carrossier/ère

Changer un pare-chocs ou redresser de la tôle froissée, c'est l'affaire du carrossier réparateur. Au carrossier peintre de prendre ensuite le relais pour donner au véhicule son aspect définitif. Parfois, carrossier réparateur et carrossier peintre ne font qu'une seule et même personne.

  • Salaire débutant
    1500€ brut

Ce métier me correspond-il ?

Je veux travailler de mes mains

Mes passions : le bricolage à la maison, la cuisine, créer et construire des objets, les soins de beauté

Mes qualités : curiosité, ingéniosité, grande habilité manuelle, patience, sens du bien-être

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Une voiture accidentée arrive à l'atelier. Le carrossier identifie les réparations à effectuer et détermine le temps de travail nécessaire avec l'expert automobile. Selon l'importance des dégâts, son intervention peut aller du simple échange d'un composant (portière ou pare-chocs, par exemple) à la restructuration de la caisse selon les normes du constructeur. Il démonte les éléments endommagés qu'il remet en état ou remplace par des neufs. Il redresse les parties déformées. Il assure leur assemblage par soudage ou à l'aide de vis et de boulons. Il est amené à déposer puis à remonter des organes mécaniques, électriques ou électroniques. Si le châssis est déformé, il procède à sa remise en ligne via un système de rayons laser qui contrôle la géométrie du véhicule. Après un dernier contrôle, le véhicule est rendu à son propriétaire. Le carrossier doit avoir « le coup de main » et « le coup d'oeil », un sens aigu des responsabilités en matière de sécurité, des connaissances en mécanique et en travail des matériaux (tôle, plastique...). Il peut être en contact avec le client et doit donc faire preuve de qualités relationnelles. Être formé à la peinture de carrosserie est un « plus ».

Les carrossiers réparateurs confirmés peuvent évoluer vers le métier de contrôleur technique automobile.

Les formations et les diplômes

Après la 3e

2 ans pour préparer un CAP (construction des carrosseries ; peinture en carrosserie ; réparation des carrosseries) ; 3 ans pour un bac pro (construction des carrosseries ; réparation des carrosseries).

Après le bac

2 ans pour obtenir le BTS conception et réalisation de carrosserie ; 3 ans (1 an après un bac + 2) pour une licence pro (maintenance et technologie : systèmes pluritechniques ; métiers de l'industrie : conception et processus de mise en forme des matériaux ; métiers de l'industrie : mécanique).

* Prix hors frais de port