Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Accueil Provence-Alpes-Côte d'Azur Nice Informations métiers Découvrir les secteurs professionnels InfoNice

Sommaire du dossier

InfoNice

L’économie verte

Paca - Nice / Publication : 12 janvier 2016
L’économie verte désigne les éco-activités dédiées à l’environnement comme le traitement des déchets par exemple et les activités « périphériques » favorables à l’environnement comme la construction de maisons en briques monomur pour une isolation thermique de Haute Qualité Environnementale (HQE). L’économie verte vise uniquement à concilier économie et écologie alors que le développement durable englobe l’environnement, l’économie et le social...

visuel eco verte

Les éco-activités dédiées à l’environnement ou « métiers verts » ont pour finalité de mesurer, prévenir, maîtriser et corriger les impacts négatifs sur l’environnement.
En région PACA, ils représentent 1% de l’emploi total régional soit environ 9500 emplois.

Les emplois verts sont répartis en 3 familles :

  • La prévention des risques : chargé-e d’études environnementales, technicien-ne hygiène-sécurité-environnement, juriste environnement, météorologue…
  • La protection de l’environnement : chargé-e de mission dans un parc naturel, conseiller-e en maîtrise de l’énergie, technicien-ne de rivière… Attention ! La protection de la nature est une filière de formation très attractive, néanmoins les emplois ne concernent que 12% des métiers verts, soit à peine plus d’un millier d’emplois sur l’ensemble de la région PACA.
  • Le traitement des pollutions et ingénierie : responsable de la gestion des déchets, acousticien-ne, technico-commercial-e environnement…

Les métiers verdissants sont ceux dont la finalité n’est pas directement environnementale, mais qui doivent prendre en compte de façon significative et quantifiable la dimension environnementale dans leur pratique. On dénombre 47 familles de métiers verdissants : isolation des bâtiments, gestion des flux de marchandises, entretien raisonné des espaces verts, contrôle de la dépense énergétique de lignes de production… Cela représente en région PACA environ 265 000 emplois, soit 13% de l’emploi total régional.

Au total, 11 filières sont concernées par la croissante verte :

  • Agriculture et forêts
  • Automobile
  • Bâtiment
  • Biodiversité et services écologiques
  • Eau, assainissement, déchets et air (EADA)
  • Construction électrique, électromécanique et réseau
  • Energies renouvelables
  • Mer
  • Raffinage, carburant, et chimie
  • Tourisme
  • Transports

En région PACA, cinq familles de métiers verdissants concentrent 80% des effectifs des professionnels :

le bâtiment, le transport/logistique, la maintenance, les études et recherches, l’entretien et la création des espaces verts.

Métiers

 

Les États et les collectivités locales ont un rôle essentiel à jouer pour se préparer à la transition énergétique. En décembre 2015, la France a accueilli près de 196 pays pour une grande Conférence sur le Climat

(COP21). En 2013, la Région PACA et L’État ont élaboré le Schéma Régional Climat Air Energie (SRCAE) qui définit les objectifs et actions à mettre en œuvre pour maîtriser la demande énergétique, lutter contre la pollution, développer les énergies renouvelables et s’adapter aux changements climatiques.
Les mesures prises en faveur de la croissance verte participent à l’évolution des métiers et de l’offre de formation. Alors, nouveaux métiers ou métiers en mutation ? Panorama de quelques métiers phares de l’économie verte.

 

Agriculture et forêts

Viticulteur-trice bio

Le-la viticulteur-trice réalise tout ou partie des opérations suivantes : culture de la vigne, récolte du raisin, fabrication du vin, conditionnement et vente. Et pourquoi ne pas se tourner vers le bio ? L’Agence française pour le développement et la promotion de l’agriculture biologique indique que si la part de la surface agricole utile (SAE) nationale cultivée selon le mode biologique atteint 4,14 %, la région PACA est la première région en surfaces engagées en bio.
Source : www.agencebio.org
Plus d’info : Chlorofil
CAPA Métiers de l’agriculture, Bac pro Conduite et gestion de l'exploitation agricole option vigne et vin, BP Responsable

Forestier-e

Ouvrier-e, technicien-ne ou ingénieur-e ?
Le métier d’ouvrier forestier comporte deux volets. D'une part, l'entretien et l'exploitation de la forêt, réalisés par les bûcherons ; d'autre part, l'aménagement et le reboisement de la forêt, effectués par les sylviculteurs. Le technicien, lui surveille et gère la forêt. Il décide quels arbres doivent être abattus, quelles parcelles sont à replanter... L’ingénieur gère les projets d'aménagement et d'exploitation d’un territoire. Il élabore des plans de gestion de la forêt sur 15 ou 20 ans.
Bac pro Forêt, Bac pro Gestion des milieux naturels et de la faune

Biodiversité et services écologistes / Mer

Garde du littoral

Près de 900 gardes du littoral sont employés par les collectivités locales et les associations gestionnaires pour gérer et entretenir les sites du Conservatoire du littoral. Plusieurs métiers
sont concernés : agent d’entretien nature, garde-animateur ou gestionnaire, technicien de gestion du littoral, gérant, conservateur… Si ces emplois requièrent des niveaux de qualification allant du CAP au Bac+5, tous ont pour vocation de protéger la nature au travers de deux actions complémentaires:
l’accueil, la sensibilisation et l’information du public d’une part, l’entretien et la protection des sites et des équilibres écologiques d’autre part.
Pas de diplôme spécifique, mais de nombreuses formations sont souhaitées : CAPA Entretien de l'espace rural, bac pro Forêt, BTSA Gestion forestière, BTSA Gestion et maîtrise de l'eau, BTSA Gestion et protection de la nature…
Plus d’info : J’aime la nature ; Je veux protéger la planète ; tout savoir sur les métiers de la biodiversité

Energies renouvelables

Le secteur du génie énergétique est un secteur porteur en pleine expansion. La filière énergie concerne le secteur de la production, du transport, de la distribution (réseaux, bioénergie, éolien, thermique) et des services à l’énergie (maintenance, ingénierie, maitrise énergie, isolation habitat,
formation, logistique).
Plus d’info : www.rescompass.org

Géothermicien-ne

L'eau, l'air, la terre : trois ressources renouvelables permettant de produire du chauffage, de l'eau chaude sanitaire et de la climatisation. La géothermie regroupe de nombeux professionnels : le chercheur géothermicien qui met au point des méthodes pour récupérer à moindre coût l’énergie souterraine après sondage des terrains. L’ingénieur géothermicien qui conçoit et réalise les installations pour exploiter l’énergie après exploration du sol grâce aux entreprises de forages lui
permettant d’évaluer les possibilités de rendement. Le foreur thermique qui réalise la construction des installations en surface. Enfin la chaleur est transformée pour l'usage quotidien.
Suivant la nature et la grandeur du projet, de nombreux spécialistes peuvent être sollicités : géologues, géochimistes, hydrogéologues…
Plus d’info : www.onisep.fr/Ressources/Univers-Metier/Metiers/geothermicien-geothermicienne

La géothermie se développe !
17% de l’énergie de la Principauté de Monaco est produite grâce à 70 PAC (géothermie sur pompe à chaleur) utilisant la ressource mer. Concernant le secteur recherche, récemment, le projet Optima Pac, destiné à maîtriser l’impact des pompes à chaleur sur le milieu marin (Veolia/Dalkia) a nécessité
quatre ans de travaux et mobilisé 25 chercheurs et ingénieurs.
Source : www.veolia.fr

Installateur-trice chauffagiste géothermique

Production d’électricité, de chauffage, climatisation… Il existe plusieurs techniques en géothermie. Dans les nappes aquifères (qui contiennent de l'eau) souterraines et où la température est supérieure à 150 °C, elle devient électricité. Elle est gérée par des techniciens et ingénieurs électriciens. À basse température (nappes à moins de 100 m de profondeur entre 30 et 100 °C), elle assure le chauffage des villes. À très basse température (entre 10 et 30 °C), les chauffagistes spécialisés, les thermiciens et les frigoristes l'utilisent sous forme de chauffage et de climatisation individuelle. L’installateur-trice chauffagiste en géothermie installe des pompes à chaleur
géothermique pour chauffer des maisons individuelles. CAP Installateur thermique, MC Maintenance en équipement thermique individuel, Bac pro Technicien en installation des systèmes énergétiques et climatiques, BP Monteur en installations du génie climatique et sanitaire. BTS Fluides, énergies, domotique option A génie climatique et fluidique, Licence professionnelle Maîtrise de l’énergie,
électricité, développement durable.
Plus d’info : www.onisep.fr/Ressources/Univers-Metier/Metiers/monteur-Domoticien-ne

Au croisement de l’informatique, de l’électrotechnique, de l’électronique et des télécommunications, le domoticien conseille et propose à ses clients des solutions techniques permettant de mesurer, surveiller et contrôler différents systèmes automatisés d’une maison ou d’un bâtiment : mettre
en route son chauffage à distance, allumer une lumière par la voix, émettre une alarme en cas de fuite d’eau… Il établit la proposition technique et commerciale, coordonne l’étude et la réalisation du projet.
Bac STI2D Energie et environnement, BTS Fluides, énergies, domotique option C domotique et bâtiments communicants
Plus d’info : www.onisep.fr/Decouvrir-les-metiers/Actus-2015/Magaly-17-ans-son-stage-d-electricienne

Les femmes en vert

Les femmes sont sous-représentées dans les métiers de l’économie verte, néanmoins elles sont souvent plus diplômées que les hommes, sur des postes qualifiés ou d’encadrement.
Pour des exemples de métiers recherchés, ouverts aux femmes et aux hommes, consultez la brochure téléchargeable de l’ARPE

Formations Académiques

Agriculture et forêts, protection du Littoral

Bac pro Forêt
Lycée de la Montagne Valdeblore

Bac pro Gestion des milieux naturels et de la faune
CFA horticole et agricole Hyères

BTSA Gestion et maîtrise de l'eau
CFPPA vertdazur Antibes

Environnement et énergies renouvelables

CAP Installateur thermique
CFA BTP Max Fiorini Antibes, CFA BTP du Var Toulon

MC Maintenance en équipement thermique individuel
CFA BTP Max Fiorini Antibes

BP Monteur en installations du génie climatique et sanitaire
CFA BTP du Var Toulon

Bac STI2D Energie et environnement - 4 spécialités : architecture et construction (1), énergies et environnement (2), innovation technologique et écoconception (3), systèmes d’information et numérique (4)
Lycées : Vinci Antibes (1234), Ferry Cannes (1234), Goscinny Drap (4), Tocqueville Grasse (34), Curie Menton (2), Albert 1er Monaco (2), Apollinaire Nice(234), Les Eucalyptus Nice (234), Don Bosco Nice(23), Camus Fréjus(24), Costebelle Hyères(234), Langevin La Seyne sur mer (1234), Val d’Argens Le Muy (2), Edison Lorgues (1234), St Maximin Ste Baume (234), Rouvière Toulon (234)

Bac pro Technicien en installation des systèmes énergétiques et climatiques
Lycées : Vauban Nice, Val d’Argens Le Muy, Maurice Janetti, Saint-Maximin La Sainte Baume

BTS Fluides, énergies, domotique
- option A Génie climatique et fluidique et option B froid et conditionnement d'air
Lycée Léonard de Vinci Antibes
- option C domotique et bâtiments communicants
Lycée Paul Langevin La Seyne sur Mer

LP Génie civil et construction spécialité bâtiments à hautes performances énergétiques
Fac de Sciences et techniques Nice

LP Electricité et électronique spécialité électrotechnique et énergies renouvelables
IUT Nice Côte d’Azur

LP Maîtrise de l’énergie, électricité, développement durable
IUT Toulon

Master Sciences de la Terre et de l’environnement spécialité gestion de l’environnement et du développement durable
Fac de Sciences et techniques Nice

Master Géographie spécialité géoprospective, aménagement et durabilité des territoires
Fac Espaces et culture Nice

Diplôme d’ingénieur spécialité prévention des risques, environnement
ESAIP Grasse

Diplôme d’ingénieur
SeaTech Université de Toulon

Et aussi

Animation

BPJEPS spécialité éducation à l’environnement et développement durable
Direction départementale de la cohésion sociale

Commerce

BTS Technico-commercial spécificité énergie et environnement dominante énergies renouvelables
 Lycée du Val d’Argens Le Muy

Communication

Master Information et communication spécialité communication écocitoyenne, patrimoine et développement durable
Fac de lettres Nice

Droit

Master Droit économique et des affaires spécialité gestion juridique des risques et développement durable
Fac de droit Nice

Qualité

DU Excellence Industrielle et Environnementale, LP Métiers de la Qualité
Université de Toulon

 

« Ma passion pour le développement durable a fait évoluer mon métier ! »

photo temoignage

Construire un bâtiment « développement durable » nécessite de nombreux spécialistes !

J’ai travaillé 15 ans en tant que syndic de copropriété avant d’intégrer le service «logistique,
achat, travaux, maintenance» de la chambre des métiers des Alpes Maritimes (CMA06). En 2007, quand la CMA06 a voulu construire son nouveau siège social, j’ai été associé au projet. Lors de la rédaction du cahier des charges, j’ai impulsé l’idée de construire un bâtiment passif à énergie positive, c’est-à-dire un bâtiment dont la consommation énergétique au mètre carré est très basse et qui produit plus d’énergie qu’il n’en consomme pour son fonctionnement.

De nombreux corps de métier sont intervenus pour réaliser cet ouvrage: un cabinet d’architecture, d’assistance à maîtrise d’ouvrage spécialisé en développement durable (OASIIS), le gros œuvre qui doit veiller aux problèmes d’isolation thermique, le second œuvre avec le plombier-chauffagiste pour l’installation de la pompe à chaleur, l’électricien qui a installé des panneaux solaires photovoltaïques, une entreprise de domotique pour la conception du logiciel de suivi de la consommation énergétique du bâtiment (Deltadore), une entreprise d’espaces verts spécialisée dans les murs végétaux, un cabinet d’étude pour la vérification de l’étanchéité d’air en fin de construction (polyexpert environnement)… Ce bâtiment, inauguré en mars 2014 fait ainsi partie des 100 bâtiments exemplaires à basse consommation dont la construction a été soutenue par la Région PACA.

Il n’y a pas que le côté technique, il faut aussi gérer l’aspect humain. En tant « qu’intendant », une de mes missions est de suivre et gérer la consommation du bâtiment. Pour 40 personnes, il y a 50 compteurs électriques et 30 compteurs eau ! Le logiciel de gestion technique centralisée du bâtiment (GTB) permet de suivre les consommations et d’ajuster les paramètres comme la température des bureaux… Mais attention ! Si ce logiciel permet de récupérer des données, il ne fournit pas la méthode pour réduire les consommations ! Or l’aspect humain est très important. Une partie de mon travail consiste à faire évoluer les pratiques tout en évitant un mécontentement des salariés qui impacterait l’ambiance de travail.

Dans les mairies, on fait appel aux économes de flux pour réduire la facture du budget énergie. On va les retrouver à plein temps dans les collectivités locales ou dans les points espace info énergie.

Paul de Coninck, en charge de la construction du nouveau siège de la CMA06.

Imprimer

Guides gratuits d'orientation

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels