Sommaire du dossier

Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

Etudes supérieures et handicap

Handicap : Osez la mobilité internationale

Haute Normandie - Rouen / Publication : 12 juillet 2019
Il est possible de partir en séjour d'études ou en stage à l'étranger quand on est en situation de handicap... A condition de bien construire son projet, d'anticiper les difficultés et de bien s'entourer.

Séjours à l'étranger

Construire son projet

De plus en plus d'étudiants, en situation de handicap, sont tentés par des séjours à l'étranger pendant leurs études. Plusieurs raisons justifient cet engouement : améliorer son anglais, enrichir son CV, découvrir de nouvelles cultures, développer son autonomie.

"Je suis partie grâce à une envie d’ailleurs, une envie d’améliorer mon anglais et peut-être aussi une envie de me prouver (et de prouver aux autres) que je suis une étudiante capable de faire plus que d’aller en cours et chez le kiné" explique Marion, en séjour d’études en Irlande, à l’Université de Limerick.  

Les contraintes et les appréhensions liées au handicap peuvent compliquer ou freiner le projet de mobilité internationale. "Malgré le handicap, une mobilité internationale doit être encouragée. Il faut s'inspirer des témoignages de ceux qui sont déjà partis, et construire son projet en s'appuyant sur des structures qui vous accompagnent" encourage Jean-Jacques Malandain, Président de Handisup Normandie.

Préparer sa mobilité

Une année de préparation est nécessaire pour préparer tous les aspects de votre mobilité. Dans les établissements d’enseignement supérieur, vous devez vous renseigner auprès du bureau des relations internationales de votre établissement et auprès du service handicap. Vous y trouverez des informations sur les opportunités de mobilité et des conseils pour la constitution des dossiers. "Nous essayons, dans la mesure du possible, de transférer les aménagements de scolarité dans l’Université partenaire. Nous travaillons également avec l’étudiant sur la recherche de logement lorsque sa situation le nécessite. Une attention particulière est portée sur la continuité de son suivi médical" précise Julien Soreau, Responsable du pôle Diversité-Egalité des Chances de l’EM Normandie.

L'association Handisup Normandie propose aux étudiants des mini-séjours préparatoires pour évaluer la faisabilité du projet de mobilité internationale, prendre des contacts et surtout dissiper les appréhensions.

Financer son départ

Selon les destinations, des aides financières sont possibles à condition d'anticiper plusieurs mois à l'avance. Le programme européen Erasmus + accorde, aux étudiants en situation de handicap, des financements supplémentaires, qui complètent la bourse « classique ». Financée par la région Normandie, le PassMonde études supérieures est une aide à la mobilité individuelle à destination des étudiants normands. Vous pouvez également bénéficier, entre autres, de l'aide à la mobilité internationale, des accords et bourses spécifiques, des prêts étudiants. N'hésitez pas à faire des demandes auprès des conseils régionaux, des mairies et des entreprises.

Check-list avant départ

  • Document de voyage en cours de validité (passeport  ou  carte  d’identité  selon  le  pays de destination)
  • Visa ou titre de séjour (si nécessaire)
  • Assurance rapatriement
  • Logement comportant, si besoin,  des  équipements adaptés
  • Billet d’avion ou autres type de transport
  • Vérification de l’accessibilité des locaux et des transports en commun (si nécessaire)
  • Rendez-vous avec les services de médecine préventive pour avoir la liste des aménagements nécessaires
  • Traitements et équipements médicaux (vaccinations, ordonnances, médicaments…)
  • Identifier et contacter les professionnels de santé et les aides humaines nécessaires sur place (kinésithérapeutes, médecins, infirmières, prestataires…)
  • Contacter le service international et les enseignants référents de l’université d’accueil

Des mini-séjours pour préparer sa mobilité

Grâce au soutien financier du Crédit Agricole Normandie-Seine, Handisup organise et réalise des "mini-séjours" à l’international. Avant le grand départ, ce mini-séjour permet aux étudiants et aux familles de préparer la mobilité à venir mais aussi de rencontrer le service handicap, le service social et/ou toutes autres personnes pouvant aider sur place. Pendant ce voyage de quelques jours, l’équipe de Handisup prépare, traduit, analyse et teste tout ce dont l’étudiant aura besoin pour lui permettre une parfaite autonomie : accessibilité des transports en commun et des villes, rencontre avec les professionnels de santé (médecins, kinésithérapeutes), visite des logements et des futurs établissements scolaires.

Parfois, ces mini-séjours permettent de constater que certains projets de mobilité ne sont pas réalisables. Si les attentes ne sont pas comblées en matière d’accessibilité, de logement ou d’accueil dans les établissements, Handisup reconstruit avec l’étudiant un nouveau projet de mobilité. 

Plus d’infos :   http://www.handisup.asso.fr

À lire aussi

Sur le même sujet

Témoignages

Haut de page

Vient de paraître