Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Accueil Occitanie Montpellier Handicap

Travailler dans l’informatique avec un handicap visuel, c’est possible !

Languedoc-Roussillon - Montpellier / publication : 17 octobre 2017
Myriam est responsable marketing chez Dell depuis 13 ans. Suite à une hémorragie interne en janvier 2014, elle souffre de maculopathie de l’œil droit. Elle ne voit plus de cet œil et a une fatigue visuelle beaucoup plus importante.

itv_dell_myriam

« J’ai du mal à faire des mises au point, quand par exemple c’est écrit trop petit.

J’ai eu beaucoup de soutien de la part de mon entreprise qui m’a demandé de déclarer mon handicap. J’ai été reçue par la FAAF, Fédération des aveugles et amblyopes de France, qui m‘a fait passer des tests afin de voir comment adapter au mieux mon poste de travail et c’est avec cette association qu’on a défini quel type d’écran il me fallait, quel type d’éclairage… Car l’éclairage normal me fait mal aux yeux au bout d’un moment. J’ai donc une lampe adaptée, des lunettes un peu jaunes pour me protéger de la lumière de l’écran. J’utilise aussi 2 logiciels, achetés par l’entreprise, parce qu’au début j’avais vraiment beaucoup de mal à lire sur l’écran. Un des deux logiciels lit pour moi et je peux  aussi lui dicter les messages. L’autre logiciel agrandit les caractères à l’écran.

Comme je fais aussi du télétravail, à la maison j’ai le même équipement, acheté lui aussi par mon entreprise. Ça fait partie de l’adaptation de mon poste de travail à la maison. »

Vivre avec et s’écouter !

« La maculopathie ne se guérit pas, maintenant il faut vivre avec, il faut accepter son handicap. Je sais que je dois faire des pauses. Certes je suis fatiguée plus vite que les autres, donc dans la journée je dois m’accorder des pauses. Et plutôt que d’envoyer des mails aux collègues du site, je les appelle ou je vais directement les voir. Au début c’est un peu long mais on finit par l’accepter. Il faut savoir travailler en fonction de son handicap et de son rythme. Avant de faisais des campagnes de publicités avec des deadlines, des délais… Aujourd’hui je crois que je ne pourrais plus faire ça. À cause de ma fatigue. Je préfère travailler en gestion de projet. Je peux organiser mon temps en fonction de mon rythme. Si un jour je vais bien, je fonce et si le lendemain je suis fatiguée, j’y vais plus doucement… La gestion de projet permet d’être plus en accord avec ses capacités. À la fin de la semaine, mon travail accompli est le même qu’un valide ! C’est juste que je m’écoute un peu plus qu’avant. »

Déclarer son handicap

« Dell nous encourage à déclarer notre handicap. Dans cette entreprise, il y a une vraie politique d’inclusion. Et en effet, c’est bien de le dire, même à ses collègues, même si au début on a peur de le dire. Au moins ils se rendent compte des difficultés que je peux avoir et des efforts que je fais. Les gens sont bien plus sympas qu’on ne croit ! Il est selon moi important de déclarer son handicap, afin que l’on puisse adapter et aménager son poste. »

Le maintien dans l’emploi : le handicap se compense !

À l’instar de Dell, de nombreuses entreprises appliquent cette politique de maintien dans l’emploi. « L’entreprise me fait confiance, me confie des missions importantes et je ne suis pas dans un placard. J’interagis avec des personnes très haut placées dans l’organisation qui m’envoient en représentation.

Le conseil de Myriam

« Allez-y,  n’hésitez pas ! Grâce à la technologie, on peut faire des choses extraordinaires ! Lancez-vous et vous ne le regretterez pas ; en plus, l’informatique c’est formidable, ça bouge tout le temps, on apprend sans arrêt, c’est un milieu fascinant ! Votre handicap, vous le surmontez et ça vous donne une force supplémentaire que vous n’aviez pas avant. Et même si parfois c’est difficile, dites-vous que vous avez une force en plus ! Il m’arrive de relativiser, de me dire que j’ai perdu un œil mais que je n’ai pas perdu les deux ! Au début ça a été la fin du monde pour moi et puis quand je suis allée à la FAAF, que j’ai vu les autres personnes autour de moi, ça m’a permis de relativiser. Soit je restais dans mon coin à me lamenter et il ne se passera jamais rien de bien dans ma vie, soit je l’accepte et je vis avec, je n’ai pas peur d’en parler aux autres et j’avance ! Faites des choses qui vous plaisent ! On se reconstruit dans son estime et sa confiance en soi qui est parfois un petit peu malmenée. Il faut être patient et ça revient. Parce que ce handicap n’a pas d’incidence sur les compétences intellectuelles. »

 

Sophie salvadori, rédactrice Onisep

Myriam gère l’association des femmes chez Dell, Women in action. Il s’agit, au sein de Dell,  de promouvoir la diversité de genres, lutter contre les stéréotypes et aider les femmes à développer leur carrière, pour faire en sorte qu’elles puissent accéder à tous les postes dont elles rêvent. « Nous faisons en interne des formations, des ateliers dans lesquels on apprend par exemple aux femmes à se présenter. Nous avons un programme de marrainage : à chaque jeune fille qui rentre chez Dell on lui attribue une marraine, comme ça elle bénéficie de son réseau.

Notre autre programme, IT is not just for geeks, on fait venir des collégiens et des lycéens avec leur professeur, toute une journée. On les fait travailler sur les stéréotypes, on leur explique les métiers chez Dell, ceux techniques de commerciaux, supports technique, informatique ; ceux qui ne sont pas techniques comme le marketing, les ressources humaines, la finance… 

L’Association True hability gère les gens en situation de handicap. Elle sensibilise les managers à gérer le handicap dans leur service.»

Imprimer

À lire aussi

Sur le même sujet

Le handicap avec l’Onisep : http://www.onisep.fr/Formation-et-handicap

Sur le web

Dell Montpellier vient de fêter ses 25 ans. On retrouve sur le site essentiellement des fonctions support technique et commercial.

Fédération des Aveugles et Amblyopes de France Languedoc-Roussillon http://www.faf-lr.fr/

Fédération des Aveugles et Amblyopes de France http://www.aveuglesdefrance.org/

Toutes les aides et services pour compenser le handicap avec l’Agefiph

Et avec le Fiphfp (fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique)

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels