Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

Le 23 mars : journée d'information sur les métiers de l'aérien à Tremblay-en-France (93)

Ile-de-France - Créteil Paris Versailles / Publication : 20 mars 2019
A l'occasion de l'ouverture d'un nouveau centre de formation, à Bonneuil-en-France (95), l'AFMAé-CFA des métiers de l'aérien organise une journée d’information sur ses formations techniques et de service. Plusieurs contrats d’apprentissage sont à pourvoir.

Journée d'information sur les métiers de l'aérien

Se former aux métiers de l’aérien

L'AFMAé-CFA organise une journée dédiée aux métiers de l’aérien, le samedi 23 mars de 10h à 16h à la maison de l'environnement de Roissy Charles de Gaulle à Tremblay-en-France (93). L’occasion pour les futurs apprentis en recherche d’un contrat :

  • de découvrir les formations proposées par l'AFMAé-CFA des métiers de l'aérien,
  • d’échanger avec des apprentis et des formateurs,
  • de rencontrer les entreprises partenaires du CFA,
  • de se renseigner sur les journées de pré-sélection des candidats.

Plus de 400 contrats d’apprentissage à pourvoir

Environ 450 nouveaux contrats d’apprentissage restent à pourvoir pour la rentrée 2019 dans différentes formations :

  • le bac pro Aéronautique,
  • le BTS Aéronautique,
  • les MC Aéronautique et Accueil dans les transports.

Du côté des entreprises, une forte demande s'exerce sur les agents d'escale. Pour la MC Accueil dans les transports, 250 contrats sont proposés à partir du niveau bac. Le sens du contact et un bon niveau d'anglais conversationnel sont pré-requis.

Nouveauté : un CFA des métiers de l’aérien à Bonneuil-en-France (95)

Le nouveau CFA de l'AFMAé proposera des formations techniques et tertiaires. Sa localisation à Bonneuil-en-France (95) permettra de rapprocher les apprenants des entreprises partenaires du bassin d'emploi de l'aérien. Elle offre aussi de nouvelles opportunités aux jeunes qui résident aux abords des aéroports franciliens. La durée des contrats en alternance étant désormais étendue de 16 à 30 ans, les formations s'ouvrent à des publics plus larges, notamment, aux personnes en reconversion. La limite d'âge ne s'applique pas aux personnes en situation de handicap.

À lire aussi

Sur le web

Haut de page

Vient de paraître