Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Accueil Nouvelle-Aquitaine Limousin Publications de la région Publications thématiques Lettres d'information Lettre n°10

Sommaire du dossier

Lettre n°10

Diplômes professionnels : session 2017

Limousin / Publication : 7 novembre 2018
Selon une Note de la Depp, 659 100 candidats et candidates ont présenté l’un des diplômes suivants : CAP, BEP, MC, Bac pro, BP, BT et BMA*. Le taux de réussite global s’élève à 82,4 %, soit une légère baisse par rapport à 2016 (83,1 %).

Examens professionnels visuel 1

Zoom sur le CAP

A la dernière session, 190 371 candidats et candidates ont été admis à l’examen du CAP avec un taux de réussite de 83,4 %, soit une légère baisse de 0,8 %.

On note une croissance des effectifs de 4,7 % par rapport à 2016.

Cette hausse est notamment liée à l’augmentation des inscriptions en formation continue et des préparations individuelles du diplôme.

Des modalités de formation diversifiées

Selon la modalité de préparation, on observe des variations dans les taux de réussite. Les élèves de la voie scolaire et de la formation continue réussissent mieux.

La mixité en CAP

En CAP, 54,6 % des candidats présents à l’examen sont des garçons. Les taux de réussite sont quasiment identiques avec 83,7 % pour les filles et 83 % pour les garçons. Selon le choix des spécialités de CAP, on note une répartition sexuée. Ainsi, dans le secteur de la production, 82 % des diplômés sont des garçons et dans le domaine des services, 79 % des diplômées sont des filles.

Les autres diplômes professionnels

En 2017, le BEP concerne 177 000 candidats et candidates qui passent cette certification intermédiaire à l’issue de la classe de première professionnelle.

La Mention complémentaire (MC), qui permet d’approfondir un autre diplôme professionnel, compte 9 900 candidats et candidates. Les principales spécialités préparées sont "Pâtisserie, glacerie, chocolaterie, confiseries spécialisées", "Cuisinier en desserts de restaurant", "Coiffure coupe couleur" et "Aide à domicile".

Le Brevet professionnel (BP) est préparé principalement en formation continue et en apprentissage. Certaines spécialités sont obligatoires pour pouvoir exercer. C’est le cas du BP Coiffure (gestion d’un salon de coiffure) et du BP Préparateur en pharmacie.

Parmi les diplômes de niveau IV, le bac pro représente 90 % des diplômés et diplômées. Principalement préparé par la voie scolaire, ce diplôme propose une centaine de spécialités. Comme pour le CAP, on constate une féminisation importante des spécialités sanitaires et sociales, coiffure, esthétique ou services à la personne. Cependant, certaines spécialités enregistrent une répartition paritaire comme "Bio-industries de transformation", "Laboratoire contrôle qualité", "Étude et réalisation d’agencement" ou encore "Productions horticoles"…

Enfin, les académies de Bordeaux, Limoges et Poitiers obtiennent des taux de réussite supérieurs à la moyenne nationale aux trois examens professionnels principaux que sont le CAP, le BEP et le bac pro.

 

*certificat d'aptitude professionnelle (CAP), brevet d'études professionnelles (BEP), mention complémentaire de niveau IV et V (MC), brevet professionnel (BP), brevet de technicien (BT) et brevet des métiers d'art (BMA)

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels