Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Accueil Occitanie Toulouse Équipes éducatives Égalité filles-garçons

Des inégalités dès le début de carrière entre les femmes et les hommes : l’impact des filières d’études (INSEE Analyses)

Midi-Pyrénées - Toulouse / publication : 6 octobre 2017
Dès l’entrée dans la vie active et professionnelle, les inégalités entre femmes et hommes apparaissent, avant même que les contraintes familiales et l’effet « carrière » n’aient pu jouer.

bacfilles

Ainsi en Occitanie, les femmes de moins de 30 ans non diplômées de l’enseignement supérieur sont bien moins nombreuses que leurs homologues masculins à exercer un emploi en 2013.

Le diplôme post-bac permet de gommer presque intégralement ces inégalités en matière d’accès à l’emploi, mais les jeunes femmes occupent alors moins souvent des postes de cadres. Ces inégalités professionnelles s’expliquent en grande partie par les filières de formation choisies, souvent moins porteuses sur le marché du travail pour les jeunes femmes. Celles-ci s’orientent moins vers les filières sélectives et compétitives, alors même qu’elles réussissent mieux aux examens.

Depuis les années 2000, les choix d’orientation encore souvent très genrés se rééquilibrent un peu dans certaines filières, à l’exception notamment des formations universitaires scientifiques.
Dans la région comme au niveau national, les filles dévoilent leurs appétences pour les matières littéraires ou économiques et sociales dès le choix de la série du baccalauréat : en Occitanie, les filières L (Littéraire) et ES (Économique et social) comptent respectivement 79 % et 61 % de filles. À l’inverse, elles sont minoritaires (47 %) dans la série S (Scientifique).

https://www.insee.fr/fr/statistiques/fichier/version-html/3123428/lm_ina_51.pdf

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels