistées par ordinateur.

Au programme

On y étudie la métallurgie et la mécanique appliquée (résistance des matériaux, élasticité, modélisation…). Les enseignements portent aussi sur les procédés de fabrication : formage, découpe, soudage, traitement, métallurgie... Les compétences acquises permettent de définir les méthodes de production, mettre au point des plannings de fabrication, et de suivre des chantiers d'installation. Les enseignements de gestion et d'économie permettent d'organiser le travail au sein d'une équipe, de gérer le contrôle et la qualité d’une production. 8 semaines de stage en entreprise sont prévues en fin de 1re année.

Pour qui ?

Cette formation est faite pour moi si :

  • J'aime travailler sur informatique (en 3D)
  • J'aime fabriquer des choses et être contact avec la matière
  • J'aime travailler en équipe

Accès à la formation

Le BTS se prépare en 2 ans après un bac pro Technicien en chaudronnerie industrielle ; après un bac STI2D ou après un bac S.

Où se former ?

Et après ?

Il est possible de poursuivre ses études, par exemple en Licence Pro, ou d’exercer directement ces métiers :

Les titulaires de ce BTS peuvent assurer des fonctions d'adjoint.e au dirigeant ou à la dirigeante dans des PME (petites et moyennes entreprises). Dans les grandes entreprises (SNCF, entreprises de chimie, d'aérospatiale…), les postes sont plus spécialisés et s’exercent en bureau d'études ou des méthodes, en atelier ou sur chantier. Différents secteurs industriels recrutent : les entreprises de chaudronnerie artisanales et industrielles ; la construction aéronautique et spatiale, ferroviaire, navale, automobile ; les industries agroalimentaires, chimiques, pétrolières…

Les titulaires de ce diplôme sont recherchés sur le marché du travail.

Bac pro Technicien en chaudronnerie industrielle

 

Objectifs de la formation

À partir de tôles et de barres (tubes, profilés), les techniciens et les techniciennes en chaudronnerie industrielle fabriquent des produits en métal et les assemblent, pour créer par exemple un wagon de train, un moteur, une éolienne, une chaudière de centrale nucléaire…

Au programme

En cours, les élèves apprennent à faire du dessin technique avec des logiciels informatiques. La technologie, les mathématiques et la physique-chimie sont des matières importantes. Bien connaître les matériaux (titane, acier, aluminium, plastique…) permet de mieux comprendre leur mécanique. En atelier, les élèves sont formés à des techniques précises pour donner forme au métal. Ils utilisent les logiciels de fabrication assistée par ordinateur et programment des robots et des machines à commande manuelle ou numérique. 22 semaines de stage en entreprise sont à effectuer au cours des 3 ans de formation.

Pour qui ?

Cette formation est faite pour moi si :

  • J'aime travailler sur informatique (en 3D)
  • J'aime fabriquer des choses et être contact avec la matière
  • J'aime le travail de précision

Accès à la formation

Ce bac pro se prépare en 3 ans après la classe de 3e ou en 2 ans après un CAP Réalisation en chaudronnerie industrielle ou Serrurier Métallier.

Où se former ?

Et après ?

Ce bac pro permet de poursuivre ses études, par exemple en BTS, ou de s’insérer dans la vie professionnelle. Voici des exemples de métiers accessibles :

Différents secteurs industriels recrutent : la construction aéronautique, spatiale, ferroviaire, navale, la construction métallique ; mais aussi l'industrie automobile, la maintenance industrielle, le BTP, l'industrie agroalimentaire, l'industrie chimique, le nucléaire…

Les titulaires de ce diplôme manquent sur le marché du travail.

À lire

Ma 1re année en bac pro Technicien en chaudronnerie industrielle

CAP Réalisations industrielles en chaudronnerie ou soudage

Les matières générales, les cours professionnels en atelier et les activités de stage sont présentés dans le diaporama !

 

Accès à la formation

Ce CAP se prépare en 2 ans après la 3e ou en 1 an après un CAP du domaine industriel.

Où se former ?

Et après ?

On peut continuer ses études avec une Mention Complémentaire (en 1 an) ou un Bac Pro Technicien en Chaudronnerie Industrielle (en 2 ans). Avec ce CAP, on peut aussi s’insérer dans la vie professionnelle. Voici des exemples de métiers accessibles :

Différents secteurs industriels recrutent : la construction aéronautique, spatiale, ferroviaire, navale, la construction métallique ; mais aussi l'industrie automobile, la maintenance industrielle, le BTP, l'industrie agroalimentaire, l'industrie chimique, le nucléaire…

Les titulaires de ce diplôme sont très recherchés sur le marché du travail.

Bac pro Technicien d'usinage

 

Objectifs de la formation

Dans ce bac pro, les élèves apprennent à régler les machines (tours, fraiseuses, centres d’usinage à commande numérique) et à préparer les programmes informatiques afin de fabriquer des pièces mécaniques.

Pour qui ?

Cette formation est faite pour moi si :

  • J'aime la mécanique de précision
  • J'aime travailler sur informatique
  • J'aime fabriquer des choses et être contact avec la matière

Accès à la formation

Ce bac pro se prépare en 3 ans après la classe de 3e ou en 2 ans après un CAP du secteur de l’outillage ou de la mécanique.

