Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Accueil Hauts-de-France Lille Informations métiers Découvrir les secteurs professionnels

Découvrir les secteurs professionnels

L'agriculture en Hauts-de-France

Nord-Pas-de-Calais - Lille / publication : 5 décembre 2017
Notre nouvelle région Hauts-de-France conforte sa caractéristique de région agricole. Près des ¾ des surfaces de chaque département est occupés par des terres agricoles. Les fermes de la région exploitent en moyenne 82 hectares contre 61 en national.
Notre agriculture se distingue par une grande diversité : culture céréalière, élevage (bovin, porcin, ovin), mais également la pêche et…le vin !

Agriculture

Halte aux idées reçues !

L'agriculture est un secteur dynamique, innovant. Dans les exploitations, la relève est attendue.

Vous ne venez pas du monde agricole ? Et alors ? 12 % seulement des élèves de la région Hauts-de-France sont issus du milieu agricole. Les métiers de l'agriculture et du paysage, on y vient aussi par choix personnel, au delà des transmissions de valeurs et de patrimoine.

 

Portrait agriculteur

48 ans c’est son âge moyen
(contre 51 % au niveau national)

Quant au chef d'exploitation,
il fête ses 49 ans d'âge moyen

45 %  des chefs d’exploitation ont au moins le bac
21 % sont diplômés de l’enseignement supérieur

Et les femmes ?

30 % des exploitants agricoles (personnes travaillant en exploitations agricoles) sont des femmes. Elles fournissent le quart de la quantité de travail nécessaire sur les exploitations, 18 % sont cheffes d’exploitation.

 

 

Le secteur

Quelques chiffres

  • HDF : 3e région économique agricole et agroalimentaire
  • 67 % du territoire régional utilisé par l’agriculture 
  • 27 400 exploitations agricoles, 43 900 emplois agricoles et 52 800 en agroalimentaire

 

Région de polyculture et de polyélevage

Notre région se caractérise par des grandes cultures : près de la moitié des surfaces agricoles sont dédiées aux céréales et la positionne au 3e rang national.
Elle se classe première région productrice en blé tendre, pommes de terre, betteraves sucrières, endives et légumes pour la transformation.

ProductionPDT

 

En production nationale, notre région c’est (entre autres) :

  • 90 % de chicons (endives pour les non ch’tis)
  • 60 % de petits pois
  • 50 % de betteraves sucrières
  • 10 % de champagne (Château-Thierry et ses cantons)

 

Région d’élevage également

45 % des exploitations ont au moins un atelier d’élevage (bovin lait, bovin viande, volaille, ovin, porcin). 11 600 exploitations ont des bovins. L’élevage contribue à 29 % de la valeur de la production agricole régionale.
Sans oublier la production laitière : 1 exploitation sur 4 a des vaches laitières. 12 % des exploitations en font leur spécificité.
La région a déposée 2 marques de produits laitiers : Saveurs en Or et Terroirs de Picardie.

A noter que 1.5 % des exploitations ont adopté l’agriculture biologique. Un début à confirmer!

 

Le poids de l’agroalimentaire

Notre région accueille de grands groupes leader mondiaux : Roquette, Téréos, Herta, Bigard, Bonduelle, Nestlé, McCain, Lesaffre, Leroux….

Haut de France comptabilise plus de 700 établissements agroalimentaires et emploie 35 000 personnes soit 8 % de l'effectif total national et 11 % de l'effectif industriel régional.

 

Autre caractéristique : la filière halieutique 

› Boulogne-Le Portel : 1er port européen

Le port de Boulogne-sur-Mer joue un rôle prédominant tant au niveau régional que national.

C’est le 1er port de pêche, le 1er centre de traitement des produits de la mer d’Europe.

Le secteur emploie beaucoup plus de salariés sur terre (transformation des produits) que sur mer (marins).

›  5e région française aquacole

Face à la raréfaction du poisson les filières de l’aquaculture et de la conchyliculture pourraient être une nouvelle perspective de développement.

 

L’agriculture reste un secteur en demande !

Les études prospectives révèlent un besoin de techniciens et de cadres de l’agriculture ainsi qu’un développement pour les métiers d’avenir concernent notamment le secteur des matériels agricoles (technicien, chargé d’entretien, vendeur). Dans le secteur des services, une forte dynamique est en particulier affichée pour les métiers d’aide aux personnes âgées.

 

Le top en Nord-Pas de Calais

Les brasseurs du Nord-Pas de Calais ont récolté
14 médailles lors du salon de l’agriculture !
Nous produisons 1 pomme de terre sur 3, 1 brique de lait sur 5 !

haut de page ↑

 

Les métiers

Des métiers en constante évolution, du CAP au bac+8

Contrairement aux idées reçues, les métiers de l’agriculture sont variés et ne se limitent pas au métier d’agriculteur ou plus généralement aux fonctions ouvrières.
La multiplication par deux de la production agricole mondiale prévue d’ici 2050 aura évidemment un impact sur les professions du secteur. Elles tendront en effet à être de plus en plus qualifiées et orientées vers l’ingénierie et la R&D : des compétences toujours nouvelles seront requises.
L’enjeu étant de produire mieux, dans une démarche de développement durable, tout en répondant aux exigences législatives et qualitatives les plus pointues.

agronome

 

 

Du CAP au bac+8, de l’horticulteur au vétérinaire en passant par l’ingénieur mécanique et le paysagiste, il y en pour tous les goûts et toutes les ambitions ! Car oui, toutes les branches de l’agriculture (élevage, production végétale, services…) recrutent à tous niveaux de qualification.

 

 

L’agri, pour qui ?

Vous aimez les animaux, la nature, travailler au grand air…? Ou bien peut-être vous intéressez-vous à l’environnement, au commerce ou encore aux nouvelles technologies ? Que vous envisagiez des études courtes ou longues, le secteur agricole regorge de métiers divers et complémentaires, en lien avec de nombreux centres d’intérêt : peut-être les vôtres !

Le secteur agricole en région : 9 branches et des centaines de métiers !

Premier employeur régional avec 100 000 emplois : 43 900 pour l'agriculture et 52 000 pour l'agroalimentaire. Le secteur agricole se porte bien en Hauts-de-France.
Et ce, d’autant plus que l’insertion professionnelle y avoisine les 90% sous 33 mois, tous métiers confondus. L’agriculture reste effectivement porteuse malgré la crise : de bonnes raisons de s’intéresser aux nombreux métiers de ses 9 branches !

 

 

Vous aimez les animaux, avez le sens des responsabilités et vous intéressez à l’innovation

 

L'élevage :
du CAP au Bac + 8

- éleveur

- technicien conseiller en élevage 

- vétérinaire

-…

 

Vous aimez la nature, les sciences et vous intéressez à l’agronomie

 

La production végétale :
du CAP au  bac+5

- pépiniériste

- conducteur de machines

- chef d’exploitation

-…

 

Vous aimez le milieu aquatique, avez une bonne condition physique et aimeriez travailler en extérieur

 

L’aquaculture et la pêche :
du CAP au bac+5

- marin-pêcheur

- aquaculteur

- responsable de production

-…

 

Vous aimez le travail d’équipe, êtes autonome et vous intéressez à la mécanique

 

L’agroéquipement et le machinisme agricole :
du CAP au bac+5

- vendeur-conseiller en agro-équipement

- agriculteur

- ingénieur

-…

 

Vous aimez la nature et l’environnement, êtes polyvalent et aimeriez travailler en extérieur

 

Le paysage, l’environnement,
l’eau et la forêt :
du CAP au bac+5

- jardinier

- conducteur de travaux

- architecte paysagiste

-…

 

Vous aimez la technologie, êtes perfectionniste et vous intéressez à la consommation

 

L’agro-alimentaire,
le laboratoire,
le contrôle qualité :
du CAP au bac+8

- responsable de ligne de production

- chef de produit

- responsable de laboratoire

-…

 

Vous aimez le commerce et la négociation, avez un bon relationnel et le goût du challenge

 

Le commerce et la vente :
du CAP au bac+5

- vendeur

- chef de rayon

- commercial

-…

 

Vous aimez vous occuper des autres
et avez un intérêt pour le tourisme
et le développement local

 

Les services à la personne et aux territoires :
du CAP au bac+3

- aide à domicile

- diététicien

- agent de développement de tourisme

-…

 

Vous avez la passion des chevaux et aimeriez en faire votre métier

 

Les activités équines et hippiques :
du CAP au bac+8

- maréchal-ferrant

- accompagnateur de randonnées équestres

- éleveur

-…

haut de page ↑

Les formations dans l'académie de Lille

L’enseignement agricole est géré par le Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt. Les établissements se répartissent sur toute la région Hauts-de-France. Dans l'académie de Lille :

  • 66 établissements
  • De la 4e au doctorat
  • Par voie scolaire, apprentissage ou formation continue

 

Les établissements 

- établissement public 

- établissement privé - Conseil National de l'Enseignement Agricole Privé

- établissement privé – Maison familiale rurale

- établissement privé – Union nationale Rurale d’Éducation et de Promotion

- établissement privé supérieur – groupe ISA

 

 

Plus de 70 diplômes préparés dans des domaines variés

  • productions agricoles élevage et soins aux animaux agroalimentaire
  • agroéquipement et machinisme agricole
  • métiers du paysage et de l’environnement
  • commerce et vente
  • services aux personnes et aux territoires

  

Enseignement agricole comme

→ Innovation et réussite pour tous

L’enseignement agricole privilégie la pédagogie de projet, le travail de groupe, une approche par les intérêts et la motivation du jeune.

Zoom sur les 4e et 3e de l’enseignement agricole

20 établissements dans notre académie
Les savoirs fondamentaux sont travaillés pour l’acquisition du socle commun et l’approche éducative par thème, centré sur les intérêts des élèves en lien avec des supports pédagogiques relatifs au domaine du vivant impliquent les jeunes dans leurs acquisitions. Les stages leur permettent de découvrir le monde professionnel.

Résultats : près de 87 % de réussite au brevet des collèges, un réinvestissement des études et l’accompagnement à l’orientation permet en fin de collège la définition d’un projet validé par la famille (50 % poursuivent en CAPA et Bac professionnel, 20 % par apprentissage et 30 % vont vers les lycées de l’éducation nationale).

maraicher

 

Épanouissement personnel et ouverture sur le monde

Une discipline originale, l'Éducation socioculturelle : elle constitue une des spécificités de l’enseignement agricole et contribue à l’épanouissement des jeunes en formation et à leur ouverture sur le monde en tant que citoyen. L’enseignement social, culturel et artistique se retrouve dans toutes les formations et participe aux évolutions des représentations et objectifs des futurs professionnels de demain : être performant à la fois de façon écologique, économique et sociale.

 

Nature

Parce que vous aimez la nature, l’espace, le grand air. Vous souhaitez que votre travail s’inscrive dans le déroulement des saisons, faire face aux éléments naturels… Vous voulez tout apprendre sur la nature ou la faire découvrir, la protéger. Les formations agricoles répondent parfaitement à vos intérêts !

Graphe repartition Enseignement

Répartition des secteurs de formation

  • Production : 31 %
  • Formations générales et technologiques : 27 %
  • Services : 22 %
  • Aménagement de l'espace et protection de l'environnement : 17 %
  • Transformation : 3 %

 →  Un job à la clé ! local et non délocalisable…

L’insertion professionnelle est rapide : 82 % de réussite au examen dans notre région tous diplômes confondus et 85 % d’insertion dans l’année qui suit. Le secteur agricole avec le maintien de l’emploi en région participe également au dynamisme global de notre économie.

 

Alternance

L’apprentissage est un bon moyen de combiner formation et expérience professionnelle. Toutes les formations de l’enseignement agricole peuvent se préparer par apprentissage.

 

 

 

Des parcours co-construits

Complémentarité avec l’enseignement de l’Éducation nationale : des voies de formation qui n’enferment pas. L’enseignement agricole et l’enseignement de l’Éducation nationale sont complémentaires. Les jeunes peuvent construire leurs parcours d’études successivement dans l’un et l’autre Ministère suivant leurs projets professionnels. A chaque étape d’orientation, il existe des passerelles avec les voies générales, technologiques et professionnelles de l’Éducation nationale et de l’Agriculture.

 

Témoignages de jeunes ayant eu un parcours de formation dans l'agriculture

 

Témoignages vidéo de jeunes en formation

 

 

 

Zoom Installations en agriculture

Le brevet professionnel Responsable d’entreprise agricole (REA) et le baccalauréat professionnel Conduite et Gestion de l’Entreprise Agricole (CGEA) sont aujourd’hui les deux diplômes de référence pour l’installation en agriculture.

Toutefois, diriger une exploitation agricole c’est diriger une entreprise à part entière en développant des compétences de plus en plus variées. Le BTS ACSE – Analyse, conduite et stratégie de l’entreprise agricole apporte les connaissances techniques agricoles mais aussi économiques, comptables, juridiques, sociales et environnementales.

haut de page ↑

L'enseignement agricole

le répertoire des formations agricoles dans l'académie de Lille

Consultez cette publication numérique qui présente et recense l'ensemble des diplômes de l'enseignement agricole en formation initiale et en apprentissage.
Décembre 2016

Imprimer

Les publications de l'Onisep

  • métiers
  • Les métiers de l'agriculture et de la forêt, collection Parcours
    Les métiers de l'agriculture et de la forêt
    Les métiers de l'agriculture et de la forêt
    collection Parcours
    parution en septembre 2017
    Un secteur offrant des perspectives professionnelles variées. Dans ce numéro : toutes les filières de formation et les métiers qui y sont liés
    Les métiers auprès des animaux, collection Parcours
    Les métiers auprès des animaux
    Les métiers auprès des animaux
    collection Parcours
    parution en mars 2015
    Des métiers aux pratiques et aux spécialités multiples. Un point complet sur les filières de formation avec de nombreux témoignages
* Prix hors frais de port

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels