Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Accueil Nouvelle-Aquitaine Poitiers Informations métiers Quels métiers dans ma région ?

Agent de sécurité

Poitou-Charentes - Poitiers / publication : 7 septembre 2017
Chaque année, 5000 postes sont créés, à l’échelle nationale. Dans le secteur privé, les agents de sécurité exercent leur profession dans les grandes surfaces de vente, les hôpitaux, les lieux de spectacle, les sites industriels. Leurs employeurs sont des sociétés prestataires de services ou des entreprises qui ont leur propre service de sécurité.

Securité événementiel

Des missions de sécurité et de sûreté

Les professionnels ont une double mission : la sûreté, c'est à dire la prévention des actes de malveillance, de négligence, d’intrusion ou de vol et la sécurité soit la lutte  contre les risques comme les incendies, inondations, explosion ... Surveillance, rondes, télésurveillance, gardiennage telles sont les activités. Elles ne se réalisent jamais seul. Travailler le week-end, les jours fériés, ainsi que la nuit est courant, sans compter les périodes d’astreinte.

La surveillance en magasin

Valentin apprenti agent de sécurité au LP Jean Rostand d’Angoulême témoigne : «J’ai ma carte professionnelle sur moi, un talkie-walkie, un téléphone. Je peux me situer à l’intérieur de l’espace client ou derrière la caméra. Si je remarque une personne suspecte, je demande à ce qu’on la suive avec les caméras de surveillance. Dans le cas d’une interpellation, il faut respecter précisément une procédure. Il faut soustraire la personne des yeux du public et la conduire dans une salle d’interpellation. Il arrive qu’elle s’énerve, il faut alors rester calme c’est psychologique ! Il faut lui montrer qu’elle n’a pas le choix, elle doit nous suivre. Si le vol est avéré, une main courante est déposée et le relais est passé aux services de police. »

  

Filière sécurité au LP J. Rostand - Talkie

 

Vigilants oui, vigiles non !

Monsieur Guitton enseignant met en garde contre les représentations erronées : « Nous apprenons à pratiquer la médiation. Nous formons les futurs agents à la gestion du stress et leur enseignons comment réagir face à une personne agressive. Pas besoin de jouer les gros bras. Il faut maîtriser les aspects techniques et juridiques ce qui permet d’avoir le recul nécessaire pour appréhender une situation. Il y a aussi beaucoup de travail sur soi, il faut apprendre à murir. »

Déontologie, honnêteté, respect du secret professionnel, rigueur, maîtrise de soi, observation et capacité d’analyse, telles sont les qualités intellectuelles exigées. Les qualités physiques sont bien sûr appréciées mais la force n’est pas la 1ère d’entre elles et les femmes ne sont en aucun cas pénalisées. « On a régulièrement des jeunes filles en formation, souligne monsieur Guitton, elles ont un professionnalisme différent des hommes. Certaines entreprises préfèrent d’ailleurs recruter des femmes. »

 

Diplôme, certification, carte professionnelle

Pour être agent de sécurité, il faut posséder la carte professionnelle délivrée par la préfecture et avoir une formation reconnue telle le CAP « Agent de sécurité », le brevet professionnel « Agent technique de prévention et de sécurité » ou encore un diplôme de la branche professionnelle (CQP). Le bac professionnel « Métiers de la sécurité » concerne la sécurité publique. S’ajoutent aux diplômes, des certifications professionnelles comme le SSIAP (Service de sécurité incendie et d’assistance à personnes) que les élèves ou apprentis préparent pendant leur formation. Certains sont jeunes pompiers volontaires, une activité complémentaire qui ne peut que faciliter l’insertion professionnelle.

Vers l'emploi

« Après leur formation au lycée, ajoute Monsieur Guitton, les élèves évoluent vers différents métiers de la sécurité : maître chien, convoyeur de fonds, protection rapprochée d’une personne… Pour accéder à ces métiers ils affinent leur parcours par une formation professionnelle complémentaire. »

Emilie veut être surveillante pénitentiaire. Elle attend impatiemment d'avoir 19 ans, pour passer le concours et se former dans une école de la fonction publique à Agen. « Ma formation dans le domaine de la sécurité me rapproche de mon futur métier ».

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels

Accueil Toute l'actu nationale

monorientationenligne.fr