Cliquez
pour afficher
le menu
bannière psycho
Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Accueil Mes choix d'études

L'essentiel sur la licence de psycho

publication : 29 décembre 2016
Bienvenue dans l'univers de la psychologie ! Chaque fac bénéficie d’une marge de liberté pour fixer le programme de sa licence et son organisation. Mais des incontournables se retrouvent d'une université à l'autre. Visite guidée.

Cliquez sur chaque mot-clé pour tout savoir sur la licence de psychologie !

Programme : psychologie, sciences, méthodologie...

Si chaque fac décide du volume horaire attribué aux différentes disciplines, toutes dispensent aux étudiants de licence un socle de connaissances fondamentales en psychologie et dans des matières liées, sciences en tête. Voici les principaux cours que vous découvrirez en 1re année de psycho. 

Cliquez sur chacune des cases pour découvrir le contenu des enseignements dispensés !

 

Fondamentaux de la psychologie : 6 heures

La psychologie s’attache à étudier les faits psychiques et les comportements humains. La 1re année de licence (L1) est l’occasion pour les lycéens qui n’ont abordé de la psychologie que Freud et le "complexe d’Œdipe" en philosophie de découvrir que le champ de cette discipline est beaucoup plus vaste. En L1 sont ainsi introduits, en cours magistraux la plupart du temps, les grandes branches d’études de la psychologie, les principaux modèles théoriques et pratiques qui ont marqué son histoire. 

Introduction à la psychologie clinique et à la psychopathologie : c’est la discipline qui correspond le plus à ce que les étudiants imaginent de la psychologie car elle a pour but de comprendre et d’expliquer le fonctionnement psychique humain. Elle porte sur l’étude approfondie des cas individuels, normaux ou pathologiques (qui ont trait à la maladie). Au programme en L1 : courants de psychologie clinique, frontières entre normal et pathologique, structuration du psychisme, distinction entre névrose et psychose...

Introduction à la psychologie cognitive : elle a pour objet les processus de perception et de traitement de l’information qui interviennent dans les conduites humaines, comme la mémoire, le raisonnement, l’émotion, la décision, l’attention…

Introduction à la psychologie du développement : elle s’intéresse à l’évolution psychologique de l’être humain à travers les âges : nourrisson, enfant, adolescent, personne âgée... Les étudiants découvrent les principaux aspects du développement (l’apprentissage du langage, le développement psychomoteur, l’intelligence...) et les facteurs environnementaux qui interviennent dans le développement.

Introduction à la psychologie sociale : elle étudie les rapports entre les individus et les groupes sociaux auxquels ils appartiennent : la famille, l’entreprise, la foule... Elle tente d’évaluer l’influence exercée par les groupes sociaux sur les fonctions psychologiques d’un individu telles que la perception, la mémoire, la motivation. Au programme : définition des différents types de groupe et leur dynamique, notions de norme, statut...

Au fur et à mesure des semestres de licence, les étudiants approfondissent chacun de ces champs de la psychologie et découvrent leurs sous-disciplines : psychologie du travail, psychologie de la santé, psychologie interculturelle, psychologie différentielle, ergonomie…

Matières scientifiques : 6 heures

Des cours scientifiques figurent systématiquement au programme de 1re année de psycho. Cette dimension scientifique de la licence, toujours présente les semestres suivants, déroute plus d’un étudiant.

Initiation à la statistique : l’objectif est d’acquérir les notions statistiques nécessaires pour aborder la psychométrie (tests, évaluations et échelles utilisés dans les bilans psychologiques) : introduction et définitions (population, échantillon, individu, variables, échelles), description et analyse de données, représentations graphiques, mesures…

Neurosciences : selon les universités, les cours s’intitulent biologie, physiologie, cerveau et psycho, psychophysiologie ou psychobiologie. Tous visent à comprendre le fonctionnement du corps humain (cerveau, système nerveux, métabolisme…) et les liens avec le psychisme, notamment dans les troubles du sommeil, les maladies neurodégénératives (comme la maladie d’Alzheimer), l’épilepsie, le fonctionnement de la mémoire, des émotions, du stress…

Enseignements transversaux et langues : 6 heures

Tous les étudiants de licence auront les cours suivants, mais pas forcément en 1re année.

Méthodologie du travail universitaire : apprentissage des attendus universitaires en matière d’expression écrite et orale (rédaction, maîtrise de l’expression écrite, technique de la dissertation, de l’exposé oral et des normes bibliographiques).

Anglais : cours généraux ou centrés sur le vocabulaire spécifique à la psychologie.

Informatique : cours sur les systèmes, la bureautique, Internet…

Projet professionnel : découverte des différents terrains d’intervention du psychologue, ainsi que de ses méthodes et outils spécifiques. 

Enseignements d'ouverture : 4 heures

Selon les universités, des ouvertures sur d’autres disciplines sont également proposées, dans des domaines proches ou plus éloignés : sciences de l’éducation, sociologie, philosophie, histoire des sciences, activités sportives, culturelles… Elles prennent la forme d’UE d’ouverture, d’UE libres, de mineures ou de parcours. Leur objectif est notamment de faciliter les réorientations.

Emploi du temps : amphi, classe et bibliothèque

Cours magistraux en amphi, travaux dirigés en plus petits groupes, travail à la bibliothèque et à la maison : dès le 1er semestre, il faut s’attendre à un emploi du temps chargé !

Jusqu'à 25 heures de cours

En 1re année de licence de psychologie, il faut compter entre 20 et 25 heures de cours par semaine. Vu le grand nombre d’étudiants, la plupart ont lieu en cours magistraux, dans des amphis qui regroupent plusieurs centaines d’étudiants. Si la présence n’y est pas contrôlée, elle est vivement conseillée pour ne pas perdre le fil de ces enseignements souvent très théoriques. Les étudiants qui ont cédé à la tentation de sécher les cours le disent : avec ces concepts abstraits qui s’enchaînent, on peut rapidement décrocher ! De leur côté, les TD (travaux dirigés), dans des groupes de 30 à 60 étudiants, sont l’occasion d’approfondir les notions vues en cours magistraux, de donner des exemples, de regarder un film présentant une expérience, ou encore de faire des exercices.

Un important travail personnel

Enseignants comme étudiants sont unanimes : pour réussir en psychologie, le travail personnel est indispensable. Chaque heure de cours demande entre 1,5 et 2 heures de travail personnel, à la maison ou à la BU (bibliothèque universitaire). Au menu : prendre le temps de revoir ses cours, d’approfondir certains concepts, de préparer les exercices demandés en TD… et de lire ! La lecture d’ouvrages et d’articles constitue en effet un ingrédient de la réussite en licence de psycho. Un livre de référence décrit en quelques minutes en cours magistral peut ensuite nécessiter plusieurs heures de lecture. Par ailleurs, les matières scientifiques demandent souvent un investissement conséquent, surtout aux bacheliers non scientifiques. Avant de s’engager en psycho, mieux vaut être conscient de la capacité de travail attendue ! 

À la fac de psychologie avec... 

 

Inscription : sur le portail APB

Les lycéens de terminale souhaitant s’inscrire en psychologie doivent formuler leurs vœux via le dispositif APB (Admission post-bac) qui gère la majorité des inscriptions en licence.

Licence en tension

Un dispositif de candidatures groupées a été mis en place pour les filières en tension, c'est-à-dire celles qui sont les plus demandées par les futurs bacheliers. La licence de psychologie en fait partie. Le candidat qui aura choisi cette licence en vœu numéro 1 devra ainsi classer par ordre de préférence les universités qui dispensent cette formation dans son secteur géographique, l'académie le plus souvent. Ce sont les "sous-vœux". Un candidat peut donc obtenir son 1er vœu sans forcément décrocher la 1re fac de son choix. Le site APB permet d’obtenir une information sur les filières en tension dans la rubrique "En savoir plus". Il affiche aussi un message sur le nombre de places offertes et celui des candidatures de l’année précédente. Attention, le candidat doit faire au moins un vœu dans une licence qui offre habituellement suffisamment de places pour accueillir tous les candidats (indiquée par une pastille verte).

À noter : l’université Paris 7 a un recrutement à part des autres universités parisiennes et constitue donc un autre vœu.

Règles d’admission

Les candidats de l’académie où se trouve la licence demandée sont traités en premier. S’ils sont trop nombreux par rapport au nombre de places disponibles, la priorité est donnée à ceux qui ont mis la licence en vœu numéro 1.

Avis d'orientation

De janvier à mars, parallèlement à la saisie des vœux sur APB, pour mieux évaluer ses chances de réussite dans la filière visée, un candidat peut recevoir un avis sur son choix de licence de la part de l'université concernée, au vu de son parcours, de ses résultats et des appréciations de ses enseignants au lycée.

À retenir : si cet avis est favorable, il ne vaut pas inscription et ne garantit pas non plus l’admission dans le cursus. S’il est défavorable, l’étudiant peut tout de même s’inscrire mais il est prévenu qu’il risque de rencontrer des difficultés. Solliciter un avis dès janvier permet de prendre le temps de réfléchir au conseil reçu.

Spécialisation : en master

La spécialisation n’est pas à l'ordre du jour en licence où il s'agit au contraire de balayer les grands champs de la psychologie. C'est pendant les 2 ans du master que les étudiants se spécialiseront. 

Panorama plus que spécialisation

L’objectif de la licence est de donner aux étudiants un aperçu des différentes approches de la psychologie pour qu’ils puissent choisir celle dans laquelle ils souhaitent se spécialiser en master. Toutes les licences de psychologie dispensent donc un spectre large et général de connaissances en psychologie. Les étudiants devront tous acquérir les bases en psychologie clinique, en psychologie sociale, en psychologie du développement, en neurosciences… Il n’y a pas de spécialisation à proprement parler en licence, même si des universités proposent des orientations plus marquées que d’autres dans certaines disciplines. Par exemple, quelques facs mettent l’accent sur les neurosciences ; d’autres, sur l’approche psychanalytique.

Une préorientation parfois possible

En 3e année de licence, l’étudiant peut toutefois être amené à choisir des options ou un parcours qui lui permettront de commencer à tester son goût pour la discipline dans laquelle il envisage de s’orienter en master : psychologie sociale, du développement, cognitive, clinique... Cette coloration du parcours peut aussi passer par le choix du lieu de stage, qu’il soit obligatoire ou à l’initiative de l’étudiant. Cette préorientation n’est pas déterminante pour la suite, mais la cohérence du parcours peut constituer un argument lors de la sélection en master.

Autonomie : condition de la réussite

Moins d’heures de cours, pas d’appel pour pointer les absents... s’inscrire à l'université, c’est découvrir une liberté nouvelle. La capacité de l’étudiant à s’autodiscipliner et à adopter un comportement responsable sera décisive dans la réussite de sa 1re année de psycho.

Une assiduité essentielle

Beaucoup d’étudiants le disent : quand ils arrivent en amphi au milieu de plusieurs centaines d’étudiants, en moyenne 400 à 600 durant les 1res semaines, ils se sentent un peu perdus. Le piège est alors de sécher les cours... Pourtant, l’assiduité est l’une des conditions de la réussite en licence, en psychologie comme ailleurs. Dès le 1er semestre, il faut s’imprégner de nombreuses connaissances dans des domaines allant de l’histoire de la psychologie clinique aux neurosciences, mais également, selon les universités, en sciences de l’éducation, en épistémologie, en langues vivantes... La motivation, plus que jamais le mot-clé, doit se traduire dès le 1er jour par une assiduité sans faille, y compris aux cours magistraux.

