Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

Interview de René Heuzey, cinéaste sous-marin depuis plus de 30 ans

Paca - Aix-Marseille / Publication : 1er juillet 2019
Faites la connaissance de René Heuzey, cinéaste sous-marin depuis plus de 30 ans et engagé dans la protection de l'environnement avec l'association un Océan de vie.

René Heuzey

Un cinéaste palmé 

 

René Heuzey débute d’abord sa carrière comme plongeur. Là il prend conscience de la beauté des fonds sous-marins. Pour lui, la Méditerranée n’est pas comme il l’entend alors à l’époque « une mer morte ». Bien au contraire… Il décide d’acheter une caméra et de commencer à filmer afin de montrer et défendre sa propre vision de la Méditerranée. C’est le début d’une véritable passion qui ne le quittera plus!

 

L’aventure démarre lorsqu’il décroche une palme d’or en 1989 au Festival de l’image sous-marine à Antibes pour un film portant sur la catastrophe du Liban en 1905 1. Il achète du matériel professionnel, se lance dans un secteur innovant à l’époque et crée la société Label Bleu Production en 1990. Il tourne un premier sujet pour Thalassa dédié à la Comex.

 

C’est le début d’une magnifique aventure qui l’amènera à produire des films à la fois pour la télévision (TMC - plus de 200 épisodes pour la série H2O, France TV – Thalassa, C’est pas sorcier, TF1- Ushuaïa …) comme pour le cinéma. Il collabore ainsi avec des réalisateurs comme Luc Besson pour Kusrk par exemple, Jacques Perrin pour Océans, ou encore Yann Arthus-Bertrand pour Planète Océans.   Il a travaillé aussi sur le série Blue Planet II de la BBC.

 

René Heuzey voue aussi une réelle affection pour les requins et les cachalots qu’il apprendra à mieux connaître au fil des ans et des plongées. Pour lui, le requin, présent depuis plus de 450 millions d’années, c’est « le seigneur, le fugitif des mers, un animal fantastique, numéro 1 de la chaîne alimentaire ». Quant au cachalot, c’est « un humaniste qui évolue en famille ». Grâce à ses nombreuses observations effectuées régulièrement depuis 9 ans, les scientifiques progressent dans leurs connaissances de ce mammifère et améliorent considérablement leur niveau d’information. Ainsi apprennent-ils par exemple qu’un bébé cachalot peut être allaité par plusieurs mamans et même par une nounou qui n’a jamais eu de petits! Cet amoureux des mers reconnaît tout l’intérêt de travailler avec des scientifiques comme François Sarano 2 pour avancer dans la compréhension de leur comportement.

 

 

 

Un projet éco-citoyen 

 

ocean de vie logo

 

 

Il crée aussi l’association Océan de vie qui porte un projet éco-citoyen pour lutter contre la pollution marine. 

Grâce à ses films, il veut aussi sensibiliser l’opinion et en particulier les jeunes générations sur la protection des océans, la sauvegarde des espèces. Pour cela, il intervient régulièrement dans les écoles, en France et à travers le monde – Marseille, Madagascar, Japon, Russie, Ile Maurice, Nouvelle Zélande, Maroc, Tunisie - pour s’adresser aux enfants et leur expliquer la faune et la flore. Éternel optimiste, il est persuadé qu’on retient beaucoup plus facilement une belle image. En montrant ses vidéos, les enfants le reconnaissent, savent ce qu’il fait et il peut alors répondre à toutes leurs questions. La vulgarisation passe également par des sorties terrain. En allant sur la plage, ils découvrent les interactions entre l’homme et la nature. Ils ramassent les déchets, les analysent. Il s’agit de les amener à mieux connaître leur environnement pour davantage le préserver. René Heuzey est fondamentalement convaincu que l’éducation est un vecteur essentiel pour avancer et faire évoluer les mentalités, les comportements. Il souhaite créer une plateforme internationale collaborative, en lien avec les écoles, labellisée par la DGESCO et dédiée à la fois à la valorisation des échanges culturels et à la protection des écosystèmes marins. Ce site web permettrait une réelle ouverture sur le monde, en facilitant la communication entre enfants, issus de pays différents et la transmission d’expériences, de pratiques autour de la préservation de leur environnement. 

 

Compte-tenu de l’évolution du paysage audiovisuel, de la diminution des magazines consacrés à la mer et des pratiques des spectateurs, de plus en plus connectés à leur téléphone, René Heuzey s’adapte. Devenu formateur agréé, il transmet les bases du métier de chef opérateur sous-marin en insistant tout particulièrement sur la sécurité et le respect de l’environnement.

 

Le secret de sa longévité ? Sa passion pour les océans ! Et le plaisir qu’il éprouve chaque jour dans son travail.

 

Il nous confie quelques conseils pour réaliser de belles images :

-          Etre un bon plongeur : impératif numéro 1

-          Etre patient

-          Accepter ce que la nature nous offre, être là au bon moment

-          Se laisser accepter

-          La concentration sur les images peut parfois nous faire oublier la notion du temps qui passe. Il faut toujours être extrêmement vigilant et ne jamais oublier les règles de sécurité.

 

A l’occasion d’un tournage en Arctique pour l’émission Thalassa, René Heuzey a eu l’immense chance de nager avec un ours polaire et de pouvoir le filmer de très prés. Cette séquence reste l’un de ses plus beaux souvenirs !  

En 2020, René Heuzey aimerait fêter avec son ami Jacques Perrin les 10 ans de la sortie du film Océans et réaliser un film sur les cachalots. On ne peut qu’espérer que ces projets se concrétisent….pour notre plus grand bonheur !

 

 

 

1)       En 1989, il remporte la palme d'or au prestigieux festival d'Antibes pour un film narrant l'histoire du terrible naufrage du Liban (plus de 100 victimes), coulé au début du siècle au large de Marseille. 

2)       François Sarano est Docteur en Océanologie consultant. Spécialiste de la plongée libre avec le grand requin blanc. Plongeur professionnel, chef d’expédition, et conseiller scientifique du Commandant Cousteau, il a participé à une vingtaine d’expéditions à bord de la Calypso. Il a été responsable du département « Ressources Halieutiques » au WWF France et à l’origine, avec Laurent Debas, du concept d’UEGC, Unités d’Exploitation et de Gestion Concertées, pour une gestion durable des ressources halieutiques par les pêcheurs. Il est également fondateur de l’association Longitude 181 Nature dont l’objectif est la protection du milieu marin et le partage équitable de ses ressources, en s’appuyant sur la Charte Internationale du Plongeur Responsable. Conseiller scientifique et co- scénariste du film Océans, co-auteur de la série de documentaires « Le peuple des Océans » (réal J. Perrin et J. Cluzaud). Co-auteur avec Stéphane Durand des livres Océans (Ed. Seuil).

À lire aussi

Sur le même sujet

ÉCO du SUD : des fiches thématiques sur les secteurs professionnels

Cette nouvelle collection vise à donner aux équipes éducatives et aux élèves un panorama synthétique de différents secteurs d'activité de la région SUD.
Avec pour chaque fiche : les grandes tendances de l'économie, des repères en PACA, des exemples de métiers et de formations, des témoignages de professionnels.

Haut de page

Vient de paraître