Accueil La Martinique Fort de France Profils de Carrière en Martinique

Profil de carrière : Christelle, stagiaire à l'institut régional d'administration de Lille

Martinique - Fort de France / publication : 21 mars 2017
« Profil de carrière » s’intéresse aux Martiniquais qui souhaitent partager leurs expériences de formation et décrire leurs activités professionnelles auprès des jeunes (et moins jeunes !) de notre île et peut être susciter des vocations.

Christelle Chérubin

NOM :CHÉRUBIN                                      PRENOM : Christelle

ÄGE : 25 ans                                  VILLE : Lille

 

Quel métier exercez-vous ? 

Je suis actuellement attachée stagiaire à l’institut régional d’administration de Lille. Il s’agit d’une école d'application à vocation interministérielle. Les attachés d'administration de l'Etat participent à la conception, à l'élaboration et à la mise en œuvre des politiques publiques ministérielles et interministérielles.

L’attaché effectue des missions variées telles que la gestion des ressources humaines et des moyens matériels, les études dans des domaines juridiques, économiques ou sociaux, l'encadrement et l'animation d’équipes ou la conduite de projets.

Présentez sommairement l’entreprise dans laquelle vous travaillez ?

Je travaille au sein de la fonction publique. L’attaché exerce des fonctions à vocation interministérielle. En sortie d’école il existe trois principaux univers:

-administration centrale: les ministères

-administration territoriale de l’Etat: les préfectures et directions départementales ou régionales

-administration scolaire et universitaire: les établissements secondaires ou rectorat

Grâce au développement de la mobilité, je peux exercer dans différentes administrations et opérateurs de l’Etat.

Quelles études/formations avez-vous suivies pour accéder à ce métier ? 

Je suis titulaire d’un baccalauréat économique et sociale obtenu au lycée de Bellevue. J’ai choisi de faire des études de droit. Après l’obtention de ma licence de droit et sciences politique sur le campus de Schoelcher, j’ai décidé de m’inscrire au Master 1 droit pénal. Et mon cursus s’est achevé par un Master 2 Droit de l’exécution des peines.

Quel a été votre parcours professionnel pour accéder à ce métier ?

J’ai été hôtesse de caisse dans un hypermarché puis j’ai fais deux vacations au sein d’une banque antillaise. J’ai également été assistante d’éducation pendant un an.

Ce métier était-il votre objectif dès le collège ? Le lycée ? Après le bac ? Au cours de votre parcours professionnel ?

Au collège, j’avais pour objectif de devenir juge pour enfants. Mon cursus universitaire traduit cette volonté. Après une tentative infructueuse au concours d’entrée à l’Ecole Nationale de la Magistrature, j’ai souhaité rebondir en m’orientant vers le dispositif de classe préparatoire intégrée.

Conseilleriez-vous la filière de formation que vous avez suivie ? Pourquoi ?

A première vue, ma formation ne correspond pas au profil des attachés d’administration. Cependant, mon parcours juridique est une porte d’entrée pour différents concours de catégorie A, notamment celui d’attachée d’administration. J’encourage les jeunes attirés par le droit à s’inscrire à l’Université des Antilles qui dispose d’un enseignement de qualité.

Conseilleriez-vous l’organisme de formation que vous avez fréquenté ? Et pourquoi ?

Mon parcours est assez atypique puisque j’ai été élève de la classe préparatoire intégrée de la gendarmerie nationale pendant un an (2015/2016). Cette préparation axée sur le concours d’officier de gendarmerie, prépare également à tous les concours de catégorie A de la fonction publique. Très sélective et exigeante, cette formation présente un taux de réussite aux divers concours de catégorie A d’environ 90%.

Quelle a été la plus grosse difficulté rencontrée pour accéder à ce métier ?

La période de préparation aux concours n’est pas toujours facile. Il faut accepter de faire des sacrifices, de sortir de sa zone de confort pour parvenir à atteindre ses objectifs. Il faut parfois renoncer aux sorties, ou évènements culturels à l’approche des échéances. 

Quelles qualités sont nécessaires pour exercer ce métier et suivre ces études ?

Les qualités pour exercer le métier d’attachée sont diverses. Je retiendrai principalement, le sens de l’initiative, des responsabilités et de la diplomatie.

Abracadabra ! Nous sommes en 2027 (dans 10 ans), il se passe quoi dans votre vie professionnelle ?

Dans dix ans, je souhaite retenter le concours d’entrée à l’école nationale de la magistrature car j’ai toujours ce rêve en tête ou tenter le tour extérieur de l’ENA.

Racontez une anecdote personnelle liée à vos fonctions ou à votre formation.

Au moment des résultats d’admissibilité, j’étais persuadé que je n’allais pas retenir l’attention du jury avec un parcours de droit privé axé sur le droit pénal. Je pensais ne pas avoir le « profil » des attachés généralement recruté avec un diplôme d’administration publique ou diplôme d’un IEP. Mais j’ai réalisé que la force de conviction vous ouvre des portes!

 

Un dernier conseil pour les jeunes martiniquais qui souhaiteraient suivre votre parcours ?

Je conseille à tous les jeunes martiniquais de faire des études, de parfois sacrifier certains moments conviviaux pour réussir à atteindre leur but.

Merci à Christelle pour sa participation! 

 

Cliquez ici pour découvrir tous les profils de carrière.

 

Vous souhaitez participer à "Profil de Carrière" ? Contactez-nous à l'adresse celisabeth@onisep.fr

L'info et l'actualité sur l'orientation, les formations et les métiers en Martinique c'est en cliquant ici

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels