Sommaire du dossier

Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

Lettre n°14

La filière automobile en Nouvelle-Aquitaine

Limousin / Publication : 4 mars 2019
Les services de l'automobile regroupent tous les services engendrés pendant la durée de vie d'un véhicule, de la commercialisation à la déconstruction et au recyclage, en passant par la réparation.

automobile

Un secteur diversifié

Selon les chiffres-clés 2018 publiés par l’ANFA (Association Nationale pour la formation automobile), le secteur automobile emploie en Nouvelle-Aquitaine 39 400 salariés et salariées. Les activités de vente et de réparation automobile représentent 26 200 emplois soit environ 66 % de la totalité des emplois de la filière.

Le reste des emplois se répartit dans les activités de commerce et réparation de poids-lourds ; commerce et équipements automobile ; enseignement de la conduite, stations-service ; contrôle technique ; vente et réparation de motocycles ; location de véhicules… Les niveaux d’emplois se situent principalement sur des postes d’ouvriers et ouvrières qualifiés, d’employés et employées suivis des agents et agentes de maîtrise (cliquer pour agrandir le graphique ci-dessous).

Des services et des compétences en mutation

Pour faire face aux évolutions qui impactent le secteur (électronique embarquée, normes environnementales, développement des véhicules connectés…), les compétences dans les services de l’automobiles se sont enrichies.

Ainsi, la maintenance de véhicules de plus en plus connectés exige des compétences informatiques et des connaissances en électronique. Le développement des motorisations alternatives nécessite des connaissances approfondies sur les véhicules électriques et hybrides. Pour les activités liées aux carrosseries, la connaissance des matériaux et techniques de peinture est requise. Enfin, les services de vente et d’après-vente s’enrichissent de compétences pédagogiques pour accompagner les acheteurs et acheteuses dans l’utilisation de leur véhicule et de ses fonctionnalités.

Des formations du CAP à la licence professionnelle

A la rentrée 2017, 5146 jeunes suivaient une formation dans ce domaine dont 47 % sous statut scolaire et 45 % en apprentissage. La formation en alternance est très développée et appréciée par les entreprises.

L’offre de formations initiale est plutôt développée et s’étend du CAP à la licence pro. Les diplômes permettent de se spécialiser en maintenance/réparation, en carrosserie/peinture ou en commercialisation. Par ailleurs, la filière propose également des CQP (certificats de qualification professionnelle) qui permettent de compléter et/ou mettre à niveau ses compétences.

Haut de page

Vient de paraître