Apprendre à travailler seul

En TD (travaux dirigés), les enseignants contrôlent plus souvent la présence, mais ne vérifient pas que le cours est appris ni que les exercices et les lectures suggérés sont faits. Là encore, c’est à l’étudiant de se motiver pour travailler régulièrement et assimiler tout au long du semestre les connaissances qui seront évaluées à la fin. Ce qu’on attend de lui sans le lui demander à chaque cours ? D'apprendre les notions étudiées, mais aussi de lire les textes mentionnés en cours pour approfondir les concepts et se les approprier.

Mobiliser les aides

Pour autant, être autonome ne signifie pas "se débrouiller tout seul". Au contraire, cela implique d’être capable de repérer ses éventuelles faiblesses et de mobiliser les ressources proposées par sa fac pour y faire face. En psychologie comme dans d’autres disciplines, les universités proposent un dispositif de tutorat assuré par des étudiants de master notamment : permanences à la bibliothèque universitaire, accompagnement dans la découverte de la vie à la fac, aide méthodologique individuelle... Par ailleurs, certaines d'entre elles ont mis en place des remises à niveau et parcours de soutien pour les étudiants en difficulté, des devoirs d’aide à la réussite, un suivi individualisé par un enseignant référent en 1re année... À chacun d’en profiter pour bien commencer sa licence. 

À la fac de psychologie avec... 

 

Évaluation : contrôles, examens, compensation

Pour évaluer les étudiants, l’université combine le plus souvent contrôle continu et examens (appelés partiels) organisés à la fin de chaque semestre. Et l’assiduité compte !

Contrôle continu

Les universités accordent une place plus ou moins importante aux évaluations en cours de semestre. En 1re année de licence de psycho, c'est essentiellement l’assiduité de l’étudiant qui est notée, c'est-à-dire sa présence et sa participation en TD. Pour évaluer les connaissances, il peut y avoir des QCM ou des questions de cours à réponse courte. Plus rarement des exposés sont à présenter, puis des dossiers individuels ou en groupe, des travaux de recherche.

Examens de fin de semestre

En 1re année de psychologie, étant donné le grand nombre d’étudiants, les partiels qui ont lieu à la fin de chaque semestre reposent le plus souvent sur des QCM ou des questions de cours à réponse courte. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, cela ne demande pas moins de rigueur dans l’apprentissage des cours ! Des dissertations sont également au menu, surtout à partir de la 3e année.

Valider son année

Si la moyenne au 1er semestre n’a pas été obtenue, il est toujours possible de valider son année en compensant le semestre suivant. Par exemple, une moyenne générale de 9 au 1er semestre peut être compensée par un 11 au 2e semestre. De même, à l’intérieur d’un semestre, les résultats peuvent se compenser entre eux car, le plus souvent, il n’y a pas de notes éliminatoires. Enfin, certaines universités donnent la possibilité aux étudiants qu’elles jugent capables de réussir à mener les deux de front de s’inscrire en L2 en n’ayant validé qu’une partie de la L1.

Importance du dossier

Valider son année est une chose, se constituer un bon dossier en est une autre. L’entrée en master de psychologie est sélective. Entre autres critères de sélection, le jury tient compte des résultats obtenus au cours de la licence. D’où l’importance de s’investir dès le début de la licence !

À la fac de psychologie avec... 

 

Passerelle et réorientation

Les étudiants qui se rendent compte que la licence de psychologie ne leur convient pas peuvent demander à se réorienter, dès la fin du 1er semestre. Plusieurs solutions sont envisageables, à étudier au cas par cas.

Bifurquer vers une autre licence

En 1re année, la licence favorise la pluridisciplinarité, ce qui facilite les passerelles vers des mentions proches, notamment en sciences humaines : sciences sociales, sociologie, sciences de l’éducation, philosophie… Les demandes de réorientation sont étudiées par une commission, au cas par cas. Les universités proposent aux étudiants souhaitant changer de projet de se manifester le plus tôt possible, y compris au cours du 1er semestre. Il leur faut constituer un dossier, incluant souvent une lettre de motivation. Divers critères sont pris en compte : les enseignements validés dans une matière proche de la discipline visée, les options suivies... Dans tous les cas, si cela est possible, mieux vaut se réorienter dans l’université d’origine.

Rebondir en DUT ou en BTS

Hors cursus de licence, il est possible de postuler en BTS et en DUT, qui offrent une approche et un encadrement différents. Quelques-uns sont plus susceptibles d’intéresser les étudiants de psychologie qui voudraient rester dans un domaine où l’humain est central : DUT carrières sociales, BTS économie sociale et familiale, BTS services et prestations des secteurs sanitaire et social, DUT gestion des entreprises et des administrations option ressources humaines... Chaque année, dans le cadre du recrutement via APB, certains DUT recrutent des étudiants venant de l'enseignement supérieur. Plusieurs critères sont pris en compte pour accepter ou non un étudiant venu d’une L1 : les résultats du bac, les bulletins de 1re et de terminale, la lettre de motivation, mais aussi les résultats obtenus à l'université. D’où l’importance, même si l’on souhaite se réorienter, de ne pas décrocher et de continuer à aller en cours et à passer les examens.

Passer un concours ou intégrer une école

Il est possible de présenter les concours d’entrée de nombreux écoles et formations, notamment du secteur social ou paramédical (psychomotricien, ergothérapeute…), de la justice... Quant aux étudiants qui ne se sentent pas adaptés au système de la fac mais veulent poursuivre leurs études de psychologie, ils peuvent tenter d’intégrer l’EPP après la L1.

Rejoindre une licence pro

Après une L2, il est possible de postuler à une licence professionnelle qui forme, en 1 an, à un métier tout en intégrant 12 à 16 semaines de stage en entreprise. Les effectifs réduits de ces formations (une trentaine de places par licence) imposent une sélection sur dossier et parfois sur entretien. Plusieurs licences pro sont accessibles après 2 années de psycho validées : intervention sociale (accompagnement de publics spécifiques, accompagnement social…), métiers de l’animation sociale, socio-éducative et socioculturelle, gestion des ressources humaines, services à la personne, insertion et réinsertion professionnelle…

Pratique : mineure par rapport à la théorie

En licence de psychologie, la théorie occupe quasiment tout l’espace. La pratique, elle, est très peu présente. Il faut attendre le master pour rentrer davantage dans le concret du métier de psychologue et de ses techniques.

Prime à l’abstraction

La dimension théorique est souvent une surprise pour les nouveaux étudiants de psycho qui s’attendent à aborder d’emblée les techniques et les cas concrets du psychologue. Les 1res années sont consacrées aux fondamentaux de la psychologie dans les différentes disciplines. Le contenu des cours se concentre sur les grandes théories qui ont marqué l’histoire des différents champs, la définition des concepts, les penseurs des différentes théories...

Peu de pratique

Quelques exercices plus concrets peuvent cependant apparaître à partir des 2e et 3e années. Ils prennent la forme de petite enquête à mener sous forme de questionnaires en psychologie sociale, d’étude de cas réel avec des dispositifs expérimentaux à mettre en place en psychologie clinique ou en psychologie du développement...

Stage d’observation

Certaines universités proposent aux étudiants d’effectuer un stage en 3e année. Il s’agit d’un stage d’observation auprès d’un psychologue, sans mise en pratique. Les étudiants ont souvent du mal à trouver un lieu prêt à les accueillir car ils n’ont pas encore de connaissances de terrain du métier. 

À la fac de psychologie avec... 

 

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels

Accueil Toute l'actu nationale

monorientationenligne.fr