Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Accueil Provence-Alpes-Côte d'Azur Nice Informations métiers Quels métiers dans ma région ? A la rencontre de professionnel.le.s

Sommaire du dossier

A la rencontre de professionnel.le.s

Maraîcher, une reconversion après la finance

Paca - Nice / Publication : 4 juin 2019
Après avoir travaillé plusieurs années dans une banque et au service finance d’un armateur, Jeroen Bogers choisit de se reconvertir dans le maraîchage naturel.

Maraicher Visuel

Quel est votre parcours ?

Après un bac scientifique, j’ai choisi de poursuivre en école de commerce avec une spécialisation finance.

J’ai  travaillé ensuite plusieurs années dans une banque, puis chez un armateur à Marseille où je m’occupais de financer des navires.

Parallèlement, j’étais bénévole dans une association de permaculture et je me suis familiarisé avec le maraîchage, les plantes, la vie de la terre…

De plus en plus intéressé par les questions environnementales, j’ai trouvé un emploi de chef de projets dans une association de défense de la biodiversité. Transformée en société coopérative à intérêts collectifs à but non lucratifs, elle avait pour vocation de réconcilier le développement économique avec les limites de la biosphère.

Pourquoi ce virage ?

J’ai pris conscience que je  voulais un métier différent, plus en lien avec la nature et la protection de la planète. J’avais envie de m’investir pour l’environnement et aussi  d’avoir un travail à l’extérieur, plus manuel, plus concret.

J’ai alors décidé de me former au maraîchage.  Accompagné par l’ADEAR PACA (Association pour le développement de l’emploi agricole et rural) et la Chambre d’agriculture avec qui j’ai établi un plan de professionnalisation personnalisé sur les compétences à acquérir, je suis actuellement en formation pour 6 mois.  J’alterne les sessions courtes, d’un jour à une semaine, sur les techniques, les outils, la  gestion d’une exploitation agricole, la mise en culture, le plan d’assolement, la commercialisation des produits… avec des périodes de stages chez un maraîcher.

C’est un métier complexe qui demande un panel large de savoirs : comment faire pousser les légumes, comment se comporte le sol et les micro-organismes de la terre, comment traiter les maladies de façon naturelle ou établir un planning de trésorerie et de cultures sur 3 ans…Il faut de la rigueur, de l’organisation, être bricoleur, avoir des capacités physiques…et la sérénité pour accepter les nombreux aléas qu’on ne maîtrise pas !

Quel est votre projet ?

J’aimerais m’installer dès la fin de cette année mais c’est difficile de trouver du foncier dans la région. Alors, peut-être une location,  m’associer dans un GEAC (groupement d’exploitation en commun) ou un projet associatif.

Dans ma future ferme, je veux m’inspirer dans la mesure du possible de la permaculture, privilégier une culture de saison, des variétés anciennes, faire mes propres semences, utiliser des matériaux renouvelables et trouvés sur place, prohiber le plastique, éviter la mécanisation donc se passer d’un tracteur…. un travail en accord avec la nature et mes aspirations.

Mes cultures ? Je veux combiner un verger avec une culture maraîchère : une quarantaine de variétés de légumes qui poussent bien dans la région comme les tomates, épinards, salades,  aubergines, ail, oignons combinées avec des plantations d’arbres fruitiers, des oliviers sans oublier un poulailler ! Que du naturel, du bio !

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels

Mon orientation en ligne