Sommaire du dossier

Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

Lettre n°6

Retour précoce en formation

Limousin / Publication : 25 avril 2018
Selon l’enquête Génération 2010 du Céreq menée en 2015, 13 % des jeunes sortis du système éducatif en 2010 (diplômés ou non) ont obtenu un nouveau diplôme dans les cinq années suivantes.

Retour précoce formation

Parmi les jeunes qui ont repris leurs études et obtenu un nouveau diplôme, les titulaires d’un bac sont les plus représentés (18 %) suivi des diplômés et diplômées d’un bac + 3/4 (17 %). La part des non-diplômés et non-diplômées est de 12 % et celle des titulaires d’un CAP-BEP-MC s’élève à 11 %. Pour la préparation de ce nouveau diplôme, la voie de l’alternance a été privilégiée dans 44 % des cas dont la moitié en contrat d’apprentissage.

Différentes raisons motivent la reprise d’études

Outre les difficultés d’insertion professionnelle, il existe d’autres motivations à obtenir un nouveau diplôme : enrichissement des compétences, réorientation professionnelle ou finalisation d’un parcours d’études interrompu.

Dans la majorité des cas, le diplôme préparé permet d’obtenir le niveau directement supérieur à celui atteint en fin de formation initiale. Ainsi 55 % des non-diplômés et non-diplômées obtiennent un CAP-BEP, 38 % des titulaires de CAP-BEP-MC obtiennent un bac ou encore 32 % des titulaires d’un bac obtiennent un bac + 2. A noter que parmi les titulaires d’un BEP-CAP, 59 % préparent un diplôme de niveau équivalent dans une spécialité proche du diplôme obtenu en formation initiale.

Une tendance en hausse

Il est encore trop tôt pour pouvoir évaluer le bénéfice de ces retours précoces en formation, notamment en termes d’insertion professionnelle. Le temps écoulé entre l’obtention du nouveau diplôme et l’enquête Génération menée en 2015 est trop court pour en estimer l’efficacité. Cependant, la démarche de retour en formation pour l’obtention d’un nouveau diplôme est en progression constante ces dernières années, qu’il s’agisse de retour en formation initiale ou de formation continue.

Haut de page

Vient de paraître