Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

Licence - bachelor : les clés pour choisir

Haute Normandie - Rouen / Publication : 19 novembre 2018
Accessibles dès le bac, la licence et le bachelor sont des diplômes de niveau II. Le premier permet d’acquérir des connaissances théoriques approfondies dans une discipline quand le second plonge immédiatement les étudiants et les étudiantes dans le monde de l’entreprise. Pour bien choisir les études qui vous correspondent, passage en revue des principales caractéristiques du Bachelor et de la Licence.

Psychologie

Premier diplôme du schéma européen LMD (licence, master, doctorat), la licence est le socle des études longues. Elle correspond à 180 crédits ECTS et s’obtient en 3 ans à l’université.

Le bachelor est le terme utilisé par les écoles de commerce et de gestion (ESG) et certaines écoles supérieures de commerce (ESC) pour désigner leurs programmes en 3 ou 4 ans après le bac. Ce diplôme ne permet pas d’obtenir automatiquement un bac+3, sauf s’il est reconnu par l’Etat.

Des bachelors parfois non reconnus

Une quarantaine de bachelors seulement ont obtenu une reconnaissance (visa). Le visa est accordé pour une durée de 1 à 6 ans par le ministère chargé de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, au terme d'une procédure assez lourde. D’autres bachelors sont certifiés et enregistrés dans le Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP). Toutes les licences sont reconnues, en France et en Europe. Choisir un diplôme reconnu permet de poursuivre ses études en master.

Admission et réussite : des exigences différentes

Les écoles de commerce recrutent leurs étudiants en Bachelor par voie de concours.

Sont appréciés, les candidats qui manifestent, pendant les oraux, leur envie d’étudier la gestion et de découvrir le monde de l’entreprise. Un bon dossier scolaire est également un atout non négligeable pour être admis. Pour réussir sa formation, une capacité d’adaptation rapide et le sens du travail en équipe sont des qualités indispensables. De leur côté, les universités n’opèrent pas de sélection à l’entrée (sauf dans les licences en tension). Les programmes de formation en licence laissent beaucoup  d’autonomie aux étudiants et exigent, en revanche, beaucoup de discipline personnelle.

Bachelor : des frais de scolarité élevés

Dans une école de commerce, le montant des frais de scolarité est beaucoup plus élevé qu’à l’université. 6600 € en moyenne par an pour les programmes post-bac en 3 ans. Seules les écoles reconnues par l’Etat permettent aux élèves boursiers de percevoir leur allocation. Des aides au financement sont proposées dans certains établissements. Avec des droits d’inscription de 170 euros (en 2018-2019) par année de licence, l’université affiche des droits inférieurs à ceux de la plupart des établissements d’enseignement supérieur. S’y ajoute la contribution vie étudiante et de campus de 90 euros. Les boursiers sont exonérés des droits de scolarité.

Travail personnel en licence, pratique professionnelle en bachelor

En licence, les étudiants reçoivent entre 20 et 30 heures par semaine de cours magistraux et travaux dirigés et/ou pratiques en plus petits groupes. Beaucoup de travail personnel (lectures, exposés, travaux de groupes) leur est demandé.

Le Bachelor privilégie les mises en situations professionnelles pour rendre les jeunes diplômés opérationnels dès la sortie de l'école. Au programme : plus de 1000 heures de cours en 3 ans : cours de langues, projets de groupes, périodes d’immersion en entreprises et séjours à l’étranger.

Stages et mobilité internationale

Les stages en entreprise et les séjours à l’étranger sont obligatoires en bachelor alors qu’ils ne le sont pas en licence, bien que fortement encouragés à titre volontaire. Les écoles de commerce, tout comme les universités, disposent d’un service des relations internationales qui accompagne les étudiants porteurs de projets de mobilité.

Poursuivre en master ou travailler

La majorité des titulaires d’une licence ou d’un bachelor (à condition d’avoir un diplôme visé) choisissent de poursuivre leurs études pour obtenir un niveau master. Les détenteurs d’une licence peuvent trouver un emploi ou passer un concours administratif. Néanmoins, c’est en master qu’ils acquièrent une spécialisation appréciée sur le marché du travail. A contrario, le bachelor permet de trouver rapidement un emploi. 90% des jeunes diplômés obtiennent leur premier emploi en moins de 6 mois.

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels