Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

Sommaire du dossier

Des métiers et des formations de l'éolien

Dans l’Éolien, je m'intéresse... aux métiers de la Maintenance

Centres d'intérêt

Haute Normandie - Rouen / Publication : 6 avril 2016
Détecter, anticiper et réparer les pannes. Derrière ce triple objectif, il y a une multitude de métiers, du technicien à l’ingénieur.

Plutôt prévenir que guérir, c’est leur devise !

© Dong Energy

Nature du travail

  • Anticiper la panne
    L’objectif est d’éviter l’interruption d’une production (d’énergie par exemple). La moindre défaillance technique pouvant entraîner des coûts supplémentaires élevés, mieux vaut miser sur le contrôle, la surveillance et l’entretien régulier des
    équipements.
  • Dépanner
    Si malgré tout, une panne survient, il faut alors intervenir au plus vite. À l’aide de tests et de mesures, le professionnel établit un diagnostic et effectue les opérations qui s’imposent.
  • Optimiser la production
    La maintenance consiste également à fiabiliser et améliorer l’outil de production. Toujours à l’affût des évolutions technologiques, les professionnels de la maintenance conçoivent et proposent des solutions, en vue d’optimiser la sécurité et les performances des matériels.
    Côté conditions de travail, une bonne résistance est de mise : pluie, neige, froid, quelles que soient les conditions climatiques, une panne n’attend pas. Et pour des raisons de sécurité (tension électrique, hauteur), les techniciens de maintenance travaillent souvent en équipe.

Compétences requises

  • Habileté et précision
  • Sens de la communication
  • Capacités d’adaptation

Centres d’intérêt

  • Technologies de pointe
  • Travail manuel
  • Travail en équipe

Découvrir l'univers de l'éolien

Activités de maintenance en lien avec les éoliennes...

Opérations de maintenance préventive :

  • lubrification des composants, elle permet de prévenir l’usure des machines tournantes ;
  • remplacement des filtres et des consommables ;
  • vérification des serrages de boulons ;
  • vérification des paramètres électriques et mécaniques ;
  • inspection des matériels de sécurité.

Opération de maintenance corrective légère :

  • réparation de pièces qui peuvent être manipulées à l’aide de grues installées sur chaque éolienne (sur la plate-forme de transition au bas de l’éolienne et dans la nacelle).

Opération de maintenance corrective lourde :

  • remplacement exceptionnel de composants majeurs d’un poids supérieur à 2 tonnes : pales, génératrice, roulements principaux ou transformateur.

Le saviez-vous ?

La maintenance s’exerce aussi dans les bureaux
Un système de télésurveillance permet de suivre les paramètres techniques et de production de chaque éolienne, et de réagir à la moindre anomalie. Lorsque la machine est défaillante, elle envoie un signal à la base de maintenance qui sollicite ensuite une équipe pour diagnostiquer et réparer la panne. Ce mode de surveillance est systématiquement complété par des rondes effectuées sur le terrain. 

La sécurité est une priorité
Pas question de réaliser une opération de maintenance sur une éolienne en fonctionnement ! Afin d’optimiser les conditions de travail et de minimiser les pertes d’énergie, les interventions sont (lorsque c’est possible) planifiées pendant les périodes de vent et de houle faibles (généralement au printemps et en été).
De plus, chaque professionnel doit suivre une formation spécifique qui aborde les questions de sécurité incendie, survie en mer, secours à la personne et sauvetage.

© Onisep Haute-Normandie

 

Découvrir des métiers et des formations de l'éolien

J’exerce le MÉTIER de...

cordiste

Spécialiste des travaux en hauteur ou difficiles d’accès, il assure le nettoyage et la maintenance des grues, ponts, tours, mâts et des supports de câbles électriques. Il possède donc les savoir faire de son secteur d’activité d’origine (bâtiment, électricité, mécanique...) et l’expertise nécessaire aux travaux en hauteur.

électricien / électricienne

A partir d’un schéma, il ou elle implante les divers appareils électriques dans les tableaux électriques de l’éolienne. Ensuite, il faut les raccorder et effectuer les contrôles. Puis, il ou elle participe à la mise sous tension et aux essais de l’installation.

ingénieur / ingénieure d’exploitation

La sûreté et la disponibilité du parc éolien sont au cœur du métier d’ingénieur d’exploitation.
Depuis la salle de supervision, il ou elle manage une équipe de techniciens pour la conduite et la maintenance du parc. Il ou elle peut aussi être amené à effectuer des rondes sur les installations et à réaliser des opérations de maintenance préventive.
Force de proposition, cet expert contribue à l’optimisation de l’installation en analysant les conditions d’exploitation.

pilote d’hélicoptère

Il ou elle transporte à bord de son appareil le personnel d’intervention et de maintenance en étant responsable de l’organisation complète du vol : itinéraire, vérification des instruments, quantité de carburant...

Éolien en mer - © Onisep Normandie Rouen

Dans l’Éolien en mer, spécificités du métier...

L’hélicoptère est utilisé en cas de mauvais temps rendant impossible le transfert des équipes par navire et dans la mesure où la visibilité est acceptable. Pas de zone d’atterrissage sur une éolienne ! Le transfert des techniciens, de l’hélicoptère à l’éolienne est assuré par treuillage. Cette manœuvre est très technique et nécessite une concentration maximale de la part de tous les acteurs.

technicien / technicienne ascenseur

Les monteurs en ascenseurs installent l’ascenseur à l’intérieur des mâts des éoliennes. Dans une activité de maintenance, ils ou elles effectuent les visites périodiques obligatoires, entretiennent et rénovent le parc ancien.

technicien / technicienne de maintenance éolienne

Ce professionnel a de solides connaissances dans les domaines de l’électrotechnique, de la mécanique et de l’hydraulique.
Il ou elle assure l’entretien des éoliennes et surveille le parc. Un système de télésurveillance lui permet de suivre les indicateurs techniques de chaque machine à distance. Il ou elle effectue aussi des rondes sur site.

Éolien © Onisep Normandie Rouen

Dans l’Éolien, spécificités du métier...

Lorsqu’il intervient pour une opération de maintenance, ce technicien évolue dans un espace particulièrement confiné. Dans le mât ou dans la nacelle, il doit mesurer chacun de ses mouvements afin d’intervenir efficacement et en toute sécurité.

Des métiers phares de l’Éolien : technicien / technicienne de maintenance éolienne 

technicien / technicienne supervision et exploitation

Il ou elle assure la surveillance du parc éolien à partir d’un centre technique de supervision (parfois situé à de nombreux kilomètres du parc) :  scruter les interfaces de mesure et de diagnostic des équipements, analyser ensuite les données, définir les interventions à réaliser et les planifier en collaboration avec l’ingénieur/e exploitation.

 

Et pour l’éolien en mer...

Éolien en mer - © Onisep Normandie Rouen

La maintenance de l’ensemble des composants d’une éolienne fait appel aux métiers traditionnels de ce secteur. En revanche, l’environnement maritime nécessite une adaptation des pratiques : règles de sécurité en mer, travail en hauteur, déplacements par navire ou hélicoptère.
Les professionnels maritimes, les équipes de maintenance ainsi que les engins de servitudes (navires, hélicoptères) doivent être disponibles 24h/24, 7j/7 ! Ce travail d’équipe est indispensable d’autant que certaines opérations peuvent être délicates selon la force de la houle.
Les politiques de maintenance en mer doivent être encore plus abouties qu’à terre. En effet, lorsqu’une panne survient, il peut se passer plusieurs jours avant la réparation et ceci entraîne une perte de production d’électricité qui pourrait se chiffrer en centaine de milliers d’euros par jour de perte !
Cette maintenance, plus complexe, est donc plus coûteuse que la maintenance des éoliennes terrestres.

Exemples de FORMATIONS

CAP Composites, plastiques chaudronnés

Bac pro Électrotechnique, énergie, équipements communicants (ELEEC)

Bac pro Maintenance des équipements industriels (MEI)

BTS Électrotechnique

DUT Génie électrique et informatique industrielle

DUT Génie industriel et maintenance (GIM, hors académie)

Télécharger / Feuilleter / Imprimer la fiche centre d'intérêt

 

Imprimer

À lire aussi

Sur le même sujet

Les publications de l'Onisep

Les métiers de l'électronique et de la robotique, collection Parcours
Les métiers de l'électronique et de la robotique
Les métiers de l'énergie, collection Parcours
Les métiers de l'énergie
Du CAP au BTS/DUT, collection Diplômes
Du CAP au BTS/DUT
* Prix hors frais de port

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels

Mon orientation en ligne