Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

Sommaire du dossier

Des métiers et des formations de l'éolien

Dans l’Éolien, je m'intéresse... aux métiers Maritimes

Centres d'intérêt

Haute Normandie - Rouen / Publication : 6 avril 2016
Les mers et les océans couvrent 70% de la surface de notre globe. Ils offrent ainsi un large panel de métiers : marine marchande, pêche maritime, culture marine, plaisance professionnelle, tourisme et énergie !

© Areva

Nature du travail

  • Développer de nouvelles sources d’énergie
    La mer est la source de nombreuses énergies :
    ≈ L’énergie éolienne : une éolienne transforme l’énergie mécanique du vent en énergie électrique.
    ≈ L’énergie thermique marine : exploitation de la différence de température entre les eaux de surface et les eaux profondes des océans.
    ≈ L’énergie houlomotrice, produite par le mouvement des vagues, la houle : forme concentrée de l’énergie du vent.
    ≈ L’énergie hydrolienne : énergie des courants de marée concentrés dans certains endroits, près des côtes.
  • Transporter des personnes et des marchandises
    La mer est la voie de transport la plus importante du commerce international. Chaque année, les navires français transportent 305 millions de tonnes de marchandises et 12 millions de passagers.
  • Nourrir les populations
    550 000 tonnes de poissons, crustacés, mollusques et autres algues sont débarquées chaque année par les navires français métropolitains. Depuis plusieurs années, les métiers de la pêche évoluent : la sécurité s’est renforcée, la navigation implique désormais l’utilisation de l’informatique et de l’électronique, et les cadres doivent avoir un bon niveau d’anglais.

Compétences requises

  • Adaptabilité au milieu marin
  • Connaissance de la mer et ses dangers
  • Résistance physique

Centres d’intérêt

  • Milieu marin
  • Mécanique
  • Travail en équipe
  • Aimer bouger

Découvrir l'univers de l'éolien

Les activités maritimes en lien avec les éoliennes...

Installation et mise en service des éoliennes 
Les éléments qui composent un parc éolien sont : les fondations, les éoliennes (nacelles, pales, mâts), le poste électrique en mer et les câbles.
Leur installation et mise en service nécessite la mobilisation de moyens nautiques comme :

  • des navires de transport de personnel ;
  • des navires autoélévateurs : ils s’élèvent au dessus de l’eau pour éviter les mouvements de la mer ;
  • des navires de pose et d’ensouillement de câbles électriques : ils servent à enterrer les câbles 2 mètres sous la mer ;
  • des navires de levage : ils sont équipés d’une grue pouvant lever plus de 1000 tonnes.

L’exploitation et la maintenance des éoliennes
Une équipe de marins travaille en collaboration avec la centaine d’ingénieurs et de techniciens qui interviennent au cours de cette phase.
Les navires de transport de personnel ainsi que leurs équipages doivent être disponibles en continu. Ils permettent le transfert des techniciens de maintenance sur le parc pour la réparation des pannes mais aussi pour la réalisation des opérations de maintenance préventive.
Quant aux navires de travaux offshore, ils sont mobilisés pour les opérations de maintenance corrective lourde, notamment pour le transport et le remplacement de pièces.

Les navires au service de l’éolien en mer...

Les navires d’installation d’éoliennes offshores sont de véritables monstres des mers ! Ils sont conçus pour transporter des charges particulièrement encombrantes et inhabituellement lourdes. 
Longueur : 150 mètres
Largeur : 45 mètres
Grue embarquée d’une capacité d’environ 1200 tonnes !
Capacité de chargement qui peut atteindre 7000 tonnes !

Les navires de pose et d’ensouillement sont équipés des dernières technologies  : système de téléguidage de haute précision pour diriger le navire depuis la surface, caméras et capteurs sonar pour une vision des opérations 3D en temps réel.

Les navires de transport de personnel sont particulièrement rapides. Ils mesurent environ 26 mètres de long pour 10 mètres de large. Ces catamarans peuvent affronter des mers jusqu’à 2,50 mètres de creux, aller jusqu’à 26 nœuds*. Armés de 4 personnes (c’est-à-dire équipés), ils peuvent accueillir 12 passagers.

OnisepHn emploi Maritime

 

Découvrir des métiers et des formations de l'éolien

J’exerce le MÉTIER de...

capitaine de navire de servitude

Chef/fe d’orchestre du navire, ses principales missions sont d’assurer la conduite, la sécurité, la vie à bord, le choix des manœuvres et itinéraires. Il ou elle a également sous sa responsabilité tout son équipage et la cargaison.

Éolien en mer - © Onisep Normandie Rouen

Les navires de servitude...
Ils sont tout particulièrement destinés aux travaux préalables sur le futur parc éolien, à la construction du parc et à la maintenance des éoliennes.

chef mécanicien / cheffe mécanicienne - second mécanicien / seconde mécanicienne

C’est l’ingénieur/e du navire. Son rôle est essentiel, comme le capitaine, il ou elle est responsable du pont. Avec l’aide des seconds/es mécaniciens/nes, il ou elle a en charge le bon fonctionnement des machines : réparations, entretien et maintenance. Ces professionnels sont compétents dans les domaines de l’hydraulique, l’électronique ou l’informatique.

patron / patronne de barge

Capitaines techniques, les patrons de barge sont responsables de toute l’activité à bord de la barge. Il ou elle veille particulièrement au respect des règles de sécurité lorsque la barge est en activité de construction.

Éolien en mer - © Onisep Normandie Rouen

Une barge...

C’est un bateau à fond plat qui n’a pas de moteur. Elle est généralement poussée par un "pousseur" ou "remorqueur" et est utilisée pour le transport fluvial de marchandises.

plongeur scaphandrier / plongeuse scaphandrière

Il ou elle intervient en milieu subaquatique pour des opérations de travaux publics, maintenance, recherche, expertise, sécurité d’éléments immergés. Ce sont des techniciens de la mécanique complet et souvent des passionnés de la plongée. Il ou elle assure la maintenance de son équipement.

second / seconde de navire

Bras droit du capitaine pour la navigation, il ou elle est aussi responsable de la sécurité du navire (maintenance du matériel de sauvetage par exemple). Il ou elle dirige les opérations commerciales et les opérations d’embarquement et de débarquement de la cargaison.

 

Exemples de FORMATIONS

CAP Matelot (maritime)

Bac pro Électromécanicien marine

BTS Maintenance des systèmes électro-navals (MASEN)

BTS Transport et prestations logistiques

DUT Génie mécanique et productique

Licence pro Logistique et transports internationaux spécialité gestion des opérations logistiques et portuaires

 

Le maritime au service de l’énergie...

La France a pour ambition d’être leader dans le domaine des énergies marines et notre pays dispose d’un potentiel considérable !
Au cœur de ces projets, il y a les compétences d’hommes et de femmes au croisement de deux secteurs d’activités : l’énergie et le maritime.
Chaque professionnel apporte son expertise, nécessaire au bon déroulement des différentes phases des projets.

Vagues, courants, vents, marées... 
Les énergies marines renouvelables (EMR) semblent avoir le vent en poupe.

Télécharger / Feuilleter / Imprimer la fiche centre d'intérêt

 

Imprimer

À lire aussi

Dans le même dossier

Sur le même sujet

Sur le web

Les publications de l'Onisep

Les métiers de l'électronique et de la robotique, collection Parcours
Les métiers de l'électronique et de la robotique
Les métiers de l'énergie, collection Parcours
Les métiers de l'énergie
Du CAP au BTS/DUT, collection Diplômes
Du CAP au BTS/DUT
* Prix hors frais de port

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels

Mon orientation en ligne