Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

Handicap et école inclusive : immersion au lycée Viollet-Le-Duc (78)

Ile-de-France - Créteil Paris Versailles / Publication : 4 mai 2018
Faire sentir aux élèves en situation de handicap qu’il font pleinement partie d’une communauté scolaire et que l’environnement peut s’adapter à leurs besoins, voilà le cœur du projet de l’équipe du lycée polyvalent Viollet-le-Duc. Et ça marche.

Equipe ULIS Viollet le Duc 78

La "team Ulis"

Au lycée polyvalent Viollet-le-Duc de Villiers-Saint-Frédéric (78), la variété est de mise : de nombreuses formations y sont proposées et de multiples profils d’élèves y suivent des études. Cette année, une trentaine de jeunes en situation de handicap y est accueillie, la plupart au sein des deux dispositifs Ulis (unité localisée pour l’inclusion scolaire) du lycée.

Une équipe met toute son énergie à répondre aux besoins particuliers de ces élèves. Elle est composée de 2 coordonnatrices Ulis enseignantes spécialisées, 9 personnes en charge de l’aide humaine (ex : AVS - auxiliaire de vie scolaire), 2 pour une aide collective et 7 pour une aide individuelle. Leur objectif est double : donner aux jeunes les moyens nécessaires d’acquérir des compétences scolaires et professionnelles, mais aussi renforcer compétences psycho-sociales (socialisation,…). Nathalie Deschamps-Ruello, coordinatrice d’un des dispositifs, revient sur le travail de fonds de l’équipe baptisée la "team Ulis".

Accompagner les jeunes autistes

Si certains jeunes sont accueillis pour des troubles des fonctions cognitives, une part importante présente des troubles autistiques. L’établissement se démarque par un accompagnement bien adapté à ce public grâce aux compétences de Nathalie Deschamps-Ruello et aux spécialités proposées dans l’établissement. Outre le CAP peinture, très apprécié, les bacs pros technicien géomètre-topographe et technicien d’études du bâtiment option assistant en architecture sont bien adaptés à leurs profils, leurs compétences et centres d’intérêt.

"Les jeunes autistes possèdent souvent une grande rigueur dans la prise de mesures et des capacités particulières dans la vision en 3D"

Accueillir en classe ordinaire

Si un suivi individuel est indispensable (méthodologie, dialogue, aide à la recherche de stage, etc.), c’est bien dans le groupe classe que l’inclusion se joue. L’équipe Ulis se déplace donc dans les classes ordinaires de CAP et bac pro pour une co-animation avec l’enseignant principal. Sans se substituer au professeur, elle lui apporte un soutien dans la préparation et le déroulement des cours.

"Dans la salle de classe, l’accompagnant se tient debout, un peu à l’écart et vient aider un élève lorsqu’il en manifeste le besoin."

Cette discrétion est de mise pour gérer des jeunes ne souhaitant pas être stigmatisés aux yeux des autres camarades ordinaires de leur classe. Des camarades qui représentent, eux aussi, un public souvent fragile, en grande demande d’attention. Pour que s’installe un sentiment d’équité, les accompagnants se tiennent en réalité au service de tous.

Accompagner dans les gestes professionnels

L’équipe Ulis se rend aussi dans les ateliers. Elle a suivi pour cela une formation afin de  connaître les gestes essentiels et le maniement des outils dans divers métiers (en peinture, plomberie…). Il n’est pourtant pas question de se substituer à l’enseignant : si un jeune ne fait pas le bon geste, l’accompagnant ne le corrige pas mais va chercher le professeur. Un soutien précieux dans des ateliers pouvant comporter jusqu’à 12 élèves.

Sensibiliser toute l’équipe du lycée

Nathalie Deschamps-Ruello s’attache aussi à former aux problématiques de l’autisme l’ensemble de l’équipe éducative. Enseignants, CPE, assistants d’éducation, ou encore personnel administratif, chacun est sensibilisé au fonctionnement de ce public pour mieux le comprendre et adapter au mieux l’environnement à ses besoins.

Faire que le dispositif Ulis profite à tous

Une salle particulière du lycée est dédiée au dispositif Ulis. Elle est constituée de plusieurs espaces : classe en îlots pédagogiques, informatique, détente, lecture, ou encore espace sensoriel avec bulle de repos baignant dans un environnement de lumières aux couleurs apaisantes.

Cette salle remporte un franc succès. Sur les heures de cours, les professeurs y viennent régulièrement avec leur groupe classe où se mêlent tous les élèves "neurotypiques" et "atypiques" afin de profiter des infrastructures prévues pour une véritable différenciation pédagogique. Et en dehors des cours, les élèves "ordinaires" y viennent régulièrement pour y passer un moment de convivialité. L’école inclusive, c’est aussi ça !

"Plus de frontière, plus d’étiquette, tout le monde vit ensemble, dans la bienveillance et le respect de la diversité de chacun."

 

Les Ulis des lycées en Ile-de-France

Ulis

 

La loi sur la refondation de l'école place l'inclusion au cœur des missions de l'école. Si la scolarisation classique ne convient pas à l'élève handicapé, il peut être admis en Ulis dans un établissement ordinaire. Chaque Ulis accompagne 10 à 12 élèves qui bénéficient d’une scolarisation entre une classe ordinaire et le dispositif Ulis. Au niveau du lycée, une centaine d’Ulis sont proposés en Ile-de-France.

L’Onisep.fr propose également un moteur de recherche pour localiser les établissements en fonction des handicaps accueillis.

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels