chargé/e de veille législative et réglementaire

À la fois juriste et scientifique, le chargé de veille législative et réglementaire suit l'évolution de la loi et des réglementations concernant les médicaments et les activités de santé, en France comme à l'international.

  • Salaire débutant
    2500€ brut

Ce métier me correspond-il ?

Enquêter, analyser l'information, je veux en faire mon travail

Mes passions : l'actualité, les médias dont Internet, faire partager mes passions aux autres…

Mes qualités : à l'aise pour parler en public, bonne écriture, curiosité, sens du partage, goût pour les rencontres, bon relationnel

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Le chargé de veille législative et réglementaire suit l'évolution des lois concernant les médicaments et les activités de santé, en France et à l'international. À la fois juriste et scientifique, il interprète et diffuse les nouveaux textes réglementaires et scientifiques au sein d'une entreprise pharmaceutique. Il transmet des informations actualisées, auxquelles il ajoute ses préconisations. Il gère l'archivage de la documentation juridique et rédige des synthèses.

Il travaille en collaboration avec les différents services qu'il conseille : la production, mais aussi les services commerciaux et marketing. Il exerce dans un environnement européen et international où l'anglais est sa langue de travail. La plupart des chargés de veille législative et réglementaire sont des médecins, des vétérinaires ou des pharmaciens de formation. On accède aussi au métier avec un master en sciences de la vie ou en droit de la santé.

* Prix hors frais de port

Les formations et les diplômes

Après le bac

De bac + 5 (master en droit de la santé ; économie, gestion et réglementation de la santé ; biologie, santé, sciences du médicament ; sciences du médicament ; affaires réglementaires des industries de santé ; stratégies juridiques et économiques de mise sur le marché des produits de santé ; communication numérique, conduite de projets et veille stratégique ; intelligence économique et stratégie compétitive...) à bac + 6 et plus (diplôme d'État de docteur en pharmacie option industrie ou diplôme d'État de docteur vétérinaire) jusqu'à bac + 9 et plus (diplôme d'État de docteur en médecine).

Formation(s) correspondante(s)

D'autres formations préparent à ce métier. Consultez la liste ci-dessous pour connaître les modalités d’accès et l’organisation des études.

bac + 6
bac + 7
bac + 9 et plus
* Prix hors frais de port