Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

Remise du 3e prix du concours « À la découverte de l’agriculture d’aujourd’hui »

Languedoc-Roussillon - Montpellier / Publication : 28 juin 2019
Ouvert à toutes les classes de 5e des collèges d’Occitanie, le concours fait intervenir plusieurs partenaires : le syndicat professionnel des Jeunes Agriculteurs Occitanie, la Direction régionale de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt (Draaf) Occitanie, les académies de Toulouse et de Montpellier et l’Onisep Occitanie. Il consiste à réaliser un support sur le métier d’agriculteur/trice après avoir visité une exploitation agricole. C’est avec leur maquette de la chèvrerie que les élèves du collège Le Bérange de Baillargues ont remporté le 3e prix.

Jeux agriculture_5

La remise des prix a eu lieu au collège le 29 mai 2019, en présence, de Juliette Pergola, Principale, de Sandrine Rouvière, professeure d’éducation physique et sportive, de Geneviève Zaneboni représentant l’Onisep et d’Élodie Teissier des Jeunes agriculteurs de l’Hérault qui a distribué un panier garni et un diplôme aux lauréats.

Jeux agriculture_1

 

Au tout début, la classe avait été séparée en deux groupes, chacun travaillant sur un projet choisi en amont : une affiche ou une maquette. Conçue après la visite et réalisée avec l’aide et les outils du professeur d’art plastique, c’est la maquette qui a été primée.

Sandrine Rouvière nous explique sa réalisation

 

Raphaël et Lana la racontent

 

> Le titre de la maquette : « Respectons l’agriculture, elle nous nourrit ». C’est déjà une réponse à l’une des consignes du concours sur le rôle et la place de l'agriculture dans la société.

 

Jeux agriculture_2

 

Après avoir travaillé sur les modalités de l’interview avec Sandrine Rouvière, c’est à vélo que les élèves se sont rendus à La Chèvre Baillarguoise (Groupement Agricole d'Exploitation en Commun –GAEC- l’Etoile) de Nathalie et Cédric Carpentier.

Pourquoi à vélo ? Juliette Pergola, Principale du collège l’explique :

 

Les élèves ont goûté les fromages de chèvres et pique-niqué sur l’exploitation. Puis ils ont continué leur enquête pour répondre aux consignes du concours.

Ils ont écrit :

> Présentation succincte de l'exploitation :

La chèvrerie a été construite en 2017. Ils sont en moyenne 4 à y travailler.

L’exploitation a une superficie d’1,5 hectares et bénéficie de 82 hectares communaux pour faire pâturer les 95 chèvres de race Alpine et les 5 boucs. Les 70 bébés attendent leur retour à la chèvrerie. Dans la garrigue, les chèvres aiment manger des ronces, du chêne, des lauriers, ce qui va donner du goût aux fromages.

Les commentaires de Cédric Carpentier :

 

> Descriptif du métier exercé par l'agriculteur

Dès 6h30, les chiens sortent pour un petit dressage pour le troupeau. Vers 7h, les chèvres sont nourries. La traite commencera vers 8h30, puis le lait sera transformé en fromage, paillage et préparation des livraisons. Les chèvres partent paître l’après-midi. Le magasin de vente des produits ouvre à 17h, jusqu’à 19h. L’activité des maîtres des lieux diffère avant et après les naissances des chevreaux.

> Les compétences requises pour l'exercice du métier

          - Connaître l’élevage pour maintenir les chèvres en bonne santé ;

          - S’occuper de la fabrication du fromage et des produits dérivés comme la crème dessert

             avec les respects des règles d’hygiène ;

          - Savoir vendre les produits ;

          - Gérer l’entreprise par l’aspect comptable et de management.

> Les avantages et les inconvénients du métier

La modernisation de l’agriculture a permis d’améliorer les conditions de travail, de sécurité et d’hygiène pour être plus efficace et rapide. Ici, les chèvres sont traitées par trayeuse, au nombre de 12 à la fois.

L’inconvénient est la forte industrialisation qui peut amener les chèvres à être élevées hors sol, sans voir le soleil, ce qui n’est pas le cas de la chèvrerie de Baillargues, habituées à l’aimable compagnie humaine.

 

Jeux agriculture_3

Des chevreaux adorables

> Le parcours de formation des exploitants rencontrés

Monsieur et Madame Carpentier ont commencé leurs études dans le domaine de l’agriculture puis ont travaillé dans l’immobilier pendant 20 ans. C’est une reconversion professionnelle.

Le retour sur expérience de Sandrine Rouvière :

 

Geneviève Zaneboni, Onisep Occitanie

Les autres lauréats

> 1er : Collège Bellevue - Marie Rivier (Alès) avec sa vidéo complète et originale sur la production de Spiruline.

 

> 2e : Collège Paul Riquet (Béziers) avec la réalisation d’un diaporama qui a su répondre à l’ensemble des consignes et approfondir avec brio le parcours de formation de l’agriculteur.

À lire aussi

Sur le même sujet

> Tous les résultats de l’édition 2019 en Occitanie

 > L’agriculteur/trice, un clip Onisep TV

 

Haut de page

Vient de paraître