Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

Un projet innovant des STI2D du lycée Diderot (75), primé aux Olympiades des sciences de l'ingénieur de Paris

Ile-de-France - Créteil Paris Versailles / Publication : 18 mai 2018
Des terminales STI2D du lycée Diderot remportent le 3e prix aux Olympiades des sciences de l'ingénieur, dont la finale académique s'est tenue à Paris en avril dernier. L'équipe y présentait son projet "Home express", un prototype d'imprimante 3D béton. Elle est aujourd’hui sélectionnée pour le concours national de Lisses (91).

Olympiades des sciences de l’ingénieur : équipe du lycée Diderot de Paris.

Un projet d'équipe

Huit jeunes de terminale STI2D du lycée Diderot de Paris 19e, ont préparé le concours, sous l'égide de leur professeur, en concevant un prototype d'imprimante 3D béton. Projet, dans lequel ils se sont investis sans compter leurs heures...

"Nous avons choisi ce projet dans une liste proposée par notre professeur. Et comme certains projets peuvent être ralentis faute de moyens, nous avions un budget alloué pour aller jusqu'à la réalisation du produit. En effet, les phases de tests sont très importantes, pour vérifier que ce que nous sommes en train de produire, fonctionne."

Une œuvre utile

© L. Landais - Onisep Ile-de-France
Imprimer des bâtiments

.

La machine réalisée fonctionne comme une imprimante 3D classique. Or, habituellement, la matière utilisée est du plastique en granulés ou des poudres de métal.

Il a donc fallu adapter le procédé au béton, expliquent les élèves. L’imprimante a également la particularité de déposer de la matière en hauteur.

"On peut produire des pièces de béton avec des formes spécifiques, notamment des formes arrondies. Les bâtiments aux tracés complexes, demandent énormément de travail avec les matériaux de construction classiques. Notre innovation permet d’imprimer relativement plus facilement et résout les problèmes les plus épineux en amont. Il est également beaucoup plus aisé de déplacer l’imprimante et de fabriquer les éléments sur place, dans tous les cas, mais particulièrement dans les endroits difficiles d'accès ou dans les bidonvilles par exemple."

© L. Landais - Onisep Ile-de-France
Imprimer des bâtiments

Une mise en commun des compétences

© Lycée Diderot de Paris - "Home express"

Pour réaliser le projet, deux groupes ont été constitués impliquant trois spécialités du bac STI2D : AC, SIN, ITEC. Le groupe "béton", constitué d’élèves de la spécialité "Architecture et construction" (AC), s'est attaché  aux aspects de modélisation d'un bâtiment et aux choix des matériaux.

Pour le logiciel et le comportement de la machine d’une part et sa partie mécanique d’autre part, les élèves inscrits en Systèmes d'information et numérique (SIN) et en Innovation technologique et éco-conception (ITEC) ont associé leurs efforts. Le tout a permis de faire aboutir "Home express".

"Nous sommes une équipe pluri-technologique. La mise en commun des compétences de nos spécialités est indispensable à la réalisation de ce type de projet."

Un atout pour l'épreuve du baccalauréat

En dehors de l'expérience apportée dans ce travail d'équipe pour une réalisation dont l'utilité est évidente, les participants au projet peuvent envisager les épreuves du baccalauréat avec une certaine assurance.

"C'est un projet que nous présenterons au bac. C'est un atout, avec un coefficient de 12 dans notre spécialité. Nous nous sentons donc bien préparés."

Questions à Monsieur Derrien, Directeur délégué aux formations professionnelles et technologiques, lycée Diderot de Paris 19e

Quelles sont les stratégies d'orientation des terminales STI2D pour intégrer le monde de l'ingénierie ?

Dans notre établissement, les choix d'orientation des élèves de STI2D s'inscrivent le plus souvent dans une logique de validation pas à pas. Certains intègrent une classe prépa mais l'essentiel des effectifs, soit environ les ¾, opte pour des BTS ou des DUT.

Ces choix leur ménagent une possibilité d'insertion professionnelle de niveau bac + 2. Ils peuvent ensuite poursuivre leurs études en licence professionnelle, pour s'insérer au niveau L3, ou envisager d’entrer dans une école d'ingénieurs. L'intégration en école d'ingénieurs peut s'effectuer, selon les cas, directement après un BTS ou un DUT, ou après une classe prépa spécifique (ATS) d’un an. Préparer son diplôme d'ingénieur en apprentissage est une modalité qui fonctionne bien car les diplômés de bac + 2 disposent de compétences métier reconnues par les entreprises.

Quel est le profil des élèves qui intègrent une classe prépa directement après le bac STI2D ?

Ceux qui intègrent une classe prépa (TSI) après le bac STI2D sont généralement des élèves avec un fort potentiel de travail et de bons résultats en maths, en physique, en français et en anglais. En passant par la filière STI2D, certains élèves qui manquaient un peu d'assurance, peuvent reprendre confiance en leurs capacités.

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels