Licence histoire

  • Durée de formation : 3 ans
  • Niveau terminal d'études : bac + 3
  • Nature du diplôme : diplôme national ou diplôme d'Etat

Les licences

Accessibles avec le bac, elles sont le 1er niveau d'études à l'université. Le diplôme de licence s'obtient après 3 ans d'études.

Elles se déclinent en une cinquantaine de mentions, allant du droit, à l'informatique, en passant par les arts. Organisées en parcours types, définis par chaque université, elles permettent d'acquérir une culture générale solide et des compétences disciplinaires. Les licences permettent une poursuite d'études en master (pour 2 ans) dans un parcours en cohérence avec la licence suivie, mais aussi en école de commerce, en école d'ingénieurs... Il est également possible, après une 2e année validée (L2), de poursuivre en 1 an en licence professionnelle.

À savoir

Les titulaires de la licence poursuivent majoritairement leurs études (master, école spécialisée, grande école...) car c'est à bac + 5 que les universitaires sont vraiment attendus sur le marché du travail. Ils se dirigent ensuite vers les métiers de l'enseignement, de la documentation, de l'information et de la communication, de la protection et de la valorisation du patrimoine historique et culturel, de l'édition... ou préparent les concours de la fonction publique pour devenir bibliothécaire, assistant de conservation du patrimoine, chargé d'études documentaires, secrétaire de mairie, etc.

Exemples de métiers le plus souvent après un bac + 5 : archiviste ; assistant/e ou attaché/e territorial/e de conservation du patrimoine ; enseignant/e-chercheur/euse ; enseignant/e dans les écoles, collèges ou lycées ; guide conférencier /ère ; journaliste¿

Les attendus Parcoursup

Attendus nationaux de la plateforme d'inscription dans l'enseignement supérieur Parcoursup

Outre la diversité des formations de 1er cycle, et les spécificités qu'y apporte chaque établissement, des éléments de cadrage national ont été définis avec le concours de l'ensemble des acteurs de l'enseignement supérieur pour informer les candidats et leurs familles.

Il est attendu des candidats en licence Mention HISTOIRE :

Savoir mobiliser des compétences en matière d'expression écrite et orale afin de pouvoir argumenter un raisonnement

Cette mention suppose en effet des qualités dans la compréhension fine de textes de toute nature et de solides capacités d'expression, à l'écrit comme à l'oral, afin de pouvoir analyser, argumenter, construire un raisonnement, synthétiser, produire et traiter des contenus diversifiés.

Disposer d'un bon niveau dans au moins une langue étrangère (niveau B)

Cette mention comporte en effet obligatoirement des enseignements de langues vivantes. La maîtrise d'au moins une langue au niveau baccalauréat est donc indispensable.

Etre intéressé par la démarche scientifique

Cette mention suppose la capacité à comprendre et produire des raisonnements logiques et argumentés à partir de données et de concepts issus de différentes disciplines.

Faire preuve de curiosité intellectuelle et plus particulièrement pour les sciences humaines

La licence Histoire a pour objet en effet l'étude et la compréhension du phénomène humain, dans toute sa richesse, sa temporalité, sa spatialité, sa diversité et sa complexité.

Pouvoir travailler de façon autonome et organiser son travail

Cet attendu marque l'importance, pour la formation, de la capacité du candidat à travailler de façon autonome. Comme beaucoup de formations universitaires, la formation en licence d'histoire laisse en effet une place substantielle à l'organisation et au travail personnel.

Avoir un intérêt pour la recherche documentaire

La formation en histoire requiert en effet l'analyse combinée de nombreuses sources historiques qu'il faut pouvoir comprendre et mettre en perspective.

Avoir un intérêt pour les questions historiques, politiques, économiques et sociales

L'intérêt pour l'histoire est bien évidemment essentiel. Mais l'histoire ne peut cependant être étudiée indépendamment des réalités politiques, économiques et sociales.

Les admissions

En L1 (admission via la procédure Parcoursup) : les bacheliers généraux, en particulier L et ES, sont majoritaires.

En L2 ou L3 (admission sur dossier) : les étudiants ayant déjà effectué 2 années d'études supérieures, notamment une classe prépa littéraire.

Les poursuites d'études

Selon les parcours de licence, les poursuites d'études sont diversifiées.

Exemples de parcours de licence : administration ; documentation ; histoire de l'art et/ou patrimoine ; journalisme-communication ; métiers de l'enseignement ; métiers du livre ...

Avec une L2 (deuxième année de licence) validée : poursuite en licence professionnelle (1 an d'études).

Avec une licence validée (L3) : poursuite en master (2 ans d'études) en écoles de journalisme, de communication ou en IEP (institut d'études politiques) ; préparation des concours de la fonction publique (bibliothécaire, assistant de conservation du patrimoine, chargé d'études documentaires, secrétaire de mairie, etc.).

Les parcours histoire, géographie-histoire  sont à privilégier pour préparer en master les concours de l'enseignement : CRPE (concours de recrutement de professeur des écoles), CAPES histoire-géographie (concours de recrutement d'enseignant de collège ou de lycée),  CAPLP histoire-géographie-lettres (concours de recrutement d'enseignant de lycée professionnel), agrégation d'histoire.

Pour en savoir plus sur les masters, voir le portail national des masters http://www.trouvermonmaster.gouv.fr

Publicité

Où se former ?

  • Page 2/4