Paca - Nice / Publication : 17 février 2020
Vous rêvez d’apprendre à programmer pour créer des sites web mais vous n’avez aucun prérequis dans ce domaine ? Vous souhaitez une formation bac + 3 en informatique sans avoir suivi de cursus adapté ? Alors la licence professionnelle Métiers de l’informatique : applications web parcours informatique multimédia appliquée est faite pour vous. Rencontre avec Manon et Hugo à l’Université Côte d’Azur.

IMASH visuel

Pourquoi cette licence pro ?

Hugo a un bac S et un BTS Commerce International. Les perspectives d’emploi qui s’offraient à lui ne le tentaient guère : « je ne me voyais pas travailler dans l’import-export toute ma vie. Rester dans un bureau pour répondre à des mails, établir des listes de colisage, ce sont des tâches trop répétitives à mon goût et j’ai besoin de créer. »

Après le BTS, il se cherche, fait plusieurs jobs puis décide de reprendre des études en informatique. « Je n’avais aucune connaissance dans ce domaine. J’avais juste lancé un site en passant par un service en ligne très simple mais je n’avais rien codé moi-même. M’inscrire à cette licence était donc une évidence car elle accepte les débutants ! » 

Manon a un profil littéraire, un bac L spécialité mathématiques. Elle aurait volontiers postulé à un  DUT Informatique mais ses profs l’en dissuadent. Elle se dirige alors vers un DUT Information communication option des organisations. « En communication, on fait du codage, du HTML/CSS qui est un langage de balisage pour créer des pages web et je me suis rendue compte que c’était à ma portée. »

 Elle poursuit en licence d’information communication sans réelle motivation. « Mon idée de faire de l’informatique était toujours présente mais je ne savais comment la concrétiser. C’est après une entrevue avec la psyEN de la fac que j’ai découvert cette formidable opportunité que représente cette licence professionnelle. »

A quel est le rythme de travail a-t-il fallu s’adapter ?

Hugo : « Nous avons une vingtaine d’heures de cours hebdomadaires mais je dois beaucoup travailler en dehors car toutes les matières sont nouvelles pour moi ».

 Manon insiste sur les nombreux projets à faire en dehors des heures de cours. « Développer un site de A à Z, c’est trouver une idée, faire un cahier de charges, programmer, s’occuper du design, gérer le projet de bout en bout, donc du travail en perspective ! »

Ce qui change par rapport au BTS/DUT?

Pour Hugo, tout est à apprendre. «  Développer le front-end et le back-end d’un site, le styliser, gérer les bases de données, l’ergonomie…, je découvre des nouveautés chaque jour et je ne m’ennuie pas !!! » 

Manon est davantage en terrain familier : « j’ai déjà quelques notions, ce qui me permet de me concentrer sur la programmation qui m’intéresse plus particulièrement. »

Quelles sont les difficultés rencontrées ?

Tous deux s’accordent sur le fait qu’ils ne rencontrent pas de difficultés particulières. «  Quand on fait une licence informatique, on doit faire des maths, de l’algorithmique. Ce n’est pas le cas ici. On se concentre sur l’essentiel : le développement de sites web. » soulignent-ils.

Les atouts de la formation ?

Pour Hugo comme pour Manon, cette formation  leur a offert une seconde chance.

 « Cette licence m’a permis de rebondir dans ce que je voulais faire depuis longtemps » insiste Manon. En plus, c’est une petite promo. Nous sommes une quinzaine et il y a une grande proximité entre nous et les profs. Je n’avais jamais connu cela auparavant.»

Hugo apprécie particulièrement le côté pratique de la formation, les projets et le stage de 3 à 6 mois.

Et après ?

Tous deux sont confiants quant à leur avenir. Ils vont postuler à des postes de développeur web débutant. « Il n’y a pas de problème d’emploi après cette licence. Nous allons intégrer une entreprise ou une agence web qui développe des sites pour des clients : applications, réseaux sociaux, sites e-commerce…tout ce que nous aimons faire ! »

Haut de page

Vient de paraître

Élargir ses horizons
professionnels