Cliquez
pour afficher
le menu
Tétière CMQ Métallurgie plasturgie
Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Accueil Hauts-de-France Amiens Se former dans ma région campus-plasturgie-metallurgie Mes études en

Caroline, future automaticienne

Picardie - Amiens / Publication : 5 juin 2018
Caroline est apprentie en 1re année de BTS Conception et réalisation de systèmes automatiques à Proméo Saint-Quentin. La jeune femme, qui ne s'imaginait pas poursuivre ses études autrement qu'en alternance, s'épanouit dans une formation et un environnement de travail où les femmes sont peu nombreuses.

Caroline future automaticienne

Caroline prépare un BTS CRSA par apprentissage chez Bic Rasoirs, la seule usine pour la catégorie Rasoirs en France, à Verberie dans l'Oise. L'entreprise fabrique les rasoirs de A à Z et réalise les célèbres jetables oranges. "Pour moi, l'alternance, c'est idéal. C'est un véritable plus sur un CV et j'ai la chance d'avoir un tuteur exceptionnel qui me pousse beaucoup", explique-t-elle.

Au bureau d'études

La jeune femme est affectée au bureau d'études qui conçoit ou améliore des machines. Elle crée les schémas de raccordement électrique avec des logiciels spécialisés. "Je suis souvent devant la machine pour repérer les différents constituants d'automatismes, comme un capteur à changer, par exemple. Je vais régulièrement dans l'atelier pour voir comment ça se passe avec les opérateurs et je discute aussi avec la maintenance. Il m'arrive aussi d'aller câbler pour donner un coup de main".

Imposer ses choix

Dès la 3e, Caroline qui aime les maths, la physique et la techno, a souhaité préparer un bac STI2D. "Comme j'avais de très bons résultats scolaires, on m'a prédit que j'allais m'ennuyer en STI2D, mais pas du tout ! Je préfère être en TP que subir un cours magistral". La filière STI2D lui permet de découvrir un large éventail de disciplines, dont les automatismes. Ses parents la soutiennent dans son choix du BTS CRSA.

Les femmes ont leur place dans les métiers de l'industrie

"Au lycée, dans l'entreprise et au CFA, je me suis toujours bien intégrée. L'entreprise et mes collègues sont ravis d'accueillir des filles", témoigne Caroline.

"Avec le recul, je m'aperçois que la présence d'une fille change la donne, ajoute Thierry Prévost, formateur en automatismes chez Proméo Saint-Quentin. Les femmes ne doivent pas se dévaloriser : elles ont toutes leur place dans les filières industrielles". Caroline en automatismes, Manon et Abigaelle à la maintenance et Sabrina, future pilote de ligne de production, en témoignent !

Filles - groupe proméo

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels