Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

Sommaire du dossier

Mon métier au quotidien

Guide-conférencier : un conteur d’Histoire

Métiers de la culture et du patrimoine

Haute Normandie - Rouen / Publication : 21 décembre 2012
Apprendre à regarder, susciter la curiosité, déchiffrer des œuvres : des activités touristiques menées sous la conduite de ce spécialiste du patrimoine historique et culturel haut-normand. Rencontre.

Frédéric Furon, guide-conférencier des villes et pays d’art et d’histoire à Rouen

Il y a guide et guide !

"Il n’y a pas un métier de guide, mais des métiers de guide avec des compétences différentes et donc des appellations différentes !" Frédéric, lui, est guide-conférencier des Villes et Pays d’Art et d’Histoire : c'est-à-dire qu’il possède une carte officielle attestant de son titre. Il travaille dans le cadre précis des Villes d’Art et d’Histoire, un label octroyé à des villes qui mettent en place une politique de découverte et de développement du patrimoine.

De 7 à 77 ans !

Très polyvalent, Frédéric sait s’adapter à des publics de tous âges : il doit aussi bien capter l’attention d’un enfant de 7 ans que répondre à un public adulte plus exigeant : « il faut que j’adapte mon langage et quand j’utilise des termes techniques, je les explique avec des mots différents selon mon public. » Un guide doit faire preuve de beaucoup de pédagogie : « les premières minutes d’intervention sont très importantes ! Elles permettent de ressentir les attentes d’un groupe ».
Français, anglais, allemand ou italien: le guide-conférencier passe d’une langue à l’autre en fonction des groupes, mais l’arrivée de nouveaux touristes entraîne une demande de professionnels maîtrisant le japonais ou le russe !

Dehors, été comme hiver !

"Je ne concevais pas de passer ma vie enfermé dans un bureau !" confie Frédéric. Qui ajoute aussitôt que cette liberté se paye par une grande dépendance par rapport à la saison touristique. Le guide-conférencier travaille essentiellement pendant la haute saison, d’avril à septembre. Il leur faut prévoir des revenus irréguliers : "en vivre est difficile, c’est un peu une gageure !"
Ce professionnel n’a pas non plus d’horaires fixes, ni de planning défini pour le mois : il travaille à la demande au sein de différentes structures (Office du Tourisme par exemple), à la mission : "il faut avoir une grande disponibilité personnelle et apprécier de travailler avec un emploi du temps chaotique !".

Spécialiste de la culture générale

Passionné d’histoire, le guide-conférencier doit posséder une très bonne culture générale : "on nous demande des compétences aussi bien en histoire de l’art qu’en architecture ou même en sociologie !"
Le guide-conférencier est capable de synthétiser une époque, des faits différents sans pour autant faire un cours d’histoire ! Conduire un groupe requiert une technicité toute aussi indispensable : savoir se placer, contrôler sa voix, gérer des déplacements dans des lieux très fréquentés sont des compétences tout aussi essentielles que les connaissances historiques. "Le rôle du guide, c’est de faire prendre conscience qu’apprendre le passé, c’est comprendre le présent !"

Retour sur… "Mon parcours…"

"Enfant, j’ai eu la chance d’être entouré de personnes qui ont su susciter le goût de la découverte des arts et de la culture et de l’histoire. J’ai donc naturellement suivi des études littéraires : j’ai passé un bac de lettres et arts plastiques, puis j’ai suivi un cursus en histoire à l’Université.
Au départ, je me destinais plutôt au métier d’illustrateur ! Mais j’ai eu l’occasion de passer un examen qui menait à la formation puis à la qualification de guide-conférencier. Aimer l’histoire ne suffit pas pour exercer le métier de guide ! Il faut apprécier le contact humain, avec des publics très divers en âge ou en nationalités : c’est aussi pour nous une façon de voyager !"

Un diplôme unique depuis mars 2012 !

Il existait 4 professions autour du guidage et de l’interprétariat, chacune avec ses spécificités et sa formation. Dorénavant, il n’y aura plus qu’un seul métier, celui de guide conférencier, avec un diplôme d’accès unique.
La mission du guide conférencier : conduire des visites commentées dans les musées et monuments historiques, après avoir reçu une formation spécifique, à l’université ou dans un établissement.

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels