chargé/e de recherche et développement déchets

Avec 50 millions de tonnes de déchets industriels produits chaque année selon l'Ademe, le chargé de recherche et développement déchets a du travail : à lui d'innover pour mettre au point de nouvelles formes de traitement des déchets.

  • Salaire débutant
    2300€ brut

Ce métier me correspond-il ?

J'aime faire des expériences

Mes passions : la physique-chimie et les SVT (dont les expériences en labo), les jeux scientifiques, mon microscope et ma loupe

Mes qualités : curiosité, inventivité, réactif/ve aux solutions à apporter en cas de problème, méthode, goût pour les énigmes, autonomie, à l'aise avec les matières scientifiques, technophile

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Avec 50 millions de tonnes de déchets industriels produits chaque année selon l'Ademe, il y a fort à faire pour le chargé de recherche et développement déchets. Il innove pour mettre au point de nouvelles formes de traitement. Il analyse le comportement de ses clients (industriels, professionnels de santé, collectivités....) avant de leur proposer des méthodes d'enfouissement, de tri, de valorisation... Il travaille en équipe, au sein de laboratoires de l'industrie ou de bureaux d'études. Il a parfois affaire aux déchets dangereux, particulièrement délicats à gérer (3 millions de déchets toxiques produits par an). Il travaille notamment dans l'industrie nucléaire. Il veille à ce que la législation environnementale soit respectée.

Les formations et les diplômes

Après le bac

De bac + 5 (master dans les domaines de l'aménagement et de la gestion des déchets, des risques industriels et environnementaux, de la pollution atmosphérique, de la physique de l'environnement... diplôme d'ingénieur en chimie, rudologie, sciences et techniques de l'énergie et de l'environnement, biotechnologies...) à bac + 6 (mastère spécialisé gestion, traitement et valorisation des déchets).

Formation(s) correspondante(s)

* Prix hors frais de port