Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

Journée des sciences de l'Ingénieur au Féminin au Lycée Chaptal, à Paris

Ile-de-France - Créteil Paris Versailles / Publication : 24 janvier 2019
La journée nationale "Les Sciences de l'Ingénieur au Féminin" est une initiative commune à deux associations : "Elles bougent" et l'"UPSTI" . A cette occasion, des marraines se sont rendues dans des collèges et des lycées pour sensibiliser les filles aux atouts des carrières scientifiques et technologiques.

Sciences de l'Ingénieur au Féminin

Zoom sur le programme de la journée au lycée Chaptal à Paris

Sciences de l'Ingénieur au féminin

© L. Landais / Onisep Ile-de-France

 

La présidente de l'association "Elles bougent" et le président de l’UPSTI, ont ouvert, devant l’assemblée des 90 jeunes filles réunies au lycée Chaptal, à Paris 8e, un après-midi d'échanges. Le film "Comment les Sciences de l'Ingénieur répondent aux grands enjeux de demain" succède au discours vidéo du ministre de l'Education nationale et de la Jeunesse. Puis les marraines, se présentent brièvement, à tour de rôle, avant d'être invitées à rejoindre les cercles formés pour les accueillir.

Diversité des profils des marraines

La plupart des marraines sont en poste. Des femmes, au parcours professionnel enviable, à différents moments de leur carrière. Elles occupent diverses fonctions : ingénieure travaux, directrice d'unité opérationnelle, cheffe de projet, vice-présidente, dans des secteurs d'activité variés : BTP, énergie, transport, finances. Les marraines n'ont rien en commun, sinon leur réussite, la passion de leur métier et leur formation scientifique. Les autres sont élèves ingénieures, ce qui permet d'évoquer à la fois l'activité professionnelle et les études pour y accéder. Sur ce terrain également, la diversité domine, bacs généraux ou technologiques, logiques d'entrée en école d'ingénieur avec ou sans passage par une classe prépa.

Un feu nourri de questions des lycéennes

Sciences de l'Ingenieur au Feminin : une marraine

© L. Landais / Onisep Ile-de-France

 

Regroupées en cercle de discussion, les jeunes filles bombardent de questions les marraines. Le temps d'échanges est limité à une vingtaine de minutes, pour permettre la rotation des marraines entre les différents groupes. D'un cercle à l'autre, les questions fusent autour des contenus d'emplois ou d'enseignements. Quels étaient vos résultats scolaires ? Quelle est la charge de travail en classe prépa ?... Elles s'ancrent aussi sur la sphère personnelle. Vos parents vous ont-ils soutenue ? Combien gagnez-vous ? A-t-on des loisirs quand on fait des choix ambitieux ?, etc.

Ces entretiens permettront d'enrichir les perspectives d’orientation des lycéennes vers des formations et des emplois dont l’accès devient tout simplement envisageable…

La journée des sciences de l'Ingénieur au Féminin en Ile-de-France

©  L. Landais / Onisep Ile-de-France - Photo de groupe au Lycée Chaptal, à Paris

Près de 2000 élèves participantes étaient attendues à la journée des Sciences de l'Ingénieur au Féminin sur l'académie de Versailles où les collèges forment la moitié des établissements mobilisés. Elles étaient 600 inscrites sur l’académie de Créteil, les collèges étant plus nombreux à participer que les lycées. Sur l’académie de Paris, la participation des lycées est massive. 250 élèves s’étaient inscrites à cette manifestation.

Vient de paraître