brodeur/euse

Le brodeur ajoute des éléments de décoration à la surface d'un tissu afin de l'enrichir et de le mettre en valeur. Perpétuant des savoir-faire traditionnels, cet artisan d'art s'est adapté aux évolutions techniques tout en continuant à faire rêver.

  • Salaire débutant
    1480€ brut

Ce métier me correspond-il ?

Je rêve d'un métier artistique

Mes passions : dessiner ou créer de beaux objets, les logiciels 3D, la BD et le cinéma, les jeux de rôle

Mes qualités : bon coup de crayon, créativité, observation, patience, perfection, sensibilité

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Fils d'or, rangées de perles, paillettes, pierreries... grâce à ces éléments de décoration, le brodeur personnalise et embellit vêtements de haute couture, robes de mariée, costumes de scène ou linge de maison. Selon la demande du client (couturier, créateur de mode...), le brodeur dessine un motif qu'il brode sur du tissu tendu sur un métier à broder. Point de croix, point noué, point de chaînette, point plat... le brodeur jongle avec ces différents points pour enrichir ses créations, chaque technique lui permettant d'obtenir un effet différent.

Il y a deux types de brodeurs : le brodeur main réalise des broderies à la main ou au crochet, et le brodeur machine brode sur une machine à broder ou sur un métier industriel. Les brodeurs main sont de plus en plus rares et se concentrent dans la région parisienne ; la plupart des broderies mécaniques se situent dans les régions Nord-Pas-de-Calais et Picardie. Le brodeur vit le plus souvent au rythme de la mode : son activité s'intensifie lors de la sortie de nouvelles collections et peut devenir inexistante le reste du temps. Une réalité difficile qui va de pair avec le peu de débouchés qui s'offrent à cet artisan d'art, habile et créatif, maniant l'aiguille à la perfection.

* Prix hors frais de port

Les formations et les diplômes

Après la 3e

CAP arts de la broderie. BMA broderie.

Après le bac

DMA arts textiles et céramiques option arts textiles.

Les études d'art
parution le 04/2016
Bd, design, cinéma d’animation, mode, musique, danse, théâtre... les domaines de la création font rêver. Et les lycéens sont toujours plus nombreux à envisager une formation supérieure artistique. Pour les aider à construire leur projet, cette nouvelle édition présente les filières de formation (arts appliqués, beaux-arts, conservatoires, prépas, grandes écoles, universités...). Avec, pour chaque filière, toutes les informations utiles : durée des études, niveau d’entrée, coût de la scolarité, organisation des cursus, diplômes délivrés, débouchés... autant de critères à prendre en compte. La partie mode d’emploi revient sur les aspects pratiques : la sélection (zoom sur les épreuves, constitution du book), l’inscription avec la procédure APB (Admission post-bac) ou hors APB, la mise à niveau (pour qui ? pour quoi ?), l’année préparatoire artistique (où la faire ?), les études à l’étranger (quand et comment partir ?)… sans oublier les informations destinées aux jeunes en situation de handicap. Sont ensuite présentés les domaines possibles (arts plastiques, de l’image, du spectacle, culture, design d’espace, de produit ou graphique, illustration, restauration...). Les caractéristiques de chaque cursus sont mises en avant : spécialité, pédagogie, reconnaissance du diplôme, réputation de l’école. Autant de données précieuses pour les jeunes qui souhaitent suivre ces études.Un guide pratique recense toutes les coordonnées des établissements de formation.
Bd, design, cinéma d’animation, mode, musique, danse, théâtre... les domaines de la création font rêver. Et les lycéens sont toujours plus nombreux à envisager une formation supérieure artistique. Pour les aider à construire leur projet, cette nouvelle édition présente les filières de formation (arts appliqués, beaux-arts, conservatoires, prépas, grandes écoles, universités...). Avec, pour chaque filière, toutes les informations utiles : durée des études, niveau d’entrée, coût de la scolarité, organisation des cursus, diplômes délivrés, débouchés... autant de critères à prendre en compte. La partie mode d’emploi revient sur les aspects pratiques : la sélection (zoom sur les épreuves, constitution du book), l’inscription avec la procédure APB (Admission post-bac) ou hors APB, la mise à niveau (pour qui ? pour quoi ?), l’année préparatoire artistique (où la faire ?), les études à l’étranger (quand et comment partir ?)… sans oublier les informations destinées aux jeunes en situation de handicap. Sont ensuite présentés les domaines possibles (arts plastiques, de l’image, du spectacle, culture, design d’espace, de produit ou graphique, illustration, restauration...). Les caractéristiques de chaque cursus sont mises en avant : spécialité, pédagogie, reconnaissance du diplôme, réputation de l’école. Autant de données précieuses pour les jeunes qui souhaitent suivre ces études.Un guide pratique recense toutes les coordonnées des établissements de formation.
* Prix hors frais de port