Imprimer
Accueil > Secteurs > Fiches métier > chargé(e) d'études en marketing

< Retour à la page précédente

Fiche métier

chargé(e) d'études en marketing

Avant de lancer un nouveau produit ou un nouveau service sur le marché, le chargé d'études marketing analyse les attentes des clients et l'offre de la concurrence pour assurer au maximum le succès commercial.

Le métier

Nature du travail

Limiter les risques financiers

Création fromagère ou nouveau dentifrice : le lancement d'un produit ne se fait jamais au hasard. Toute nouvelle mise sur le marché est un pari. Pour en limiter les risques, le produit doit correspondre aux attentes des consommateurs. C'est précisément là qu'intervient le chargé d'études marketing.

Des moyens pour agir

Ses missions : étudier les comportements d'achat et examiner la concurrence. Ses instruments : enquête, échantillon, entretien qualitatif et quantitatif, réunion de groupes ou bien encore des visites dans les magasins pour analyser les hésitations et la prise de décision du consommateur. Son objectif : livrer des études chiffrées, objectives, utiles pour mettre en place une stratégie commerciale adaptée.

Savoir faire parler les sondés

Nombre d'achats mensuels, test de goût, composition des familles et des habitudes de chacun des membres... autant de données concernant la consommation que collecte et analyse le chargé d'études. Ainsi, il peut suivre l'évolution des tendances et ajuster ses stratégies.

Compétences requises

Le goût des chiffres

On pourrait penser le chargé d'études marketing surtout communicant. En fait, il vit en permanence dans le monde des chiffres et des pourcentages.

Expert en outils marketing, il maîtrise parfaitement les techniques de collecte et de traitement des informations, notamment l'informatique, les statistiques et les bases de données. Une compétence qui nécessite un grand sens de l'organisation, de la méthode et beaucoup de rigueur. À noter : la pratique de l'anglais est requise dans les entreprises internationales.

Attentif et persuasif

Ses capacités d'observation, d'analyse et de synthèse doivent impérativement être complétées par un talent de persuasion, requis pour convaincre de la justesse de ses conclusions. Habitué à communiquer et à échanger, il sait argumenter auprès de divers interlocuteurs et faire valoir son travail. Impossible de réussir à ce poste sans une solide aisance relationnelle et le goût du travail en équipe.

La fibre commerciale est également un atout pour persuader de nouveaux clients ou sa direction de l'utilité de lui commander telle ou telle étude.

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

Polyvalent ou spécialisé

Le chargé d'études marketing peut s'occuper de l'ensemble des données concernant un marché (eaux minérales, lessives, biscuits à apéritif...). Ou, au contraire, se spécialiser dans les études de prix, les statistiques, etc. Il peut exercer en entreprise (industrie, services...) ou dans un cabinet de conseil en marketing ou en communication.

Avec des ressources en interne...

Ses interlocuteurs sont multiples. Dans l'entreprise, il collabore avec la direction, les équipes commerciales et marketing (dites équipes de terrain), les services de publicité et de communication... En fonction du produit à étudier, il peut aussi consulter le service recherche et développement (R & D), le service qualité, etc.

... ou en externe

Hors de l'entreprise, le chargé d'études marketing peut travailler avec des sociologues et des enquêteurs, les instituts de sondage, les agences de publicité, les centres de documentation et les services d'études statistiques. De cette façon, il est toujours au fait des nouvelles tendances de consommation.

Carrière et salaire

Salaire

Salaire du débutant

De 2100 à 2700 euros brut/mois.

Intégrer le marché du travail

Annonceurs ou agences

Des postes peuvent s'offrir au sein des « annonceurs » (entreprises telles que L'Oréal ou Henkel...), mais ils se raréfient.

Les petites et moyennes entreprises ont recours aux services d'agences externalisées. Parmi les plus célèbres : AC Nielsen, le leader mondial. Ces grands groupes du conseil privilégient souvent les candidats dotés de 2 à 3 années d'expérience. Les jeunes diplômés débuteront plutôt dans des cabinets plus modestes.

Changement de poste prévisible

On reste rarement toute sa vie chargé d'études marketing. Et ce, même en changeant de secteur d'activités (industrie, services ou grande consommation) ou de produits. Le poste de chargé d'études marketing est plutôt à envisager comme un tremplin vers une évolution de carrière.

Des fonctions à responsabilités

Fort d'une connaissance approfondie sur les attentes du consommateur, le chargé d'études marketing peut bifurquer vers des postes de commerciaux (dans la grande distribution, en centrale d'achats ou chez les fournisseurs). Ou accéder au poste de chef de produit, pour travailler à la conception de nouveaux produits.

En cabinet conseil, il pourra évoluer vers un poste de chef de projet, puis de directeur des études.

Accès au métier

Accès au métier

La sphère du marketing est très exigeante. En deçà de bac + 5, point de salut. Plusieurs voies de formation sont possibles.

Niveau bac + 3

  • Licences gestion mention marketing ; économie, gestion mention marketing ; économie, gestion, parcours économétrie.

Niveau bac + 5

  • Masters pro économie et gestion mention marketing, spécialité marketing quantitatif ; économie, gestion, affaires européennes et internationales mention information contrôle études, spécialité chargé d'études économiques et marketing ; gestion mention marketing spécialité marketing stratégique ;
  • Master recherche gestion mention marketing et stratégie, spécialité marketing et stratégie.

En savoir plus

Témoignages

Florence, chargée d'études

L'art d'interpréter les enquêtes

"Ce qui me passionne avant tout ? Analyser le comportement des gens. Avant, une étude en France s'étalait sur 6 ou 7 semaines. Aujourd'hui, tout doit être bouclé en 4 ! Mieux vaut être réactif. Nous savons interpréter les réponses selon les nationalités. Si vous présentez un nouveau produit à un Grec et qu'il l'apprécie, il va immédiatement donner une note de 9/10. Plus réservé, un Anglais n'attribuera qu'un 6 ou un 7/10. Un Japonais ? Tout juste la moyenne."

(27/11/2006)

Ressources utiles

Association nationale du marketing
http://www.adetem.org

www.afm-marketing.org

Association française du marketing

www.metiersducommerce.fr

Site sur les métiers du commerce de proximité

Publications

Publications Onisep

Les métiers du marketing, de la publicité et de la vente
collection Parcours, Onisep
parution 2012

Autres métiers susceptibles de vous interesser

Loading recommended items

Vient de paraître