Licence administration publique

  • Durée de formation : 3 ans
  • Niveau terminal d'études : bac + 3
  • Nature du diplôme : diplôme national ou diplôme d'Etat

Les licences

Accessibles avec le bac, elles sont le 1er niveau d'études à l'université. Le diplôme de licence s'obtient après 3 ans d'études.

Elles se déclinent en une cinquantaine de mentions, allant du droit, à l'informatique, en passant par les arts. Organisées en parcours types, définis par chaque université, elles permettent d'acquérir une culture générale solide et des compétences disciplinaires. Les licences permettent une poursuite d'études en master (pour 2 ans) dans un parcours en cohérence avec la licence suivie, mais aussi en école de commerce, en école d'ingénieurs... Il est également possible, après une 2e année validée (L2), de poursuivre en 1 an en licence professionnelle.

À savoir

Les titulaires de la licence poursuivent majoritairement leurs études (master, école spécialisée, grande école...) car c'est à bac + 5 que les universitaires sont vraiment attendus sur le marché du travail. Ils se dirigent ensuite vers les métiers de la comptabilité et des finances publiques, des ressources humaines, du juridique, de l'administration¿ exercés dans les organismes publics et parapublics (sécurité sociale, Urssaf¿) ou préparent les concours administratifs des fonctions publiques d'État, territoriale et hospitalière.

Exemples de métiers le plus souvent après un bac + 5 : attaché/e d'administration ; rédacteur/trice territorial/e ; secrétaire administratif/ive ; inspecteur/trice (du travail¿) ; lieutenant/e de police¿ ; manager de projets ; assistant/e juridique ; juriste ; directeur/trice des ressources humaines¿

Les attendus Parcoursup

Attendus nationaux de la plateforme d'inscription dans l'enseignement supérieur Parcoursup

Outre la diversité des formations de 1er cycle, et les spécificités qu'y apporte chaque établissement, des éléments de cadrage national ont été définis avec le concours de l'ensemble des acteurs de l'enseignement supérieur pour informer les lycéens et leurs familles.

Il est attendu des candidats en licence Mention ADMINISTRATION PUBLIQUE :

 Savoir mobiliser des compétences d'expression écrite et orale qui témoignent de qualités rédactionnelles

Cet attendu marque l'importance, pour la filière considérée, de la maîtrise de la langue française, écrite et orale, par le candidat. En effet, des qualités rédactionnelles sont fondamentales pour aborder les différents exercices auxquels le candidat devra se plier (fiches d'arrêt, notes de synthèses, commentaires de textes, cas pratiques et dissertations). La précision qu'appelle le raisonnement juridique, souvent sollicité en licence d'Administration publique, implique que le candidat maîtrise, ab initio, les fondamentaux de la langue.

Disposer d'aptitudes à la compréhension, à l'analyse et à la synthèse d'un texte

Cet attendu marque l'importance, pour la filière considérée, de la capacité du candidat à « comprendre » l'écrit. La formation en Licence d'Administration publique requiert en effet l'analyse combinée de nombreuses sources juridiques (constitutions, lois, règlements, textes internationaux, jurisprudence, doctrine) qu'il faut pouvoir comprendre, mettre en perspectives et éventuellement critiquer sur la base d'un raisonnement juridique.

Disposer d'aptitudes à la logique et au raisonnement conceptuel et mathématique

Cet attendu marque l'importance, pour la filière considérée, de la capacité du candidat à produire une argumentation structurée, même relativement simple, à proposer des raisonnements conceptuels et des raisonnements mathématiques simples.

La formation en Licence d'Administration publique requiert en effet une certaine capacité d'abstraction, de logique formelle et de déduction. Elle propose des enseignements en économie, qui supposent une maîtrise suffisante des principaux raisonnements mathématiques.

Pouvoir travailler de façon autonome et organiser son travail

Cet attendu marque l'importance, pour la filière considérée, de la capacité du candidat à travailler de façon autonome. Comme beaucoup de filières universitaires, la formation en licence d'Administration publique laisse une place substantielle à l'organisation et au travail personnel. L'encadrement est souple ; seule une partie limitée des enseignements est obligatoire et donne lieu à des rendus obligatoires de travaux (les travaux dirigés).

Etre intéressé par les questions politiques, économiques et sociales et ouverture au monde

Cet attendu marque l'importance, pour la filière considérée, que le candidat ait un niveau minimum de curiosité pour la société et le monde qui l'entoure. Dans la mesure où la Licence Administration publique prépare à l'entrée dans la fonction publique, elle ne peut être envisagée indépendamment des réalités humaines, sociales, politiques et culturelles qui caractérisent notre société.

Les admissions

En L3 (admission sur dossier) seulement : les étudiants avec une L2 (2e année de licence) validée en droit, AES, économie, gestion, sciences humaines.... ou ceux ayant déjà effectué 2 années d'études supérieures (classe prépa économique et commerciale, DUT carrières juridiques).

Les poursuites d'études

Selon les parcours de licence, les poursuites d'études sont diversifiées. Exemples de parcours en licence : administration générale et territoriale ; concours de la fonction publique et politiques publiques ; culture politique ; droit ; management public ; métiers du secteur public...

Après une licence validée (L3) : poursuite en master (2 ans d'études), préparation aux concours d'accès aux IRA (instituts régionaux d'administration) ou aux concours administratifs de la fonction publique.

Pour en savoir plus sur les masters, voir le portail national des masters http://www.trouvermonmaster.gouv.fr

Publicité

Où se former ?

  • Page 1/2