Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

Sommaire du dossier

Que faire en cas d’échec au bac ?

Que faire en cas d’échec au bac ? Poursuivre ses études

Ile-de-France - Créteil Paris Versailles / Publication : 22 juin 2018
Certaines écoles de l'enseignement secondaire ou supérieur acceptent des élèves avec un "niveau bac" (candidat admis en rattrapage du bac mais ayant échoué).

Portrait d'une jeune qui s'interroge

Les diplômes d’école spécialisée et certains diplômes

Certains diplômes professionnels (CAP, bac professionnel…) de l’enseignement secondaire sont accessibles sans le bac, par la voie scolaire ou en apprentissage.

Préparer un bac professionnel en 1 an

En cas d’échec au bac, il est possible de préparer un bac professionnel en 1 an, dans le cadre d'un parcours adapté, sous certaines conditions. Contactez dès juillet, le proviseur de votre lycée ou le centre d'information et d'orientation (CIO).

Il existe aussi la possibilité de préparer un brevet de technicien supérieur (BTS), sous statut scolaire ou en apprentissage. Quelques établissements acceptent sous certaines conditions des élèves ayant échoué au bac. Ils demandent généralement au candidat de repasser cet examen en fin de 1re année.

Certaines écoles spécialisées accueillent des niveaux bacs dans les formations des arts, du tourisme de l’hôtellerie restauration ou du numérique. La plupart de ces écoles sont privées. Il est conseillé de se renseigner sur les frais de scolarité et le déroulement des études avant de s'inscrire.

La capacité en droit

A l’université, il est possible de préparer une capacité en droit (diplôme d'état) qui permet aux non-bacheliers de suivre des études supérieures en droit ou accéder à certains concours administratifs. La formation dure deux ans. Et après ? Les titulaires de la capacité en droit peuvent poursuivre dans l'enseignement supérieur en licence de droit, en DUT carrières juridiques ou en BTS notariat. Ils peuvent aussi se présenter aux concours administratifs de catégorie B.

Où se former en Ile-de-France ?

Cinq universités franciliennes proposent une capacité en droit en cours du soir ou à distance avec le CNED.

5 universités

 

Sans le bac, les solutions pour poursuivre les études supérieures

Les diplômes de la santé, du social, de l’animation et du sport

Certains diplômes d'état des métiers du social et du paramédical peuvent être préparés en Ile-de-France sans le bac. Le titre de secrétaire médical aussi.

Consultez les fiches formation de l'Onisep

Dans le domaine de l’animation, le Ministère des sports propose la préparation du brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport (BPJEPS). Ce diplôme forme aux métiers d'animateur dans les secteurs du sport, du social, de la culture ou des loisirs. Consulter la liste des formations au BPJEPS proposées en Ile-de-France.

L'aide-soignant ou soignante assure l'hygiène et le confort des patients.

S’inscrire aux concours d’aide-soignant et d’auxiliaire de puériculture sans le bac

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels

Mon orientation en ligne