Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

Le CAP primeur en prime

Midi-Pyrénées - Toulouse / Publication : 23 mai 2019
Le CAP Primeur fera son apparition dès la rentrée scolaire 2019 au lycée Jean de Prades de Castelsarrasin et c’est une nouveauté dans l’académie de Toulouse !

CAP Primeur - article

Des compétences variées

Red Delicious, Resistant Tavelure, Breaburn ou encore Elstar… Autant de noms qui ne vous évoquent peut-être rien. Mais si à cela se rajoutent la Gala, la Granny, la Pink Lady, tout s’éclaire ! En devenant « employé qualifié primeur »  vous connaîtrez les variétés des produits, leur origine, leur conservation. Par vos connaissances et la mise en avant de vos fruits et légumes, vous donnerez envie aux consommateurs d’acheter vos produits. Mais attention, vos compétences ne s’arrêteront pas là !

Le CAP primeur propose 2 grands pôles de compétences professionnelles : tout ce qui concerne l’approvisionnement, le stockage et la préparation des fruits et légumes mais également ce qui renvoie à la mise en valeur et à la vente. Être primeur veut donc aussi dire savoir éditer un bon de commande, gérer sa facturation, la livraison et, bien sûr, avoir le sens du commerce.

Une formation unique et porteuse d’emplois dans l’académie de Toulouse

Le lycée Jean de Prades proposera donc cette formation en septembre 2019 sous statut scolaire et alliera connaissances théoriques générales mais aussi professionnelles. Une formation en entreprise entre 7 et 8 semaines par an vous permettra donc de mettre à profit les savoirs et savoir-faire acquis en classe. A l’issue de ces 2 années, vous pourrez intégrer directement le marché du travail ou bien poursuivre, dans certains cas, vos études. Le manger sain et éco-responsable étant d’actualité, les perspectives d’emploi sont très favorables d’autant que les professionnels attendaient avec impatience cette reconnaissance. De multiples possibilités s’offriront alors à vous : commerce de détail, rayons fruits et légumes en petites, moyennes et grandes surfaces, magasin de producteur en vente directe, coopérative, centrale d’achat…

 

Angélina Landes, rédactrice Onisep Occitanie

 

Vient de paraître