Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

Onisep Plus n°51 - Travaux publics, bâtiment, des activités solides !

Languedoc-Roussillon - Montpellier / Publication : 10 février 2020
Le secteur du Bâtiment et des Travaux Publics (BTP) en Occitanie, avec plus de 114 000 salariés, est un des principaux employeurs de la région, après l’industrie et les métiers de service. Le point dans ce magazine sur ce secteur très porteur en région.

couv_onisep+N°51

« Les métiers de la construction offrent un panel très large d’orientation et font appel à de nombreux profils très diversifiés, généralistes ou spécialisés. Plus de 40 métiers avec des perspectives d’évolution importantes sont répertoriés au sein de cette filière. Les besoins exprimés par les entreprises concernent tous les niveaux de formations et diplômes, pour des emplois d’ouvriers, ouvriers qualifiés, conducteurs d’engins, personnel d’encadrement, ingénieurs… » Ainsi s’exprime Jocelyne Blaser, Directrice de la CERC Occitanie, Cellule économique régionale de la construction, dans son édito. Malgré tout, poursuit-elle, « ce secteur souffre d’un déficit d’image et d’attractivité alors que les besoins en recrutement sont forts ». À la lecture de ce magazine, équipes éducatives et élèves en sauront plus sur ce secteur et ambitionneront, pourquoi pas, une carrière dans le bâtiment ou les travaux publics !

Les travaux publics / bâtiment : la différence

Sur la route : présents ! Dans les établissements publics : présents ! À la maison : présents ! Les travaux publics sont partout et innervent le paysage français. Indubitablement liés aux activités du bâtiment, ils tirent leur spécificité de la taille de leurs ouvrages et leur visée. Là où les professionnels du bâtiment (gros œuvre ou second œuvre) construisent des maisons, immeubles, entreprises... ceux des travaux publics construisent des ponts, routes, tunnels... en bref des infrastructures, des ouvrages d’art et de génie civil qui permettent le déploiement du territoire et facilitent la vie des citoyens.

Le bâtiment et les travaux publics en Occitanie en chiffres

- 15,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires

- 69 727 établissements

- 121 247 salariés

- Plus de 25 % d’actifs non salariés.

Des métiers, pour toutes et tous…

Le secteur offre un large panel d’activités. Certains exécutent des directives comme les conducteurs d’engins ou en voirie urbaine, les constructeurs de routes, en ouvrages d’art, de réseaux de canalisations, les monteurs de réseaux électriques. D’autres plus qualifiés planifient, vérifient et coordonnent : les chefs d’équipe, de chantier, les conducteurs de travaux.

D’autres métiers plus rares peuvent intervenir sur un chantier. C’est le cas du scaphandrier en milieu marin ou du cordiste pour réaliser des travaux difficiles d’accès. Enfin, les experts en maquette numérique vont également être très prisés vu l’explosion des outils numériques et de la modélisation 3D. En dehors des compétences techniques, managériales et en matière environnementale, les recruteurs sont également très sensibles à d’autres aspects liés au savoir-être : réactivité, capacité d’adaptation, prise d’initiative, capacité à travailler en équipe notamment.

… et bien entendu, des formations qui collent aux compétences demandées par les employeurs

Il est possible de s’engager dans cette filière dès la fin de la classe de 3e en optant pour un CAP ou bac professionnel du secteur. Depuis la rentrée 2019, la mise en place de familles de métiers en classe de 2de professionnelle permet un choix de formation plus progressif. En effet, avec cette organisation, la classe de 2de devient commune à plusieurs spécialités de bacs professionnels nécessitant l’acquisition de compétences de base similaires. Lire pp.14-15.

À bac + 2, la complexification des chantiers, les avancées technologiques et la recherche de qualité globale et durable de la construction induisent la montée et l’évolution des compétences au sein des différents métiers du bâtiment mais aussi la création d’emplois qualifiés. Voir pp. 16-17.

Rencontres

Le magazine Onisep Plus, c’est avant tout des rencontres ! Nous avons choisi de vous présenter : Audrey, responsable de secteur BPE, Béton prêt à l'emploi ; Yann, architecte à l'agence Nobert Brail ; Clara, référente BIM ; ou encore Maxime, monteur-câbleur (pages 20-23).

Handicap et BTP ? Mais oui !

La loi Pour la liberté de choisir son avenir professionnel réforme l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés ; en Occitanie, le Centre de formation d'apprentis spécialisé forme des jeunes aux métiers du bâtiment et des travaux publics. Alors, oui, handicap, apprentissage et BTP : c'est possible ! À lire p.24.

 

 

Sophie Salvadori, rédactrice Onisep Occitanie

Au sommaire du magazine

Enquête

Le secteur du BTP, de belles carrières à bâtir p. 2

Les travaux publics ont le vent en poupe ! p. 4

Le bâtiment, en perpétuelle construction p. 8

 

Le point Région

3 questions à... Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée p.12

 

Support pédagogique

Explorez avec vos élèves la voie professionnelle ! p.13

 

Écoles / Formations

Se former au BTP après la 3e, pour de solides fondations p. 14

 

Après le bac

À bac + 2 : évolution des compétences p. 16

Et après le bac + 2 ? p. 18

 

Monde professionnel

Audrey, responsable de secteur BPE, Béton prêt à l'emploi p. 20

Yann, du plan à la maquette 3D p. 21

Clara, référente BIM p. 22

Avec Maxime, le courant passe ! p.23

 

Handicap

Situation de handicap ? Oser le BTP ! p. 24 

Vient de paraître

Élargir ses horizons
professionnels