Accueil Occitanie Montpellier Publications de la région Publications thématiques Onisep+

Onisep Plus n°36 - J’aime soigner, je veux aider !

Languedoc-Roussillon - Montpellier / publication : 21 mars 2016
Aider, soigner : au cœur des attentes et des besoins des populations

couv_onisep+_N°36

Proposé par l’Onisep, le magazine régional Onisep Plus vient de paraître. Ce dernier numéro « J’aime soigner, je veux aider ! » met en lumière un secteur porteur d’emplois pour la région : le sanitaire et social. Diffusé gratuitement dans l’académie de Montpellier, ce magazine est à disposition des équipes éducatives, des élèves dans les CDI, CIO, points info jeunesse

Télécharger le numéro

Feuilleter le numéro

 

Une filière porteuse d’emplois

Dans un contexte économique dégradé, rendant difficile l’insertion des jeunes sur le marché du travail, le secteur sanitaire et social tire son épingle du jeu. Cette filière offre de réelles garanties d’emplois et cela grâce notamment à la demande de soins qui ne cesse d’augmenter et au vieillissement du personnel déjà en activité. A titre d’exemple, le Centre d’Analyse Stratégique estime que les métiers d’aides soignants et d’infirmiers permettraient de créer environ 350 000 emplois en dix ans en France.

Des métiers accessibles sans le bac !

La filière sanitaire et sociale recouvre les emplois et les diplômes destinés à répondre aux besoins de la vie quotidienne des personnes. Afin d’accéder à ce secteur, de nombreuses voies sont possibles et certains cursus sont accessibles sans le bac. Sous l’impulsion de la Région de nombreuses formations sont accessibles par la voie de l’apprentissage. C’est le cas des CAP et bacs pro mais aussi de certains brevets d’Etat, diplômes de l’animation ou encore des diplômes d’Etat tels que ceux d’assistant familial ou de moniteur-éducateur.

La mixité professionnelle, c’est bon pour l’emploi !

Les professions de la filière sanitaire et sociale, à l’instar de nombreuses autres familles de métiers, restent très « genrés » avec une forte dominante féminine. Ce secteur porteur d’emplois connaît des difficultés de recrutement. Par exemple certains métiers comme aides à domicile ou aides ménagers ou ménagères qui sont jugés difficiles ne comptent que 3% d’hommes. Dans ce contexte, la mixité professionnelle est devenu un enjeu majeur tant d’un point de vue humain qu’économique.

Travailler dans le social en situation de handicap, c’est possible !

Témoignage de Nellie 22 ans, atteinte d’une infirmité motrice cérébrale et actuellement en master Intervention et développement social.

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels

Accueil Toute l'actu nationale

monorientationenligne.fr