Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

Création d'une classe de 3e "prépa-métiers"

Languedoc-Roussillon - Montpellier / Publication : 16 avril 2019
À compter de la rentrée 2019, les élèves volontaires des classes de 3e de collèges publics et privés sous contrat pourront bénéficier d'une organisation spécifique des enseignements dans le cadre d'une classe de 3e « prépa-métiers ».

 3e prépa-métiers

Implantées en collège, lycée professionnel ou lycée polyvalent, les classes de 3e prépa-métiers se substituent aux classes de 3e dites préparatoires à l’enseignement professionnel (3e prépa-pro). Elles ont pour objectif d'accompagner les élèves dans la construction de leur projet de poursuite d'études en particulier vers la voie professionnelle sous statut scolaire et par apprentissage. Pour ce faire, les enseignements proposés viseront la découverte professionnelle des métiers et des formations professionnelles en même temps que l’acquisition du socle commun de connaissances, de compétences et de culture.  Elles comporteront à ces fins des enseignements communs et complémentaires, des séquences d'observation, des stages en milieu professionnel et des périodes d'immersion dans des lycées,  dans des CFA ou dans des unités de formation par apprentissage.

L’accès aux de 3e prépa-métiers sera possible à l’issue de la classe de 4e  (générale, Segpa) ou dans le cadre d’un redoublement de la classe de 3e (générale ou Segpa).

La demande d'admission devra être présentée par l'élève (ou son représentant légal) au chef d'établissement d'origine. Les candidatures seront examinées par une commission placée sous l'autorité du recteur d'académie sur la base du dossier constitué par le ou la chef/fe d'établissement.
Les élèves scolarisés en prépa-métiers prépareront le DNB (Diplôme National du Brevet), série au choix, la série professionnelle est néanmoins privilégiée. À l’issue de cette année, les élèves de « prépa-métiers» participeront à la même procédure d’orientation et d’affectation que les autres élèves.
La poursuite d’études se fera, le plus souvent, en seconde professionnelle en lycée ou par la voie de l’apprentissage mais n’exclut pas des possibilités offertes par la voie générale ou technologique.

 

Audrey Coster, rédactrice Onisep

À lire aussi

Haut de page

Vient de paraître