Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

Lettres supérieures du lycée Jean-François Millet

A Cherbourg : des grands résultats pour une « petite prépa » !

Basse Normandie - Caen / Publication : 19 novembre 2019
La classe préparatoire Lettres supérieures « Hypokhâgne » du lycée Jean-François Millet à Cherbourg (Manche) connaît depuis cinq ans de très bons résultats. Des admissions à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon (ENS), à l’ICART, à la Rennes School of Business, à l'ESIT, à l’ISIT, à l’École du Louvre, aux IEP de Rennes et de Bordeaux intègrent le palmarès.

Le lycée Jean-François Millet propose une classe de Lettres supérieures (« Hypokhâgne »), avec une préparation spécifique pour les concours des Instituts d’Études Politiques (IEP) ainsi qu’une classe de Première supérieure (« Khâgne »), préparant aux concours de la Banque d’Épreuves littéraires (École Normale supérieure de Lyon et de Cachan, IEP, écoles de journalisme, de communication, de traduction et de langues, instituts d’aménagement du territoire, écoles de commerce, etc.).

Tous les ans, des étudiants en 1ère année intègrent un IEP et ceux de 2ème année se classent sous-admissibles au concours de l’ENS de Lyon.

 

« Régulièrement nous avons la satisfaction de compter parmi nos classes des élèves admissibles mais aussi des admis. Notamment l'intégration à Normale sup en section cinéma de 2 élèves, sur les 20 de khâgnes ; plus deux admissibilités en langues ; sans compter tous ceux qui rejoignent l’université via le jeu des équivalences (à Caen, Rennes, Paris ou Lille) », explique Olivier Maillart, professeur de littérature et de cinéma de la classe prépa littéraire de Cherbourg.

 

Selon Olivier Maillart, l’encadrement, l’implication des professeurs, le cadre de vie cherbourgeois et le système de parrainage entre étudiants de première et de deuxième année permettent d’obtenir de bons résultats, toujours en rapport avec les capacités de chacun.

L’ensemble des professeurs de la prépa voient dans ce beau palmarès « les conséquences heureuses d’un équilibre entre les exigences d’un travail soutenu et l’encadrement de type « familial » d’une « petite prépa », propre à encourager et à faire réussir des élèves de niveaux divers ».

La classe de Lettres supérieure peut accueillir jusqu’à 48 étudiants, celle de Première supérieure jusqu’à 30. Aujourd'hui l'objectif est d'attirer plus de candidat/es pour que de nombreux jeunes puissent profiter de cette prépa qui "tient au coeur". 

Qu’est ce qu’une prépa littéraire ?

Les classes préparatoires littéraires sont organisées en deux années appelées hypokhâgne et khâgne. La formation a pour objectif de vous préparer aux concours organisés en fin de khâgne, et notamment ceux des Ecoles normales supérieures. Elles sont réparties en deux catégories :

-  les prépa Lettres (dite A/L)

-  les prépas Lettres et sciences sociales (dite B /L).

 

Il existe aussi d’autres prépas littéraires, destinant leurs étudiants à d’autres concours, tels que l’Ecole Nationale des Chartes, l’Ecole des officiers Saint Cyrou des écoles supérieures d’art.

Pour postuler il faut passer par Parcoursup

Vient de paraître