animateur/trice de radio et de télévision

Il est sympathique et toujours de bonne humeur, il parle vite et bien, répond du tac au tac ! Une spontanéité qui demande à l'animateur radio ou télé une préparation approfondie de chaque émission. Objectif : capter un maximum d'auditeurs ou de téléspectateurs.

Ce métier me correspond-il ?

J'ai le sens du contact

Mes passions : mes amis, organiser des fêtes, partager mes passions, les sports collectifs, les réseaux sociaux

Mes qualités : à l'aise avec les autres, compassion, confiance en soi, écoute, solidarité, partage

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Sympathique, drôle et beau parleur, l'animateur radio ou télé sait divertir et informer le public. Sa voix, son style, sa personnalité passent bien, et séduisent les auditeurs et les téléspectateurs. Quel que soit le genre de son émission (jeu, variétés, info...), il prépare tout dans les moindres détails, en accord avec ses responsables. Devant le micro ou la caméra, il cherche la formule magique qui va « scotcher » l'auditeur ou le spectateur. Interview des invités, programmation musicale, relance des auditeurs, il donne du rythme à l'émission pour capter l'attention jusqu'au bout.

Tous ne s'appellent pas Cauet ou Manu : les animateurs ont le plus souvent un statut précaire (intermittent du spectacle), ils sont rémunérés au cachet, émission par émission. Les responsables des chaînes câblées ou du satellite, les radios locales cherchent de nouveaux talents. La bonne tactique : participer aux castings, soigner ses contacts et avoir de l'audace !

Les formations et les diplômes

Après le bac

2 à 3 ans dans une école de journalisme ou une école spécialisée proposant des formations d'animateur, en veillant à sélectionner des certifications reconnues. Les expériences dans des radios locales ou des web-radios et une bonne culture générale sont des atouts certains.

* Prix hors frais de port