Où se former ?

Et après ?

Ce bac pro permet de poursuivre ses études, par exemple en BTS, ou de s’insérer dans la vie professionnelle. Voici 2 exemples de métiers accessibles :

Ces métiers s'exercent en entreprise ou en atelier de mécanique. Différents secteurs les recrutent : l'industrie mécanique, la fabrication d'équipements industriels, l'aéronautique, l'automobile…

Les titulaires de ce diplôme manquent sur le marché du travail.

À lire

La mécanique de précision chez Lamory & Wald SN

J'aime programmer des robots

Les robots industriels sont de plus en plus présents dans les entreprises. Il faut des personnes qualifiées pour les programmer, les installer dans les entreprises et les entretenir. Les techniciens et les techniciennes en automatismes et robotique sont très recherchés sur le marché du travail.

Pour les découvrir, cliquez sur l'un d'eux !

Licence pro Robotique et vision industrielle

 

Objectifs de la formation

Former des professionnels capables d'utiliser et de mettre en œuvre les dernières techniques robotisées, de s'intégrer au sein d'une équipe, d'encadrer des personnes, de négocier avec les clients et de communiquer à l'international.

La Licence professionnelle Robotique et vision industrielle dépend de l'Université de Picardie Jules Verne. Elle est proposée au lycée Marie Curie de Nogent-sur-Oise.

Au programme

Le contenu de la formation est réparti à parts égales entre des enseignements de disciplines différentes (dont 25% d'enseignements purement universitaires), des interventions de professionnels et un projet tutoré.

Les enseignements sont variés : automatismes, génie mécanique et électrique, programmation, réseaux de communication, gestion de projet, qualité et sécurité, mathématiques et sciences physiques, anglais technique…

Un stage industriel de 16 semaines complète la formation.

Cette formation peut se préparer également par apprentissage.

Pour qui ?

Pour celles et ceux intéressés par le monde industriel, les innovations technologiques, le travail en équipe, qui souhaitent travailler à l'international…

Accès à la formation

La Licence pro se prépare en 1 an, après un BTS ou un DUT industriel, notamment BTS Conception et réalisation de systèmes automatiques (CRSA), Électrotechnique, Conception de processus de réalisation de produits (CPRP)…

Chaque année 16 étudiants sont sélectionnés parmi une quarantaine de dossiers.

Et après ?

Les titulaires de ce diplôme s'insèrent très facilement sur le marché du travail.

L'emploi se situe majoritairement chez les intégrateurs robotiques. Il y a aussi des postes à prendre chez les entreprises utilisatrices, dans le secteur automobile, par exemple.

La finalité de la licence professionnelle est l’insertion directe dans la vie active. Cependant, chaque année, quelques étudiants poursuivent leurs études en école d'ingénieurs ou à l'université pour préparer un Master (bac+5). Pour être admis, ils doivent avoir trouvé un maître d'apprentissage.

BTS Conception et réalisation de systèmes automatiques

Objectifs de la formation

Ce BTS forme des spécialistes des systèmes automatisés et des robots utilisés dans l’industrie : lignes d'assemblage d'automobiles, lignes de conditionnement de yaourts, machines-outils, etc.

Au programme

Ce BTS est centré sur la réalisation, la mise en service et la maintenance de systèmes automatisés.

Un large éventail de technologies est étudié : mécanique, électrotechnique, automatique et informatique industrielle. Les étudiants et les étudiantes apprennent à utiliser des logiciels de conception assistée par ordinateur. Ils étudient le fonctionnement des différentes pièces mécaniques utilisées dans ces systèmes (vérin, compresseur…), apprennent à programmer les robots. La formation comprend aussi l'étude des schémas électriques, hydrauliques ou pneumatiques.

Un stage de 6 semaines en 1e année complète la formation. En 2e année, les étudiants doivent réaliser en groupe un projet industriel, proposé par une entreprise. Le projet est évalué à l’examen.

Pour qui ?

Cette formation est faite pour moi si :

  • Je m'intéresse aux évolutions technologiques
  • J'aime résoudre des problèmes variés, avec rapidité et efficacité
  • J'aime travailler en équipe et prendre des responsabilités

Accès à la formation

Ce BTS se prépare en 2 ans après un bac STI2D, un bac S, un bac pro Maintenance des équipements industriels ou Métiers de l’électricité et de ses environnements connectés.

Où se former ?

Et après ?

Il est possible de poursuivre ses études, en licence professionnelle par exemple, ou de s'insérer dans la vie professionnelle. Voici un exemple de métier accessible :

Les titulaires de ce diplôme sont très recherchés par les entreprises, en particulier s'ils ont complété leur formation par une licence professionnelle de robotique.

Ils ou elles peuvent exercer dans les entreprises qui utilisent des systèmes automatisés, dans des secteurs très variés : agroalimentaire, production d’énergies, chimie, transformation des métaux…

L'emploi se trouve aussi dans les entreprises qui réalisent des systèmes automatiques, ainsi que dans les sociétés de service en automatismes.

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels