Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Accueil Hauts-de-France Lille Se former dans ma région S'informer sur le collège

Au Collège

Quelle scolarité pour les élèves intellectuellement précoces?

Nord-Pas-de-Calais - Lille / publication : 12 juillet 2017
Les élèves intellectuellement précoces (EIP) ou enfants à haut potentiel, représenteraient moins de 2% de la population scolaire, tous milieux confondus. Si la plupart de ces enfants poursuivent une scolarité sans encombre et sans même avoir été identifiés comme précoces, un tiers d’entre eux sont en situation d’échec scolaire, en dépit de leur potentiel. Détecter ces élèves est essentiel pour appréhender leurs besoins et pouvoir les prendre en charge en cas de difficultés : c’est même une priorité ministérielle.

Élèves

Qu’est-ce qu’un Élève Intellectuellement Précoce ?

Ce qui distingue cet enfant, c’est le décalage entre son développement intellectuel d’un côté, relationnel et affectif de l’autre. Cela peut se manifester dès la maternelle. Concrètement, son rythme de développement intellectuel est très soutenu pour son âge, alors que son développement relationnel et affectif, lui, ne présente pas de prématurité. Les conséquences de cet écart sont diverses et à l’origine de certains paradoxes caractéristiques de l’élève intellectuellement précoce, entre autres :

  • alors qu’il s’exprime brillamment, qu’il pose des questions pertinentes et argumente avec brio, il peut être « brouillon », maladroit à l’écrit et manquer de méthode
  • alors qu’il apprend et comprend très vite, il peut se désintéresser de l’école et ne faire que ce qui l’intéresse, quitte à devenir provocateur
  • alors qu’il est manifestement mature et intelligent, il a du mal à se faire des amis et s’isole
  • alors qu’il est souvent sûr de lui et déterminé, il reste fragile et peut présenter des troubles de l’humeur allant de l’agressivité à l’hyperémotivité, tout particulièrement en cas d’échec

Malgré ces contradictions, la plupart des élèves intellectuellement précoces réussissent à l’école et poursuivent une scolarité des plus normales, même si leur processus de compréhension et d’apprentissage est différent. Quant aux enfants en situation d’échec, ils peuvent bénéficier d’aménagements particuliers pour favoriser leur réussite scolaire.

Un sujet au cœur des préoccupations du Ministère

La question de la précocité intellectuelle est prise très au sérieux par le Ministère, notamment depuis la réforme du système éducatif français de 2005, avec la loi d’orientation et de programme pour l’avenir de l’école. L’école se doit de répondre aux besoins particuliers des enfants confrontés à des difficultés, quelles qu’elles soient, et à l’attente de leurs familles : c’est pourquoi le Ministère maintient depuis près de dix ans la volonté d’améliorer le repérage des élèves intellectuellement précoces afin d’aménager leur parcours.

Parents : vous pensez votre enfant concerné ? Pas de panique !

Comme évoqué précédemment, précocité intellectuelle et échec scolaire ne vont pas toujours de pair, et heureusement !

Si vous pensez votre enfant concerné par la précocité intellectuelle, il convient d’en parler dans un premier temps à son professeur des écoles ou à son professeur principal. Il ne manquera pas d’en échanger avec le psychologue de l’Éducation Nationale, qui pourra, après évaluations et échanges, confirmer ou non l’hypothèse de précocité intellectuelle.

 

Les élèves intellectuellement précoces en situation d’échec scolaire peuvent profiter d’aménagements pédagogiques nécessaires à leur épanouissement : un programme personnalisé de réussite éducative et un accompagnement spécifique peuvent les ancrer dans une réelle dynamique de succès scolaire.

Dans tous les cas, le parcours adapté est élaboré sur-mesure avec la famille, les enseignants, et le psychologue de l’Éducation Nationale. Cela permet notamment d’épauler l’enfant là où il est en difficulté et de lui permettre d’exceller là où il brille déjà. En somme, il s’agit d’un programme dont l’ambition est d’intervenir à la fois sur les forces et les faiblesses de l’élève, tout en lui donnant le goût d’apprendre.

Académie de Lille

L’académie de Lille a mis en place un réseau de référents sur l’ensemble du territoire pour informer et accompagner les familles et les enseignants.

École primaire

Collège et lycée

A consulter

  • Association nationale pour les enfants intellectuellement précoces (ANPEIP)
  • Association française pour les enfants précoces (AFEP)
  • Association pour l’épanouissement des enfants à haut potentiel intellectuel (AEHPI)

Aller plus loin

  • Siaud-Fachin, J. (2008). L’enfant surdoué : l’aider à grandir, l’aider à réussir. Odile Jacob.
  • Terrassier, J-C. (7°édition, 2008). Guide pratique de l’enfant surdoué. ESF éditeur.
  • Winebrenner, S. (2001). Enseigner à des élèves HPI dans une classe hétérogène. Créaxion.

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels

Accueil Toute l'actu nationale

monorientationenligne.fr