Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

"Becomtech" : initier les filles aux métiers du numérique

Ile-de-France - Créteil Paris Versailles / Publication : 27 février 2019
Parmi les associations engagées en faveur d'une plus grande mixité des choix professionnels, BECOMTECH peut s'enorgueillir d'une vocation pédagogique spécifique. En initiant des collégiennes et lycéennes à la programmation et aux sciences de l’informatique, elle leur ouvre l'accès à l'univers du numérique ! Interview de Dorothée Roch directrice et co-fondatrice de l’association.

Dorothée Roch, directrice et co-fondatrice de Becomtech

Quel est le contexte de création de BECOMTECH ?

Dans le monde auquel nous aspirons, chacun et chacune est libre de choisir son avenir professionnel. Or, dans la plupart des métiers, l'un ou l'autre sexe est largement surreprésenté. Les filles s’orientent peu vers les métiers scientifiques et techniques, et encore plus rarement vers les métiers de l’informatique. Elles sont en réalité environ 10 % à choisir ce type  de filière dans l’enseignement supérieur. Notre mission est d'initier les filles aux métiers techniques du numérique pour ouvrir leurs perspectives professionnelles.

Pourquoi spécifiquement le numérique ?

L’informatique est un levier de l’émancipation. Nous tenons à faire prendre conscience aux filles qu’elles sont tout à fait capables de maîtriser l’informatique, de devenir compétentes, voire expertes dans ce domaine. C’est aussi un secteur porteur d’opportunités professionnelles et où l’on compte une pénurie de talents. La technologie façonne le monde, il faut que les femmes participent à sa conception.

Quelles sont les actions que vous proposez ?

Nous intervenons dans les établissements scolaires d’Ile-de-France en classe de troisième et de seconde, moments charnières de l'orientation. Nos séances de sensibilisation sont construites en entonnoir sur l’axe égalité filles/garçons et diversification des choix d’orientation. Nous abordons largement les opportunités professionnelles scientifiques et techniques, avant d'effectuer un focus sur le secteur numérique. Ces séances, réservées aux filles, durent environ 1h30. Sur la demande d'enseignant-es, nous avons également effectué des sensibilisations pour un public mixte. C’est l’occasion aussi de présenter notre programme "JUMP IN TECH" qui a lieu chaque été.

.

© Becomtech

 

JUMP IN TECH, qu'est-ce que c'est ?

Ce sont des ateliers centrés sur la programmation informatique (Javascript/Python), la création de sites web (HTML/CSS/CMS) et de vidéos, des visites d’entreprises et la découverte des métiers de l’informatique. Les candidates doivent être âgées de 14 à 17 ans et scolarisées en 3e ou en 2nde. Les critères d'admissibilité sont la motivation et la mobilité. Aucun niveau n'est exigé, la gratuité est totale sur un engagement d'assiduité de 4 semaines, du lundi au vendredi, du 8 juillet au 2 août. 45 places sont disponibles en Ile-de-France, réparties en 3 promotions géographiques : Carrières-sous-Poissy (78), Créteil (94), Paris (75), soit 15 filles par site.

Quel est l'impact de JUMP IN TECH ?

Plus de 100 jeunes filles sont passées par ce programme. 50 % des filles ayant participé à JUMP IN TECH ont choisi une filière en lien avec les sciences ou le numérique dans le supérieur. On note également un impact sur leur scolarité avec un renforcement des acquisitions. A la fin de JUMP IN TECH, elles deviennent "ambassadrices". Océane, par exemple, actuellement en L2 à l'Université Panthéon-Assas, qui envisage un diplôme de haut niveau en lien avec l'informatique, partage cette expérience en milieu scolaire. Le devoir de transmettre peut s'exercer sous différentes modalités, parfois, à l'échelle de la famille, du quartier, ou dans des sphères élargies : être inspirante pour les autres, faire du "reverse mentoring" (tutorat inversé où des jeunes transmettent leur savoir à des plus âgé-es), des séances d'initiation à la programmation, de sensibilisation en établissement scolaire, des tables rondes. Ce principe de l'"Empowerment" nous est cher. Nos médiatrices contribuent à changer les mentalités...

"JUMP IN TECH " du 8 juillet au 2 août 2019 : inscriptions ouvertes !

Comptez-vous d'autres actions éducatives auxquelles vous participez ?

Nous travaillons avec l’association "le choix de l’école". Nous intervenons actuellement sur un module de formation pour les formateurs de TUMO. Sous l'égide de la Ville de Paris, le programme TUMO accueille 1300 jeunes de 12 à 18 ans, au Forum des images en conservatoire de création numérique avec une pédagogie de type MOOC. L'an dernier nous avons dirigé un atelier autour du film "Femmes de l'ombre" en milieu scolaire. Les enseignant-es peuvent nous solliciter sur l’axe égalité/numérique et nous contacter : contact@becomtech.fr. Nous sommes membre de la fondation "Femmes@numérique". Notre association est soutenue par le Ministère de l'Education nationale et de la Jeunesse, et par la délégation régionale aux droits des femmes. Notre co-fondatrice, Salwa Toko, est présidente du Conseil national du numérique. Elle porte cette cause au plus haut niveau de l’état.

Le 8 mars de BECOMTECH ?

Nous participerons à la journée internationale des droits des femmes 2019 pour le forum "Nous le pouvons" de la Ville de Paris, dédié à l'"emporwerment" féminin. Nous serons sur le pôle : "Produire et maîtriser les savoirs". Rendez-vous samedi 9 mars 2019 de 9h à 18h sur le parvis de l’Hôtel de Ville !

Vient de paraître

Pour
les professionnels