Paca - Nice / Publication : 23 février 2016

licence phy

Durée : 2 ans.

Objectif : intégrer directement l’école d’ingénieurs toulonnaise SeaTech, spécialisée dans les sciences et technologies marines, sous réserve d’une moyenne supérieure à 12/20 en L1 et L2.

Les étudiants ont la possibilité de candidater vers d’autres écoles d’ingénieurs ou poursuivre en L3.

Sélection : sur dossier et entretien après inscription sur APB (choisir licence sélective): sont examinés les résultats de 1e et Terminale, l’avis des profs, la note à l’épreuve anticipée de français, une lettre de motivation.

En 2014 22 étudiants : 19 garçons, 3 filles
En 2015 19 étudiants : 14 garçons, 5 filles pour à peu près 150 candidats.

 

Le + par rapport à une licence classique: les étudiants de L1 et L2 Mathématiques, Sciences pour l’ingénieur et Physique Chimie ayant choisi ce parcours sont regroupés une demie  journée par semaine pour un renforcement en langues et en maths : +36h/an en anglais + 24h/an dans une LV2 et + 24h/an en maths. Un projet personnel de recherche leur est demandé en collaboration avec un enseignant-chercheur d’un des huit labos scientifiques de l’Université de Toulon.

parcours renforcé temoignage caccia

 

Entretien avec Monsieur CACCIA, directeur de l’UFR Sciences et techniques, enseignant en physique

 

Un parcours sur mesure pour un passionné de la mer

parcours renforcé eleve

Pourquoi avoir choisi ce parcours renforcé de la licence physique chimie?

Je ne me voyais pas en prépa malgré de bons résultats en terminale et une moyenne de 13,5. Le fait d’avoir de bonnes notes me galvanise et je sais qu’en prépa, les résultats chutent inexorablement. J’aurais été très vite découragé.

En plus, avoir la possibilité d’intégrer à Toulon l’Ecole d’ingénieurs SeaTech dans le génie maritime était une sacrée opportunité pour moi qui pratique assidument de nombreuses activités liées à la mer : voile, natation toute l’année…

J’ai donc constitué un dossier sur APB pour être sélectionné et j’ai passé un entretien de motivation.

Que vous ont apporté ces deux années universitaires ?

En premier lieu, je dois dire que j’apprécie vraiment la fac. C’est une formidable ouverture : les profs sont des enseignants chercheurs dont les travaux peuvent se révéler passionnants. Et puis, on y fait l’apprentissage d’une certaine autonomie.

Ce parcours renforcé est un véritable atout par rapport à une licence classique. On a à peu près 30 h de cours/semaine entre TD et cours magistraux. En maths, nous  approfondissons  plus de thématiques et l’accent est mis sur les langues : l’anglais et le russe en LV2 (mais d’autres ont pris chinois, espagnol…). En outre, nous devons soutenir un mémoire en fin de L2 en français et en anglais sur un travail de recherche. Le mien porte sur l’hydrodynamique des structures offshore ; c’est de la mécanique des fluides.

Comment envisagez-vous votre avenir ?

Plutôt sereinement. J’ai eu 14,5 de moyenne en L1 donc si tout continue dans ce sens en L2, je pourrais intégrer SeaTech. Mais j’avoue être tenté aussi par une école de la marine marchande ou pourquoi pas poursuivre en L3 physique,chimie. J’ai encore quelques mois pour explorer tous ces possibles.

Entretien avec Antoine Poujade parcours renforcé L2 Physique, chimie

Vient de paraître

Élargir ses horizons
professionnels