Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

Témoignages d'élèves scolarisés en Bac pro Technicien en installation des systèmes énergétiques et climatiques

Nord-Pas-de-Calais - Lille / Publication : 26 mai 2020
Florient et Thomas, 15 ans, ont choisi après la classe de troisième de préparer un Bac pro Technicien en installation des systèmes énergétiques et climatiques au lycée Normandie Niémen de Calais. Ils nous expliquent pourquoi.

Témoignages TISEC

Pourquoi avez-vous choisi de préparer le Bac pro Technicien en installation des systèmes énergétiques et climatiques (TISEC) ?

Thomas : J’avais déjà entendu parler de ce métier. En 3ème, les enseignants nous ont présenté le site de l’Onisep et nous ont demandé de consulter un certain nombre de métiers. Je me suis tout de suite intéressé à celui-ci.
J’ai ensuite recherché un établissement qui propose ce Bac pro et j’ai constaté qu’il y avait un lycée près de chez moi : le lycée Normandie Niémen à Calais. C’est le métier que je veux faire notamment parce que c’est un métier manuel !
Florient : Pour mon orientation après la 3ème, j’ai choisi ce métier car j’habite dans un HLM où intervient régulièrement une grosse entreprise de plomberie. J’ai observé les techniciens travailler et ça m’a intéressé. En troisième j’ai fait un stage de découverte qui m’a plu et j’ai donc décidé de m’orienter dans cette voie. J’ai choisi en 1er voeu le Bac pro TISEC au lycée Normandie Niémen de Calais et je l’ai obtenu.

Connaissiez-vous ce lycée ?

Florient : Je connaissais cet établissement car les élèves des collèges du secteur de Calais participent à une manifestation qui s’appelle le LP tour. Nous nous sommes rendus dans plusieurs lycées, nous avons visité les ateliers, les enseignants nous ont présenté leurs formations et nous avons ainsi travaillé notre projet d’orientation.
Thomas : j’ai participé également au LP tour puis je suis allé à la porte ouverte du lycée avec mes parents pour avoir un peu plus d’informations.

Comment s’est passée votre arrivée au LP ?

Florient : L’intégration au lycée s’est bien passée, nous avons été bien accueillis via une semaine d’intégration : les enseignants nous ont présenté les nouvelles matières, le fonctionnement et l’agencement du lycée…Ceci nous a permis de trouver rapidement nos repères au sein de l’établissement. Pendant la semaine d’intégration nous sommes aussi allés avec les enseignants et la classe entière découvrir les monuments de la ville de Calais.

Qu’est-ce qui est différent du collège ?

Florient : La différence avec le collège c’est qu’au LP nous avons de nouvelles matières comme économie gestion, arts appliqués, bureau d’études, prévention santé environnement…
Mais pour moi le principal changement avec le collège c’est que les enseignants nous font confiance, ils nous considèrent comme des adultes ! En atelier nous avons le droit de manipuler l’ensemble des outils, notamment des matériels dangereux comme le chalumeau pour la réalisation de soudures.

Thomas : Moi j’ai aussi été surpris par le nombre important d’heures en atelier.

Qu’est-ce que vous préférez dans votre formation ?

Florient : Le fait d’avoir des activités toujours différentes ! C’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’ai choisi l’option dépannage plutôt que l’option installation.

Thomas : J’aime les cours en atelier, j’aime souder, braser. En Travaux Pratiques on apprend les gestes professionnels qui seront utiles pour notre futur métier. J’aimerais qu’il y ait encore plus d’heures en atelier. J’aime cette formation et je ne regrette pas du tout de l’avoir choisie.

Qu’apprenez-vous en cours ?

Florient : En début d’année on a appris à préparer les murs (en faisant de l’enduit par exemple) pour monter nos installations, à organiser le travail, à faire les traçages, à prendre les bonnes côtes et à installer un chauffage. On a aussi des cours d’électricité, on manipule un banc hydraulique…Nous avons beaucoup de TP sur ordinateur pour découvrir les chaudières, les ballons…

Conseilleriez-vous cette formation à un collégien ?

Florient : Je conseillerais cette formation à un élève de 3ème car c’est une filière qui offrira toujours des débouchés. De plus après le bac pro on peut choisir de poursuivre ses études ou de rentrer sur le marché du travail.

Thomas : Un jeune qui s’engage dans cette formation est certain de trouver ensuite un emploi. Les cours en atelier nous forment efficacement à notre futur métier.

Que diriez-vous à un collégien pour l’inciter à s’orienter vers votre bac pro ?

Florient : Si un élève de 3ème hésite à suivre cette formation je lui conseillerais de suivre un stage de découverte qui lui permettra de découvrir le lycée et son environnement.

Paroles d’enseignants

Mr Gérisse, professeur d’enseignement professionnel en bac pro TISEC

Thomas et Florient sont dans une logique d’efforts, de travail et de passion pour leur métier mais n’ont pas les mêmes envies : Thomas préfère l’installation et Florient le dépannage, le 1er fait davantage du chantier et de la pose et le deuxième du diagnostic et de la recherche de panne.
L’avantage de notre formation c’est qu’elle offre de nombreux débouchés, une diversité de métiers, de nombreuses possibilités d’évolution dans le dépannage, l’installation, la vente… Les grandes entreprises ont énormément de besoins : elles cherchent des jeunes avec des compétences transversales.

Mme Hache, enseignante de Lettres

Cette année avec la transformation de la voie pro, j’interviens en co-animation avec mon collègue de l’enseignement professionnel. Nous avons travaillé sur les compétences transversales, comme en Français où on va travailler avec les élèves sur le savoir être mais aussi sur leur manière de communiquer à l’oral et à l’écrit. On va aussi développer leur esprit critique et leur réflexion pour les ouvrir sur le monde.
Quand les élèves arrivent en seconde ils sont répartis par petits groupes de 10 : ça permet de différencier les apprentissages en fonction des besoins des élèves, on peut aussi les conforter dans leur choix, les remotiver en leur redonnant confiance dans leurs capacités avec bienveillance et les pousser vers l’excellence.

 

Vient de paraître

Élargir ses horizons
professionnels