Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

Sommaire du dossier

Choisir une école spécialisée, une école de commerce ou d'ingénieurs

Les écoles de commerce

dans l'académie de Lille

Nord-Pas-de-Calais - Lille / Publication : 3 avril 2018
4 à 5 ans d’études, un large choix de spécialisations dans de nombreux domaines bien au-delà du commercial, une formation à l’international, une insertion sur le marché du travail aisée… les écoles de commerce ont beaucoup d’atouts.
Toutefois toutes ces écoles sont privées et même si des dispositifs d’aide sont proposés, faire des études en école de commerce nécessite un fort investissement financier.

Écoles de commerce

Les écoles de commerce ayant un diplôme visé par l’État  

Parmi les 4 grandes écoles de commerce de notre région site de Lille, BBA EDHEC débouche sur un bac + 4 et l’EDHEC, l’IESEG et SKEMA permettent de décrocher un bac + 5. Les plus convoitées sont celles qui ont obtenu les 3 accréditations appelées AACSB, AMBA et   EQUIS. Ces accréditations procurent une reconnaissance au niveau international.

Ces écoles recrutent après le bac et/ou après une classe préparatoire aux grandes écoles (CPGE), mais offrent toutes des possibilités d’intégration en dehors d’un parcours CPGE. Ces admissions appelées "admissions parallèles" sont accessibles sur concours (dossier et entretien) et s’adressent à des candidats ayant obtenu certains DUT, BTS, licences ou diplômes étrangers. Certaines écoles se regroupent pour sélectionner leurs étudiants, d’autres recrutent en solo...

Bien sûr elles dispensent toutes des formations du domaine du commerce, mais leur palette de formations est beaucoup plus large et permet de travailler dans de nombreux secteurs professionnels bien au-delà du secteur commercial ; ce peut être la gestion, l’audit, le contrôle de gestion, le tourisme, la logistique, les ressources humaines etc. Elles mènent vers une multitude de métiers par le biais d’un socle commun et d’une spécialisation en fin de cursus.

Des modalités d’enseignement spécifiques caractérisent ces écoles : stages,  travaux de groupe, interventions de professionnels,  vie associative, ouverture à l’international,  large choix de spécialités,  préparations de doubles diplômes avec des universités étrangères.

Que faut- il connaître pour bien choisir son école de commerce ?

En 3, 4 ou 5 ans après le bac

Ces écoles s’adressent en priorité aux bacheliers ES, S et STMG, elles sont accessibles sur concours PASS, BCE … Composés de QCM de logique, d’anglais, d’un résumé de texte, les concours ne nécessitent pas de révisions particulières, et ils ont lieu durant l’année de terminale avant l’obtention du bac.

En 3 ans après une CPGE ou via les admissions parallèles en 3, 2 ou 1 an respectivement après un bac + 2, +3, +4

Ces écoles s’adressent à des étudiants issus de classes préparatoires aux grandes écoles mais aussi à des candidats  titulaires d’un BTS, d’un DUT, d’une 2e année de licence, ou d’un Bac +3 ou Bac + 4. Les épreuves des concours post prépas portent sur les connaissances acquises pendant les 2 années de prépas, il faut un bon niveau en maths alors que les concours des admissions parallèles portent sur des compétences générales : tests de logique, analyse ou synthèse de documents, QCM, épreuves écrite et orale d’anglais, etc.

 

Quelques conseils

Des écoles reconnues par l’État

Il est important que l’école ait la reconnaissance de l’État : les écoles de commerce sont privées, l’État ne se porte pas systématiquement caution de leur qualité.

Pour qu’une école soit reconnue, elle doit répondre à un certain nombre d’exigences, comme de disposer d’un corps professoral permanent. Cette reconnaissance fait l'objet d'un arrêté au Journal officiel, suite à un audit du fonctionnement de l'école, de ses programmes, de ses personnels d’encadrement et d’enseignement.
Cette reconnaissance par l'État permet d'obtenir le détachement d'enseignants du secteur public ou de solliciter des subventions de fonctionnement par les pouvoirs publics.
Seules les écoles reconnues par l’État peuvent délivrer un diplôme visé avec éventuellement le grade de master qui apporte une valeur ajoutée au diplôme.

Un diplôme visé par l’État

Veiller à ce que le diplôme délivré par l’école soit un diplôme visé par l’État. Seules les écoles privées qui ont obtenu la reconnaissance par l’État peuvent délivrer des diplômes visés. 

Attribuée à une formation précise et non à l’ensemble des formations d’un établissement, le visa va plus loin encore que la reconnaissance. Une trentaine de critères sont examinés : le processus de formation, la bonne gouvernance et l’organisation de l’établissement, les moyens humains, matériels et financiers, les ressources académiques en professeurs permanents, les activités de recherche et la participation au progrès des connaissances, l’adéquation au marché du travail (insertion professionnelle), l’ouverture internationale.

Le visa est accordé par le ministère chargé de l’enseignement supérieur pour une durée allant de 1 à 6 ans et certifie le niveau de sortie (bac +3, +4 ou +5). Le diplôme est automatiquement inscrit au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP)

D’autres labels

Portez attention aux labels attribués aux écoles et/ou aux diplômes qu’elles délivrent.

Le "grade de master" et l’appartenance à la Conférence des grandes écoles sont des gages de sérieux. Ils concernent essentiellement les écoles de commerce qui ont un recrutement post-prépa (CPGE).

Dans cette catégorie d’écoles, certaines cumulent en plus des labels américain, anglais ou européens qu’on appelle AACSB, AMBA, EPAS et EQUIS. Ces labels certifient une reconnaissance au niveau international.

  • L’AACSB : L’Association to Advance Collegiate Schools of Business a labellisé 22 écoles françaises et 727 dans le monde. Pour obtenir ce label américain, les écoles doivent satisfaire à une vingtaine de critères et débourser plus de 20 000 euros en frais d’adhésion. Attention : adhérer à l’AACSB ne veut pas dire en être labellisé.
  • L’AMBA : ce label britannique n’accrédite pas l’école mais un ou plusieurs de ces diplômes de type MBA, master of business administration.
  • L’EQUIS : L’European Quality Improvement System est attribué depuis 1998. C’est une accréditation européenne. Elle prend en compte les critères académiques, le positionnement international et l’ouverture vers le monde professionnel.
    Elle accrédite 14 écoles françaises et 149 dans le monde.
  • L’EPAS : L’Educational Planning and Assessment System est un label européen plus récent qui accrédite un programme et non une école (10 programmes en France). Il est délivré par le même organisme qu'EQUIS, les 2 labels ne peuvent donc pas se cumuler.

Les domaines de formation de chaque école

BBA EDHEC : marketing, finance, audit et contrôle de gestion, formations à l’international, management des ressources humaines…

EDHEC : marketing, finance, stratégie, entrepreneuriat, droit des affaires, contrôle de gestion…

IESEG : marketing, finance, management des ressources humaines, management des systèmes d’information,  gestion des opérations, audit, contrôle et finance d’entreprise, management général, négociation…

SKEMA : administration de l’entreprise, audit, commerce, contrôle de gestion, droit entrepreneurial, finances, formations à l’international, gestion, logistique, management, marketing, ressources humaines…

 

Il faut bien se renseigner sur les frais de scolarité de ces écoles qui peuvent être élevés (plus ou moins 10 000 euros par an en moyenne).  A ces frais, il faut ajouter le coût des périodes d’études à l’étranger et éventuellement, une année d’interruption d’études* à la fin de la 3e ou de la 4e année pour effectuer des stages en entreprises et attester ainsi d’une expérience professionnelle à la sortie de l’école.

* appelée aussi année de césure
 

 

Écoles en 4 ou 5 ans après le bac

Écoles

BBA EDHEC    Lille - Nice

IESEG Lille

Statut

Privé reconnu

Privé reconnu

Durée de la formation

4 ans

5 ans

Diplôme obtenu

Diplôme de l’École supérieure de Management de l’Entreprise (programme international BBA*)

Diplôme de l’Institut d’Économie Scientifique et de Gestion

Reconnaissance du diplôme

Visé

Visé + grade de master

Accréditations

AACSB, AMBA, EQUIS, CGE*

AACSB, AMBA, EQUIS, CGE

Admission après le Bac ou un Bac + 1

Concours PASS* ou Dossier (avec Bac ES, S, L, STMG)

Concours ACCES* ou Concours propre (réservé aux lycéens hors France Métropolitaine)

Admissions Parallèles*

Après un Bac + 2

Concours propre (avec Bac + 2 économique ou commercial ou scientifique

Concours propre en économie gestion

Après un Bac + 3

 

Concours propre en économie gestion

 

Légende :

Programme BBA : il correspond à la préparation d’un bachelor. Ce diplôme désigne le premier cycle anglo-saxon d’études supérieures, d’une durée de 3 ou 4 ans selon les pays et qui précède le cycle de master (niveau bac + 5). En France, il se prépare après le bac en 3 ans ou en 4 ans si l’école s’est calée sur le standard international comme BBA EDHEC par exemple. Ils permettent de se plonger immédiatement après le bac dans le monde de l’entreprise. Attention toutefois, le bachelor n’est pas contrôlé par l’État. Pour repérer les meilleures formations, il faut se fier au visa.

CGE : Membre de la conférence des grandes écoles

Concours ACCÈS et PASS : ils sont ouverts aux élèves de terminales, aux titulaires du bac ou d’un équivalent étranger et aux étudiants de 1re année d’études supérieures pour le concours PASS.

Le concours ACCÈS comporte 4 épreuves d’admissibilité constituées de QCM, questionnaires à choix multiples (langues, ouverture culturelle, raisonnement logique) et une synthèse ; les candidats admissibles passent un oral d’anglais et un entretien.

Le concours PASS n’a pas d’admissibilité. Tous les candidats passent des épreuves écrites sous forme de QCM de même type que dans le concours ACCÈS et aussi des épreuves orales (entretien sur l’actualité et entretien de motivation).

Écoles après un bac + 2 - CPGE ou autres formations via les admissions parallèles

Écoles

EDHEC  Lille et Nice

SKEMA Lille Nice Paris

Statut

Privé reconnu

Privé reconnu

Durée de la formation

3 ans

3 ans

Diplôme obtenu

Diplôme de l’École des Hautes Études Commerciales

Diplôme de Skema Business School

Reconnaissance du diplôme

Visé + grade de master

Visé + grade de master

Accréditations

AACSB, AMBA, EQUIS, CGE*

AACSB, AMBA, EQUIS, CGE

Admission principale

après une CPGE économique et commerciale

Concours : Banque commune d’épreuves BCE*

Concours : Banque commune d’épreuves BCE

 

Admissions parallèles*

 

Après un Bac + 2

Concours propre avec L2 économique ou scientifique

Concours propre avec L2 économique ou scientifique

Après un Bac + 3

Dossier
ou
Concours Tage*-Mage*
ou
Concours Gmat* et épreuves orales
ou
Concours propre (pour Bac + 3 étranger en management)

Concours propre ou concours international

Après un Bac + 4

Concours propre (pour Bac + 3 étranger en management)

Concours propre ou concours international

 

Légende :

CGE : Membre de la conférence des grandes écoles

BCE : banque commune d’épreuve que proposent 21 écoles supérieures de commerce aux candidats issus de classes préparatoires aux grandes écoles.

  • Une partie des épreuves est commune à toutes les options de prépas (analyse, résumé, synthèse de textes, épreuve de langues, dissertation).
  • Les autres épreuves sont spécifiques à chaque option :
    - Scientifique: maths, histoire – géographie et géopolitique du monde contemporain
    - Technologie : maths, management et gestion de l’entreprise, économie-droit
    - Économique : maths, économie, sociologie et histoire du monde contemporain

Chaque école applique ses propres coefficients.

Concours TAGE, MAGE, GMAT : tests pour évaluer l’aptitude aux études de gestion. Ils mesurent les capacités de mémorisation et de résolution de problèmes et les aptitudes verbales et logiques. Le GMAT est en anglais.

Admission parallèle : proposée aux étudiants qui sont issus de filières variées  autres que les classes préparatoires aux grandes écoles ; ces admissions se font sur concours qui peuvent être communs entre plusieurs écoles de commerce : 3 ou 4 épreuves à l’écrit sur une seule journée, le plus souvent constituées de QCM qui testent des compétences générales et non des connaissances académiques. La sélection s’achève par un entretien de motivation que chaque école organise indépendamment.

Retrouvez l'article au format pdf

Les écoles de commerce dans l'académie de Lille

Retrouvez les écoles de commerce dans nos guides d'orientation

Entrer dans le Sup après le Bac, Rentrée 2019, Académie de Lille

Entrer dans le SUP après le Bac

Après un bac+1,+2,+3..., rentrée 2018

Après un Bac +1, +2, +3, +4

Imprimer

Les publications de l'Onisep

* Prix hors frais de port

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels

Mon orientation en ligne